TOP

Trading

Classement

Complet

L’intelligence artificielle peut-elle déjà gagner à votre place ?

Dernière révision : 18 août 2020

Intelligence artificielle pour la bourse

Devenir riche sans rien faire… Un vieux rêve qui n’est pas prêt de disparaître !

Néanmoins, au croisement du monde de l’argent et de l’accompagnement, une avancée majeure est en train de prendre pied.

En effet, l’intelligence artificielle débarque dans nos vies, et au-delà des chatbots qui répondent une fois sur deux à côté de la plaque, la finance est un domaine où les avancées sont majeures.

La meilleure preuve provient certainement de la banque d’investissement Goldman Sachs, dont 99% des traders ont déjà pris la porte, remplacés par une intelligence artificielle accompagnée d'une armée de développeurs.

Et si cela vous paraît lointain, sachez que les services d’intelligence artificielle sont déjà disponibles pour les traders particuliers.

Le point commun ?

Ces IA dénommées Lutessia, Arya ou encore Ana sont toutes très faciles d’accès.

Mais qu’entend-on exactement par intelligence artificielle ? Comment ça marche ? Et surtout, pour quels résultats ?

L’heure est venue de comprendre comment l’intelligence artificielle peut vous aider à battre les marchés…

trader viré

Intelligence artificielle, de quoi parle-t-on ?

Le terme est à la mode.

Tellement à la mode que pour lever des fonds, le moyen le plus sûr pour une start-up est d’inclure de l’artificielle artificielle dans son modèle économique.

Et tant pis si en réalité 40% de ces start-up ne font pas vraiment d'IA, mais se contentent d’algorithmes très classiques ou de bonne vieille intelligence humaine, d’après une étude publiée en 2019 par une société de capital-risque anglaise.

Bref, l’intelligence artificielle est un terme accrocheur qui veut tout et rien dire !

En réalité, bien que le concept naisse dans les années 50 grâce au célèbre mathématicien Alan Turing, ce n’est qu’à partir des années 2010 que l’IA prend réellement son envol, poussée par l’explosion du “Big Data”.

En d’autres termes, la numérisation de l’économie s’est accompagnée d’une explosion du nombre de données enregistrées, si bien que pour un humain, il est devenu impossible de faire sens de toutes ces informations.

Dans ces conditions, bien qu’il existe de multiples définitions de l’IA, nous apprécions celle qui distingue l'IA “faible” de l'IA “forte”.

L’IA faible

Ce sont des applications dont l’objectif est d’aider les humains dans des tâches fastidieuses. Par exemple, de nombreuses banques permettent de poser des questions via un tchat en ligne relié à un robot, souvent doté d’un prénom féminin.

L’IA faible n’apprend pas par elle-même, mais grâce au travail des développeurs qui se cachent derrière.

L’IA forte

A l’opposé de l’IA faible, les IA fortes reproduisent des schémas cognitifs proches des êtres humains et réagissent mieux face à des situations inattendues. Par exemple, cela peut être un logiciel de conduite capable d’éviter un ballon sorti d’une aire de jeu.

En finance, l’IA forte la plus célèbre est certainement Aladin, propriété de la société de gestion d’actifs Blackrock. En analysant des milliards de données au niveau mondial, celle-ci serait capable de prédire les prévisions du prix de l’immobilier dans certains endroits en se basant sur de multiples critères : offres d’emplois publiées dans la zone, démographie, changement climatique, etc…

Bref, en partant d’une mine de données (ou d’une usine à gaz selon le point de vue !), la promesse de l’IA forte est de “pondre”des conclusions compréhensibles.

 

Qu’elle soit forte ou faible, les applications de l’IA sont infinies puisqu’elles servent à nous assister dans tous nos faits et gestes.

Santé, technologie de l’information, ciblage publicitaire, conduite assistée, domotique ou assistants personnels, les applications de l’IA sont déjà concrètes dans notre quotidien. De plus, elles permettent souvent de réduire de façon significative les coûts…

Toutefois, attention à la paranoïa !

Aussi douées soient-elles, les IA d’aujourd’hui ne pensent pas par elle-même et sont incapables de prendre des décisions les concernant directement, même pour l'IA forte.

Pour résumer, ce sont donc des outils capables de nous aider dans notre quotidien, d’autant plus que le nombre de données à analyser est important et que les développeurs sont talentueux.

