TOP

Bourse

Classement

Complet

Nouveaux tarifs PEA : Boursorama et ING pris au piège…

Dernière révision : 01/07/2020

Depuis ce 1er juillet 2020, la loi Pacte est entrée en vigueur.

Parmi les nouveautés se trouve un plafonnement des frais liés au PEA, dans le but d’augmenter l’intérêt des Français pour ce produit encore trop peu démocratisé aux yeux du gouvernement.

Pour rappel, le PEA est une enveloppe fiscale qui permet d’investir sur les marchés financiers.

ING Bourse

Mais contrairement au compte-titres qui permet d’investir librement sur tout et n’importe quoi, le PEA possède quelques limites comme un plafond de versement de 150 000€ et l’obligation d’investir dans des entreprises françaises ou européennes.

En contrepartie, au bout de 5 ans de détention, la fiscalité est très douce puisque seuls les prélèvements sociaux sont dus.

Le plafonnement des frais va-t-il relancer l’intérêt des Français pour le PEA ?

La réponse interviendra avec le temps, mais une chose est sûre, une frénésie boursière s’est emparée des Français entre le vote de la loi et son délai d’application !

Il s’agit donc d’une excellente nouvelle pour les nouveaux investisseurs français, entrés en bourse à la suite du coronakrach.

A cette occasion, il est très instructif de connaître les frais que le gouvernement considère comme excessifs.

Voici les nouvelles règles :

  • 10€ maximum pour l’ouverture du PEA
  • Frais annuels de tenue de compte de 0,40% maximum du montant total
  • Frais annuels additionnels de tenue de compte de 5€ par ligne
  • Les transactions en ligne (à l’achat ou à la vente) ne peuvent excéder 0,50% du montant de l’ordre (1,20% pour les transactions par téléphone)
  • 150€ maximum de frais de clôture

Bien entendu, les frais pratiqués par les banques traditionnelles sont dans la ligne de mire.

Il est de notoriété publique que ceux-ci sont les plus élevés du marché !

Mais ce qui est plus surprenant, c’est de voir également des banques en ligne attrapées dans les mailles du filet…

Ainsi, ce 1er juillet correspond à une nouvelle tarification du côté d’ING, démarrant à partir de 0,50% du montant de l’ordre si celui-ci est inférieur à 500€, contre 3€ auparavant.

Cette nouvelle tarification a le mérite de diminuer les frais sur les petits ordres, mais la banque en ligne se rattrape par la suite, notamment pour les ordres à partir de 3 000€. Dommage !

La stratégie est différente du côté de Boursorama Banque, puisque c’est une tarification distincte du compte-titres qui a été introduite.

Toutefois, il ne s’agit ni plus ni moins que d’un copier-coller de cette dernière, en intégrant la nouvelle règle de la commission maximale de 0,50%.

PEA nouveaux tarifs de Boursorama Banque

En creux, comme nous l’avions analysé dans notre avis sur les tarifs bourse de Boursorama, c’est tout de même un désaveu pour la banque la moins chère de France.

Se faire reprendre de la sorte par la loi, voilà qui va à contrecourant de l’image de marque !

Une surprise toutefois : la formule de tarification Classic a disparu.

Mais une chose est sûre : sur les trois formules restantes, les petits ordres sont toujours facturés au niveau du plafond réglementaire.

Certes, par rapport aux banques traditionnelles, le PEA Boursorama Banque se rattrappe en n’incluant ni droits de garde ni frais de tenue de compte, mais l’écart de compétitivité reste frappant par rapport à d’autres courtiers spécialisés, et au premier rang Bourse Direct.

Enfin, notons que mis à part ING et Boursorama Banque, la plupart des courtiers et des banques se sont contentés d’une introduction de ces tarifs à minima, c’est-à-dire en conservant la présentation de leurs tarifs, mais en ajoutant une astérisque pour expliquer que dans le cadre d’un PEA (ou d’un PEA PME), le montant ne pourra quoi qu’il arrive pas dépasser 0,50% de l’ordre.

Finalement, nous remarquons que ce sont donc les petits montants fixes les plus impactés, à la manière de la tarification Découverte de Boursorama Banque. Dans cet exemple, qui fait office de prix d’appel pour la marque, les ordres inférieurs à 500€ étaient facturés 1,99€, un tarif plutôt attractif sur le papier.

Mais 0,50% de 398€ valant 1,99€, cela voulait également dire que les ordres inférieurs à 398€ devenaient hors la loi….

En plus du PEA, la loi Pacte pourrait donc avoir à l'avenir un impact à la baisse sur les tarifs des compte-titres, puisque les investisseurs PEA s'habitueront rapidement à avoir moins cher, à n'en pas douter…

Pour connaître les meilleurs tarifs en bourse, n’hésitez pas à vous reporter à notre classement des meilleurs courtiers.

newsletter

Toujours pas abonné ? N'attendez plus !

Donnez un futur à vos finances, c'est facile avec la newsletter Nextbanq

1 email maximum par mois et uniquement si l'actualité l'exige