TOP
Pro

Classement

Complet

Comment démarrer vite et bien en tant que freelancer ?

Ecrit par Emilien FRANCOISE, créateur de Nextbanq
Dernière révision : 12/12/2023

Guide pratique pour démarrer en tant que freelancer avec le statut auto-entrepreneur

Vous souhaitez vous mettre à votre compte et commencer à facturer rapidement des clients ? L’économie du freelancing est certainement la plus indiquée. Mais est-ce vraiment pour vous ? Découvrez les étapes pour y parvenir rapidement dans ce guide pratique !

Qu'est-ce que le freelancing ?

Image d'un freelancer

Le freelancing consiste avant tout à travailler de manière indépendante. Ainsi, malgré son essor récent très impressionnant, cela n'a rien de vraiment nouveau !

Toutefois, avec l'avènement des plateformes en ligne et des nouvelles technologies, les barrières à l'entrée se sont effondrées et le nombre de "freelancers" a donc logiquement explosé, en commençant par les pays anglophones. Sans surprise, pour qualifier cette nouvelle économie, l'anglicisme "freelancer" s'est donc imposé en France.

Mais être freelancer, en quoi cela consiste exactement ? Il s'agit d'être à son compte et de travailler pour sur des projets de court terme pour différents clients. Pour les entreprises, quand un besoin ponctuel surgit, avoir recours à un freelancer est en effet une manière facile et rapide de profiter des services d'un professionnel spécialisé, plutôt que de recruter ou de former une personne en interne.

Ainsi, pour prospérer en tant que freelancer, il est très conseillé d'avoir une compétence recherchée et plutôt technique, même si toutes les qualifications sont susceptibles d'être demandées dans le cadre d'un travail de freelancing.

Voici quelques domaines où le recours au freelancing est courant :

  • Programmation informatique
  • Webdesign
  • Consulting en finance, marketing, ressources humaines, etc...
  • Audiovisuel et montage
  • Photographie

Voici un tableau des avantages et inconvénients liés à la vie du freelancer :

AvantagesInconvénients
✔️ Liberté de travailler à son rythme❌ Stress de trouver des nouveaux projets
✔️ Liberté d'accepter ou refuser des projets selon ses aspirations❌ Manager les relations avec les clients peut parfois être chronophage
✔️ Variété de clients : les journées ne se ressemblent pas 
✔️ Possibilité de travailler à distance 
✔️ Bon environnement pour développer ses compétences 

Vous souhaitez vous lancer ? Voici le guide pratique !

Etape 1 : commencez par le statut auto-entrepreneur

Pour débuter en tant que freelancer, il faut d'abord être en mesure de facturer ses clients. Pour cela, il vous faut donc une structure juridique. Sans l'ombre d'un doute, le statut de micro-entrepeneur (aussi appelé auto-entrepreneur) est le plus adapté pour les raisons suivantes :

  • Création très rapide de votre entité juridique
  • Calcul des cotisations simplifié
  • Obligations comptables plus légères que dans le cadre d'une entreprise et franchise de TVA
  • Plafonds de chiffres d'affaires de 188 700€ en vente de marchandises et 77 700€ en prestations de services

Bref, pour tester rapidement votre activité, le statut d'auto-entrepreneur est particulièrement pratique. Seulement ensuite, si les résultats sont à la hauteur de vos espérances, vous pourrez demander de l'aide auprès d'un professionnel pour vous diriger potentiellement vers d'autres statuts comme l'entreprise individuelle, la société unipersonnelle ou encore le portage salarial.

Etape 2 : ouvrez un compte bancaire professionnel

A vrai dire, l'obligation du compte bancaire professionnel pour les auto-entrepreneurs est assez longue à expliquer. Mais pour aller à l'essentiel, il est largement recommandé d'en posséder un ! En effet, séparer vos dépenses et revenus professionnels sur un compte dédié est le meilleur moyen de juger de la réussite financière de votre activité, tout en s'évitant des maux de tête.