Et pour le trader que vous êtes, que faut-il en penser ?

Ne pas confondre robots de trading et intelligence artificielle !

trading

La promesse de gagner de l’argent en bourse grâce à une aide extérieure n’est pas nouvelle.

Depuis des décennies, elle porte même un nom : le robot de trading.

Un robot de trading est un logiciel configuré pour passer automatiquement des ordres d’achat ou de vente en fonction de signaux de trading.

Par exemple, un robot de trading peut prendre une position à l’achat ou à la vente quand une valeur atteint une ligne de support ou de résistance.

Pour cette raison, la capacité d’un robot à générer de l’argent sur les marchés dépend de la stratégie de trading codée par ses développeurs. Il n’y a donc rien à attendre venant d’un robot codé par un mauvais trader !

Cependant, le problème vient du fait que trop souvent, les mauvais traders sont aussi de bons marketeurs.

Or, la promesse de gagner de l’argent sans rien faire étant tellement forte, le monde du robot de trading croule littéralement sous les arnaques.

A titre d’exemple, à l’époque des options binaires, produit heureusement interdit de nos jours, de nombreux robots s’arrachaient les faveurs des débutants.

Or, l’option binaire a cette particularité de n’avoir que deux résultats possibles : l’atteinte ou la non-atteinte d’un objectif de cours.

De nombreux robots promettaient donc la lune grâce à des stratégies sophistiquées, alors qu’en réalité, le “coeur” du robot n’était ni plus ni moins qu’un programme de pile ou face…

Après cette mode des options binaires, les arnaques au robot de trading se sont déplacées aujourd’hui sur le terrain des cryptomonnaies, popularité oblige.

Alors, le robot de trading, bon à mettre à la poubelle ?

En réalité, il s’agit d’un outil intéressant à condition de savoir s’en servir.

La première utilité étant de pouvoir réaliser plus de trades dans une configuration de marché donnée, par exemple dans une tendance haussière.

En effet, pour gagner en bourse, chaque trader doit appliquer une stratégie éprouvée et repérer des opportunités pour entrer en position.

Or, malgré tous ses écrans, l’attention d’un trader est limitée et il ne peut tout surveiller en permanence. Un robot de trading bien configuré peut ici permettre de prendre plus de positions et en fonction de la pertinence des analyses réalisées par le trader, gagner plus d’argent.

Et l’intelligence artificielle dans tout cela ?

trading station

A la différence des robots de trading qui “attendent” des signaux de trading pour prendre position (par exemple si la moyenne mobile à 50 jours passe en dessous de la moyenne mobile à 20 jours), l’intelligence artificielle puise dans ses données pour donner une direction de trading.

C’est donc une aide active au trading qui peut prendre différentes formes.

Pionnières dans ce domaine, les banques américaines mettent l’accent sur cette technologie pour optimiser leurs stratégies de trading à haute fréquence, quand le trading d’actions se joue sur des fractions de seconde.

En effet, dans ces conditions, il est illusoire d’attendre un signal de trading pour prendre une position à l’achat ou à la vente, et il est au contraire préférable de fonder ses décisions sur des analyses de données passées, notamment techniques.

Mais ce n’est pas tout : grâce à leurs importants moyens financiers, ces banques sont aussi en mesure d‘intégrer de l’analyse fondamentale et de la psychologie des marchés dans leurs intelligences artificielles, de manière à optimiser toujours plus leur taux de réussite.

Ainsi, par rapport à un humain, l’IA est non seulement capable de prendre des décisions plus fines, car basées sur un plus grand nombre de données, mais aussi de supprimer les “biais comportementaux” propres à chacun de nous.

Et les traders ayant généralement des salaires très élevés, cela explique le mouvement en cours de licenciements massifs de traders dans les grandes banques, l’exemple le plus marquant étant le passage de 600 à seulement 2 traders chez Goldman Sachs.

Certains experts estiment ainsi qu’il est possible de remplacer 4 traders expérimentés par un ingénieur informatique, ce qui donne une idée des beaux jours encore à venir pour la technologie.

L’intelligence artificielle pour le trader particulier

Sans surprise, les grandes banques américaines ne partagent pas leurs IA financées à coups de millions de dollars…

Néanmoins, cela n’est en rien un frein pour les traders particuliers puisque de nombreuses initiatives existent aux 4 coins de la planète, notamment anglo-saxons.

