TOP

Trading

Classement

Complet

Donner une seconde chance aux frais eToro ? Le grand test

Dernière révision : 11 septembre 2020

Comment choisir un courtier CFD

Grâce à la simplicité inégalée de sa plateforme, eToro est probablement le meilleur courtier pour se lancer dans le trading.

Un positionnement unique qui tranche avec la complexité des plateformes concurrentes, toutes destinées pour les traders confirmés.

Plateforme de trading eToro

Le résultat est une success-story commencée en 2006 pour un site qui compte plus de 10 millions de comptes ouverts en Europe.

Cependant, malgré toutres ses qualités, eToro ne jouit pas d’une belle réputation auprès des traders confirmés.

La raison ?

Des frais considérés comme exorbitants, concoctés à destination de traders débutants incapables de se défendre

Or, il est vrai qu’analyser une grille tarifaire est un exercice qui demande un peu d’expérience.

Néanmoins, depuis 2020, la marque a revu drastiquement ses tarifs plusieurs fois à la baisse avec en point d’orgue le trading 100% gratuit des actions.

L’objectif est clairement de plaire à une nouvelle cible d’investisseurs, plus traditionnelle et s’informant dans la presse financière.

Le pari de la transformation est-il réussi ?

Pour avoir le coeur net, nous avons testé un à un tous les frais d’eToro.

Ainsi, découvrons si eToro permet vraiment de s’initier au trading dans les meilleures conditions ET de tirer un profit grâce à des frais raisonnables.

0%

Sur les actions*

OFFRE VALABLE AVANT LE

En ce moment

* Trading des actions sans frais. 75% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils négocient des CFD avec ce fournisseur.

DECOUVRIR ETORO

Les conditions du test

Courtier eToro

Nous avons déposé 200€ sur la plateforme afin de trader dans les conditions du réel, sur tous les types d’actifs.

A chaque prélèvement de frais, nous avons comparé le montant annoncé sur la page des tarifs et ceux effectivement pratiqués.

A côté des piliers que sont l’achat d’actions et de cryptomonnaies, le coeur de l’offre eToro porte sur les CFD, sachant que les frais peuvent être spécifiques à chaque classe d’actif :

  • CFD Devises
  • CFD Matières premières
  • CFD Indices
  • CFD Actions & ETF,
  • CFD Cryptomonnaies

Néanmoins, comme tous les CFD du marché, les frais prélevés sur les CFD sont de deux types :

  • La commission (ou le spread) prélevée à l’ouverture et à la fermeture de la position
  • De potentiels frais de roulement, c’est-à-dire des frais de financement, si une position prise avec de l’effet de levier court sur plusieurs jours

Après l’analyse des frais sur l’achat d’actions ou de cryptomonnaies, nous verrons donc ces frais sur les CFD dans le détail.

Enfin, nous expliquerons les frais annexes au trading, comme les frais de retrait ou d’inactivité.

Mais avant d’attaquer ce programme, il est l’heure de s’intéresser aux frais de conversion, une particularité eToro.

Des frais de conversion pour trader en dollars

Bien que l’Union Européenne et le Royaume-Uni constituent des marchés de prédilection pour eToro, la plateforme impose de trader en dollars américains.

Ainsi, tous les dépôts, quel que soit le moyen de paiement (carte bancaire, virement bancaire, paypal, etc…), doivent passer par cette case.

L’occasion pour eToro de toucher une première commission.

Heureusement, le contexte entourant ces frais a beaucoup évolué et n’est plus aussi négatif qu’auparavant… Ce qui est un moindre mal !

Par exemple, sur notre dépôt de 200€ par carte bancaire, les frais théoriques sont de 3$.

Comprendre le calcul de cette commission est très important puisqu’il fait intervenir le concept de PIP, un terme essentiel au coeur de toutes les tarifications des sites de trading.

Qu’est-ce qu’un PIP ?

Un PIP correspond à un point de pourcentage (Point In Percentage en anglais).

Par exemple, au moment de notre dépôt de 200€, eToro a utilisé un taux de conversion de 1,1809.

Dépôt d'argent

Cependant, au même moment, le véritable taux de conversion n’était pas de 1,1809, mais de 1,1959, soit une différence de 150 pips.

Techniquement, parce qu’il y a ici 4 chiffres après la virgule, un pip vaut donc 0,0001.

Dans un autre contexte, avec un taux de conversion présenté avec par exemple 3 chiffres après la virgule, un pip vaudrait 0,001.