De plus, il existe d'excellents comptes bancaires professionnels gratuits à destination des auto-entrepreneurs. Dans ces conditions, partez du bon pied et ouvrez votre compte bancaire à la première opportunité !

Etape 3 : savoir démontrer ses compétences

Il s'agit probablement de l'étape la plus sous-estimée. En effet, pour réussir en tant que freelancer, il est indispensable de trouver des clients. Toutefois, tous les clients ne se valent pas ! En effet, certains sont très professionnels et paient dans les délais impartis, tandis que d'autres peuvent être moins organisés et se révéler être des sources de frustrations...

Or, une des grandes forces du statut de freelancer consiste justement à travailler avec des clients de son choix ! Mais ceux-ci ne vont pas tomber du ciel... Par conséquent, vous allez devoir vous vendre. Et dans cette optique, savoir démontrer ses compétences est essentiel.

Ainsi, n'hésitez pas à passer le temps nécessaire pour créer par exemple un site Internet afin de montrer qui vous êtes et pourquoi vous êtes la personne indiquée pour le type de service que vous proposez.

Mettez-vous à la place de votre client potentiel : l'objectif est de sortir de la masse en créant un support qui prouve votre professionnalisme à toute épreuve. Cette étape peut être un peu longue et pas toujours évidente. Néanmoins, elle constitue souvent la différence entre un freelancer qui réussit et un autre en manque de résultats.

Etape 4 : trouver ses premiers clients

Plateforme de freelancer pour trouver des clients

Vous êtes maintenant prêt pour facturer vos premiers clients en tant que freelancer. Mais où les trouver ?

Si vous ne possédez pas déjà un réseau professionnel à travers vos expériences passées, la solution la plus simple est de se rendre sur une plateforme en ligne de mise en relation entre freelancers et clients.

De nombreuses plateformes existent, allant des plus généralistes aux plus spécialisées. Le freelancing s'étant beaucoup démocratisé à travers l'informatique et le développement sur Internet sous toutes ses formes, nous pouvons par exemple citer la plateforme Freelance Informatique, créée dès 2001.

En règle générale, le fonctionnement de ces plateformes est le suivant :

  • Les freelancers s'inscrivent gratuitement sur ces plateformes
  • Ces derniers déposent leur profil ou bien répondent directement aux missions publiées
  • Mise en relation entre freelancer et client, si les deux partis s'entendent sur le contenu de la mission et les conditions tarifaires
  • A la fin de la mission, le client paie directement ou via la plateforme le freelancer, sachant que les coûts de mise en relation sont généralement pris en charge par les clients

Enfin, il n'est pas rare que clients et freelancers se notent mutuellement afin d'aider à leurs réputations respectives.

Conclusion

Retenez que démarrer une activité de freelance n'est pas difficile. Si vous êtes motivé, vous pourriez même recevoir votre premier paiement en moins d'un mois !

Toutefois, si la liberté des freelancers peut faire envier beaucoup de salariés, il s'agit également d'un mode de vie avec ses avantages et ses inconvénients. Mais une chose est sûre, pour véritablement réussir et profiter à plein régime de ses avantages, il faut à la fois être compétent dans son domaine ET savoir se vendre.

Vous sentez-vous prêt pour relever ce défi ?

A propos de l'auteur
Article écrit par


Emilien FRANCOISE Emilien FRANCOISE est le fondateur de Nextbanq, site de référence dans l'univers des finances personnelles.
Titulaire d'un diplôme de grande école de commerce, il écrit des contenus indépendants à temps plein depuis 2007 avec l'ambition d'aider tous les lecteurs à améliorer leur pouvoir d'achat.

newsletter

Toujours pas abonné ? N'attendez plus !

Donnez un futur à vos finances, c'est facile avec la newsletter Nextbanq

1 email maximum par mois et uniquement si l'actualité l'exige