En France, trois formes d’intelligences artificielles sont ainsi disponibles.

Prix, résultats, fiabilité, fonctionnement… Découvrez l’état du marché !

Lutessia de CentralCharts

Lutessia de CentralCharts

Certainement l’intelligence artificielle la plus accessible et la plus aboutie du marché, Lutessia fonctionne à partir des outils disponibles sur le site CentralCharts.

CentralCharts est un site de référence dans l’analyse technique, en combinant une plateforme d’analyse graphique et un réseau social, dans le but de confronter les analyses de la communauté, le tout gratuitement.

Soutenus par le logiciel de trading ProRealTime (bien connu des traders français), les outils de CentralCharts sont principalement des scanners, par exemple pour repérer des figures chartistes, des configurations de bougies ou encore des indicateurs techniques.

Quel est le rôle de Lutessia ?

C’est très simple, Lutessia agrège toutes les informations disponibles pour formuler une opinion argumentée sur un actif donné et l’unité de temps sélectionnée.

Par exemple, vous souhaitez obtenir une indication sur la direction du CAC 40 pour la fin de journée ?

Il suffit de sélectionner l’actif CAC 40 avec l’unité de temps “1 heure” pour obtenir une analyse des données techniques disponibles à cet instant T.

Chaque analyse comporte :

  • Une note de 1 à 10 qui représente la confiance de Lutessia dans son analyse
  • Une opinion sur le sens du marché, avec des objectifs de cours
  • Les tendances de court terme et de long terme
  • Une agrégration de tous les indicateurs techniques, classés par tendance
Analyse de Lutessia

Que faut-il en penser ?

A notre avis, la grande force de Lutessia réside dans sa transparence.

A l’heure où nous écrivons ces lignes, nous constatons un taux de réussite proche de 70%, ce qui est significatif.

Mais plutôt que d’annoncer un chiffre sans contre-expertise possible (une caractéristique que partagent de nombreux robots de trading !), Lutessia permet d’accéder au détail des analyses, en cours et passées.

Résultats intelligence artificielle

Quelle confiance accorder à Lutessia ?

A l’évidence, on évitera de parier sa maison sur la base de sa seule analyse !

En effet, une règle d’or du trading est de maîtriser son risque et Lutessia ne constitue pas une excuse pour dévier de sa stratégie.

Par contre, cette IA peut être considérée comme un point de référence, dans le sens où elle fournit des analyses objectives en se basant toujours sur les mêmes critères.

Au quotidien, sachant que ses analyses tendent à être plus validées qu’invalidées, cela veut dire que Lutessia a les capacités pour augmenter les résultats du trader.

Une condition cependant : il faut que le trader ait une stratégie éprouvée et qu’il prenne le temps de l’intégrer dans sa routine quotidienne d’analyse des opportunités.

Dans ce cas, le gain de temps, la constance des analyses et un coup de pouce pour déterminer la bonne direction sont les avantages de Lutessia.

A l’opposé, pour un trader qui n’aurait pas encore trouvé sa stratégie gagnante, il serait illusoire de croire que Lutessia puisse faire le travail à sa place. Toutefois, dans cette quête, intégrer Lutessia paraît une bonne idée.

Mais à quel prix ?

La bonne nouvelle est que tous les traders peuvent s’attacher les services de cette intelligence artificielle.

Chaque analyse correspond à un crédit, sachant que CentralCharts offre un crédit par jour pour tester l’IA.

Pour aller plus loin, différentes formules existent avec un coût du crédit qui oscille entre 0,20€ et 0,25€.

Dernier avantage et preuve de la confiance de CentralCharts dans son service, les analyses non validées sont remboursées.


Tester gratuitement Lutessia

Arya de TechX

Arya

Arya propose une approche de l’IA différente de celle de Lutessia.

En effet, Arya est une assistance automatisée à destination des traders débutants comme expérimentés, afin de diminuer le risque “humain” dans le money management et d’optimiser les points d’entrée et de sortie des trades, le tout en prenant en compte les circonstances du marché.

Concrètement, l’idée est donc choisir un actif chaque matin en identifiant la tendance grâce aux outils d’Arya, puis de laisser Arya prendre les positions en sachant que l’intelligence artificielle est programmée pour appliquer une stratégie validée par le trader.