Mais revenons à notre exemple.

Sans cette commission de 150 pips, nous aurions reçu 239,18$, soit 200€ avec un taux de change de 1,1959.

Mais du fait de cette commission, le montant crédité n’est plus que de 200 x 1,1809, soit 236,18$.

La différence entre 239,18$ et 236,18$ correspond donc à la marge d’eToro, soit 3$ sur un dépôt de 200€.

En d’autres termes, ces 150 pips correspondent donc à une commission de 1,50%.

Un bug eToro à notre avantage ?

Dans le calcul ci-dessus, nous avons suivi scrupuleusement les informations données sur la page des tarifs eToro.

C’est donc ce calcul qui fait foi et sur lequel vous devez juger les frais eToro.

Néanmoins, il faut garder à l’esprit que le taux de change évolue en temps réel et que celui présenté par eToro sur la page de dépôt n’est pas définitif, puisque du temps peut encore s’écouler pour insérer les informations de la carte bancaire, appuyer sur le bouton “créditer”, etc…

Toutefois, à l’instant même du dépôt, le taux de change “officiel” , présenté par Xe qui fait référence en la matière, était de 1,1828.

Taux de change

Or, avec un montant réel crédité par eToro de 236,25$, nous avons constaté un taux de change réel de 1,81125.

Solde du compte eToro

Conclusion ?

Nous avons l’impression que les 150 pips de commission n’ont pas été prélevés sur un taux de change à 4 chiffres après la virgule, mais à 5, ce qui change tout.

Dans cette hypothèse, et c’est ce que les chiffres semblent indiquer, nous avons donc payé une commission de change de seulement 0,312$, contre 3$ dans l’exemple théorique.

Nous voulions porter ce “bug” à votre connaissance, mais gardez à l’esprit que sur la page des tarifs, le taux de change appliqué par eToro correspond normalement à 4 chiffres après la virgule.

Enfin, pour être complet sur les frais de conversion, il faut savoir que ceux-ci s’appliquent lors des dépôts, mais également au moment des retraits, dans des proportions toutefois inférieures.

Que penser des frais de conversion ?

Ceux-ci sont également étroitement liés au mode de paiement.

Pour y voir clair, voici le tableau récapitulatif :

Mode de paiementDépôtsRetraits
Carte bancaire, Paypal, Skrill, Neteller et RapidTransfer150 pips50 pips
Virements bancaires, iDeal et Sofort50 pips50 pips

Tout d’abord, sur le principe, nous n’apprécions pas le caractère automatique de ceux-ci.

En effet, sur les plateformes concurrentes, ces frais de conversion ne s’appliquent qu’à l’initiative des traders, quand ceux-ci décident d’opérer sur des actifs libellés en dollars.

Cependant, le dollar étant la devise reine des marchés financiers (cours du pétrole, etc…), il est vrai que la conversion de l’euro au dollar est un passage plus ou moins obligé pour beaucoup de traders.

Ces frais de conversion sont donc une incitation à trader ces actifs en dollars, sachant que pour les actifs en euros (par exemple les actions françaises), eToro ne facture pas de frais de “reconversion”. Ouf !

Au final, ces frais de conversion constituent certainement un caillou dans la chaussure, mais sont à notre avis loin d’être rédhibitoires, contrairement à l’époque où ils étaient 10 fois plus élevés…

A vrai dire, ces frais sont le principal point négatif de la grille tarifaire puisque sur le reste, eToro se défend la plupart du temps de fort belle manière, en commençant par l’achat d’actions.

Astuce

N’oubliez pas que si vous possédez des dollars, par exemple sur un compte bancaire multidevises, vous pouvez les utiliser pour déposer sans frais.

Des actions & ETF sans frais !

Acheter des actions

Comme les courtiers traditionnels de type Boursorama, eToro permet de détenir des actions.

Mais avec une différence de taille : tout est gratuit !

Oui, vous avez bien lu, à l’exception des frais de conversion que nous venons de voir, il est possible de profiter des performances des actions 100% sans frais.

Et pour le trader ou l’investisseur, l'absence de frais de courtage change beaucoup de choses.

Imaginons par exemple un achat de 5 000€ d’actions Renault.

En comparaison avec Boursorama, qui est un courtier d’excellente qualité, mais aux tarifs élevés (sans être néanmoins au niveau d’une banque traditionnelle), les coûts associés à un tel ordre varient de 9,90€ à 30€, en fonction de la formule de tarification choisie.

Des coûts qui se reproduisent également au moment de la fermeture de la position.

Bref, pour espérer faire un profit et donc absorber de tels coûts, Boursorama se destine principalement aux investisseurs qui ont du temps devant eux.

Mais pour un trader avec un horizon d’investissement qui se compte en minutes, jours ou en semaines, de tels frais seraient particulièrement pénalisants !

En les éliminant complètement, eToro possède donc un argument très fort pour séduire les traders comme les investisseurs.

Toutefois, à destination de ces derniers, il faut savoir que la “carte” des actions disponibles est considérablement réduite par rapport aux meilleurs courtiers en ligne.

Cependant, les centaines d’actions disponibles couvrent de nombreux pays (France, USA, Allemagne, Espagne, UK, Japon, etc…) et surtout correspondent aux actions les plus tradées : Apple, Microsoft, Total, Tesla, Amazon, Renault, etc…

eToro actions

Traduction ?

Ce n’est pas sur eToro qu’un investisseur trouvera une petite valeur avec de belles perspectives de croissance sur le long terme.

Par contre, toutes les actions “populaires” sont présentes et en termes de volumes échangés, l’offre d’actions répond aisément aux besoins du grand public.

Le deuxième point fort concerne les actions américaines, qui représentent une part importante de l’offre.

En effet, le trading des actions étant 100% gratuit (en dehors des frais de conversion obligatoires déjà expliqués), la différence de coût est encore plus forte avec les courtiers traditionnels.

En effet, leurs tarifs sont souvent plus élevés avec les bourses étrangères.

Par exemple, avec Boursorama, le coût minimum est de 32,90€, soit 64,80€ pour une opération complète d’achat / revente.

Des frais rédhibitoires pour des traders ou des investisseurs disposant de petits montants…

D’ailleurs, à ce sujet, il est bon de savoir qu’eToro permet les ordres fractionnés, c’est-à-dire la possibilité de miser le montant que l’on souhaite sur la valeur de son choix.

Par exemple, même si l’action Google (Alphabet) cote à plus de 1 000$, il est possible d’acheter un petit montant de celle-ci, par exemple pour l’équivalent de 50$.

En conclusion, eToro frappe très fort dans le domaine des actions ! (et des ETF puisqu’ils sont soumis au même régime).

Mais si eToro ne gagne rien sur ce produit d’appel que sont les actions, vous vous demandez probablement quelles sont leurs sources de revenus…

Pleins feux maintenant sur les cryptomonnaies, avant de s’intéresser aux CFD.


0%

Sur les actions*

OFFRE VALABLE AVANT LE

En ce moment

* Trading des actions sans frais. 75% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils négocient des CFD avec ce fournisseur.

DECOUVRIR ETORO

Les frais sur les cryptomonnaies

Contrairement à la majorité des courtiers CFD qui ne permettent le trading des cryptomonnaies qu’à travers les.. CFD, eToro se distingue par la possibilité de devenir propriétaire de ces nouvelles monnaies.

Un exemple est plus parlant.

Acheter des bitcoins

Si vous êtes par exemple intéressé pour une transaction en bitcoins, eToro vous laisse le choix entre :

  • Acheter les bitcoins directement sur la plateforme, pour ensuite les stocker dans celle-ci ou les transférer vers un portefeuille externe
  • Opter pour un CFD bitcoin, afin d’avoir la possibilité de parier sur une baisse du cours
  • Faire du trading de marge, c’est-à-dire utiliser de l’effet de levier pour augmenter la position à l’achat

Concentrons-nous sur la première option, à savoir la détention “physique” des bitcoins.

Cette option est une vraie innovation technologique, car avec les courtiers CFD concurrents, le trader ne détient pas ces actifs.

Avec eToro, il est donc possible de les transférer vers un portefeuille externe, pour gagner en sécurité.

Mais à quel prix ?

Les frais de trading sur les cryptomonnaies sont représentés par un spread en pourcentage.

Reprenons l’exemple du bitcoin, qui possède un spread de 0,75%.

C’est-à-dire qu’eToro ajoute 0,75% au cours du bitcoin pour ensuite vous le proposer à l’achat.

Spread bitcoin

Dans cet exemple, le cours du bitcoin à l’instant T est de 10 130,24$.

En ajoutant la commission d’eToro de 0,75%, le cours d’achat proposé est donc 0,75% plus cher, soit 10 206,43$.

Chaque cryptomonnaie listée possède son propre spread (ou commission), défini en fonction des volumes de trading et des contraintes technologiques propres à chaque cryptomonnaie.