De cette manière, l’objectif est double :

  • Libérer du temps au trader grâce au pilotage automatique
  • Optimiser les résultats en éliminant le facteur humain

Les promesses d’Arya sont extrêmement fortes et les statistiques présentées sur le site sont non moins impressionnantes :

Arya statistiques de trading

Trop belles pour être vraies ?

Difficile à dire avec certitudes.

Par contre, une chose est sûre est qu’il ne s’agit pas d’une publicité déguisée pour un robot de trading.

Derrière Arya, c’est une société dénommée Tech X, appartenant au groupe Greenbull, qui est en charge des opérations.

Avec plus de 60 collaborateurs et la liste des principaux dirigeants disponible sur le site, la structure est 100% transparente.

De plus, comme pour CentralCharts, Arya propose sa propre communauté de trading, particulièrement active sur Facebook et Youtube.

S‘il est possible d’intégrer la communauté et de tester l’IA sur un compte démo gratuitement, il faut signaler que l’écosystème Arya a un coût important, probablement en ligne avec la cible visée : 1 997€ pour un achat instantané ou bien à partir de 199€ par mois pendant un an.


Découvrir l'écosystème de trading Arya

Ana de Robank Hood

La dernière IA que nous souhaitons mettre à l’honneur s’intitule Ana par Robank Hood.

Robank Hood

En termes de “surface financière”, l’initiative est plus modeste que ses concurrentes puisqu’elle ne concerne qu’un petit groupe de traders et d’ingénieurs.

Néanmoins, c’est aussi une intelligence artificielle plus “académique”, basée sur trois piliers :

  • Un réseau de neurones artificiels qui lui permet d’être en autoapprentissage permanent
  • Le Big Data pour “nourrir ses connaissances”
  • Un système de mathématique fait maison pour optimiser le fonctionnement de l’IA

Mis bout à bout, Ana serait donc une intelligence artificielle adepte du “Deel Learning”.

Pour quelles applications ?

ANA se connecte à la plateforme de trading XTrader pour passer des trades en toute autonomie dans les deux sens.

Limitée au Dax 30 dans un premier temps puis s’ouvrant au Nasdaq, les premiers résultats sont encourageants.

Robank Hood résultats de trading

Néanmoins, le service est encore en beta et que de multiples questions sont encore en suspens, notamment son prix. Bref, une IA pour les pionniers !

Conclusion : une aide au profit du trader

Comme pour toutes les innovations, l’adoption risque de prendre du temps.

Car il est sûr qu’il n’est pas évident pour un trader de changer une routine optimisée depuis des années !

Néanmoins, à en juger par l’adoption massive des acteurs institutionnels, l’intelligence artificielle est une priorité de développement.

Ce qui peut s’expliquer assez logiquement : les marchés financiers contiennent des millions de données et depuis toujours, l’histoire a une tendance à se répéter…

Or, en trading, une toute petite aide dans la bonne direction peut avoir des répercussions positives très significatives sur la durée.

Dans ce sens, il ne fait donc pas de doute que les intelligences artificielles sont en théorie armées pour optimiser les stratégies des traders.

Pour le trader particulier, deux avantages sont mis en avant :

  • La détection des tendances pour maximiser les trades gagnants
  • La prise de positions automatiques pour maximiser le temps disponible du trader en respectant la stratégie du trader, notamment de gestion du risque

Pour quels résultats concrets ?

Plutôt que d’attendre de l’argent qui tombe du ciel, la conclusion logique est que l’intelligence artificielle est un outil qu’il faut apprendre à manier.

Ainsi, bien que les résultats paraissent prometteurs, c’est surtout la capacité du trader à faire de la place à l’IA dans sa stratégie qui répondra à la question des résultats.

Prendrez-vous le temps de découvrir de nouveaux horizons ?


Découvrir Lutessia Découvrir Arya

Enfin, si vous êtes encore à la recherche de votre stratégie gagnante, n’hésitez pas à prendre le temps de lire notre retour d’expérience sur la formation au trading proposée par CentralCharts.

newsletter

Toujours pas abonné ? N'attendez plus !

Donnez un futur à vos finances, c'est facile avec la newsletter Nextbanq

1 email maximum par mois et uniquement si l'actualité l'exige