Voici un tableau récapitulatif pour les principales cryptomonnaies :

CryptomonnaiesSpread
Bitcoin0,75%
Ethereum1,90%
Bitcoin Cash1,90%
Ripple2,45%
Lite Coin1,90%
Binance Coin2,45%
Tezos5%

Peut-on considérer ces tarifs comme compétitifs ?

Il n’est pas évident de répondre catégoriquement à cette question, car le marché des cryptomonnaies est d’une grande complexité, divisé entre de multiples plateformes d’achat et de trading.

De plus, il existe de grandes différences en fonction des moyens de paiement, les frais liés aux cartes bancaires étant beaucoup plus élevés que sur les virements.

En prenant en compte tous ces paramètres, il ne fait pas de doute qu’il est possible de trouver moins cher, par exemple sur des plateformes spécialisées comme Kraken ou Binance.

Néanmoins, si on prend en compte la globalité du marché, les tarifs d’eToro sont plutôt dans la bonne moyenne, notamment sur la cryptomonnaie étendard qu’est le bitcoin.

De par sa simplicité d’utilisation et ses tarifs corrects, la plateforme eToro constitue à notre avis une très bonne introduction aux cryptomonnaies, tandis que les traders spécialisés préfèreront des alternatives plus pointues.

Les frais de trading sur les CFD (spreads)

D’une manière générale, les courtiers CFD ont deux cordes à leur arc pour prélever des frais sur les positions de leurs clients.

La première corde consiste à prélever une commission variable en fonction du montant de l’ordre, avec un minimum garanti, par exemple 0,10% du montant de l’ordre, avec un minimum de 5€.

Quant à la deuxième corde, souvent complémentaire à la première, elle consiste à prélever une commission sur la valeur de l’actif. On parle alors de spread et c’est l’option retenue par eToro.

Par exemple, si vous souhaitez acheter une action Total et qu’elle vaut en réalité 100€, le courtier peut la facturer 101€ et empocher la différence de 1€.

A l’opposé, pour un pari sur une baisse du cours, le courtier peut vous la proposer à 99€ à la place de 100€, en empochant également une différence de 1€.

Le spread du courtier est donc la différence entre le cours d’achat et le cours de vente d’un actif.

Maintenant que vous connaissez la définition d’un spread, la dernière chose à connaître est qu’il peut être exprimé en pourcentages ou en pips, comme nous avons vu sur les frais de conversion.

Si cela vous paraît encore confus, pas de panique, nous allons tout vous expliquer avec des exemples !

Les CFD actions & ETF

Grâce aux CFD sur les actions et les ETF, eToro permet de parier sur ces actifs à la hausse, mais aussi à la baisse.

Pour ce service, la rémunération d’eToro correspond à un spread fixe de 0,09%.

Cela veut dire qu’à chaque prise de position (peu importe le sens), le cours auquel vous achetez ou vendez votre actif (par exemple l’action Microsoft) contient à la fois le cours “normal” et la commission eToro de 0,09%.

Dans l’exemple ci-dessous, nous avons acheté le CFD de l’action Nvidia.

Au moment du trade, l’action était sous pression en affichant une baisse de 6,67%. Une chute excessive ?

C’est en tout cas notre pari et nous espérons profiter d’un rebond de celle-ci.

Achat action Nvidia exemple

Nous avons investi 100$ en utilisant un effet de levier de deux, pour une taille de position totale de 200$.

Les frais correspondant à cette position sont donc de 0,09%, soit 0,09$.

Toutefois, parce que le cours de l’action varie en continu, la position à l’ouverture n’affiche pas immédiatement une perte de 0,09$, mais de 0,04$, car le cours a monté pendant la seconde nécessaire pour cliquer sur l’onglet portefeuille !

Résultat de la position

Sur toutes les plateformes de trading, il est normal de constater une perte dès l’ouverture d’une position, correspondant aux frais de trading.

Bonne nouvelle !

En l’espace de quelques minutes, l’action Nvidia s’est redressée un petit peu pour n’afficher une baisse que de “seulement” -5,46%.

Vente de la position

Grâce à cette petite hausse, la position de 200$ sur l’action Nvidia permet d’afficher un profit de 2,66$, juste avant de cliquer sur le bouton permettant de clôturer le trade.

A cette occasion, eToro prélève une nouvelle fois une commission de 0,09%, qui ne porte plus sur le montant investi initial de 100$, mais sur le montant ajusté de la position, soit 102,66$.

Ticket d'opération

Cette commission étant prélevée à l’ouverture et à la fermeture de chaque position, un trade complet revient donc à 0,18%.

Un tarif compétitif ?

Oui, sans aucun doute.

Et ce n’est pas tout.

Sans commission fixe, les “petits” ordres, comme celui que nous venons de réaliser, ne sont pas pénalisés.

A titre de comparaison, le même trade sur IG Markets, courtier considéré comme le leader mondial des CFD, s’effectue avec une commission fixe de 15$ à l’ouverture et la fermeture, soit 30$ au total.

En d’autres termes, avec notre petite position, il aurait fallu que l’action Nvidia prenne au moins 15% pour simplement couvrir les frais !

Une configuration impossible à tenir sur la durée, même pour les meilleurs traders…

Le carton plein pour eToro ?

A un détail près.

Il est impossible de connaître exactement le coût en dollars de chaque trade.

En effet, dans le ticket d’opération de notre trade Nvidia, les frais eToro n’apparaissent pas explicitement, mais sont au contraire intégrés dans le résultat de l’opération, en l’occurrence à la ligne Gain / Pertes.

Gains et pertes

Dans cet exemple, le gain est de 2,77$ comprend la marge d’eToro, d’environ 0,18$.

C’est-à-dire que sans ses frais, le résultat aurait été de 2,95$.

Il est tout à fait normal qu’eToro prélève une commission, d’autant plus qu’elle est compétitive.

Par contre, il est dommage de ne pas avoir le détail de celle-ci, car une grande part du travail du trader est d’analyser les frais pour mieux les absorber dans sa stratégie.

Par conséquent, il est primordial de jeter un oeil à la page des tarifs au moindre doute, pour éviter toute mauvaise surprise.

Heureusement, celle-ci est d’une grande clarté et franchement, une des meilleures du secteur…

Quoi qu’il en soit, à ce bémol près, les CFD actions d’eToro valent clairement le détour.

Les CFD devises

Un marché très populaire auprès des traders est celui des devises, dénommé le Forex.

CFD devises

Grâce aux CFD, il est donc possible de parier sur la hausse ou la baisse d’une devise.

Par exemple sur une montée de l’euro par rapport au dollar.

Nous parlons alors de paires de devises : EUR/USD, EUR/GBP, USD/CHF, etc…

Il existe des paires de devises très tradées, comme celles que nous venons de mentionner, et d’autres plus “exotiques”, comme l’euro face au dollar néozélandais (EUR/NZD) ou encore le franc suisse face au forint hongrois (CHF/HUF).

Comme pour les CFD actions, eToro se rémunère en prélevant un spread.

Toutefois, le spread n’est pas fixe comme pour les CFD actions, mais dépend du volume tradé sur chaque paire de devises :

  • Plus une paire est tradée (comme EUR/USD), plus le spread est faible
  • Plus une paire est exotique (comme EUR/HUF), plus le spread est élevé

Autre différence avec les CFD actions, le spread sur les devises n’est pas exprimé en pourcentages, mais en pips, comme pour les frais de conversion.

Pour avoir une première idée des tarifs, voici un assortiment parmi les dizaines de paires disponibles :

EUR/USD1 pip
USD/JPY1 pip
GBP/USD2 pips
USD/CHF1,5 pips
EUR/GBP1,5 pips
EUR/JPY2 pips
EUR/CAD7 pips
EUR/HUF20 pips
EUR/PLN30 pips
USD/TRY50 pips

Prenons un exemple avec la paire EUR/USD.

La taille minimale pour entrer en position est de 4 000$.

Puisqu’on nous n’avons pas cette somme, nous n’avons pas d’autres choix que d’utiliser de l’effet de levier, à concurrence de 20.

Ainsi, avec 200$ investi et ce levier de 20, nous obtenons une position de 4 000$ (200 x 20 = 4 000).

Nous allons donc nous exposer à l’achat, de la manière suivante :

Achat devise EUR/USD

Et nous fermons ce trade aussi vite que possible.

Vente devise EUR/USD

Concrètement, nous avons ouverts ce trade au taux de 1,18226, pour une exposition de 4 000$ x 1,18226 = 4 729,04$.

Et nous l’avons revendu aussitôt au taux légèrement abaissé de 1,18210, soit 4 000$ x 1,18210 = 4 728,40$.

Soit une perte de 0,64$.

Résultat de l'opération CFD devises

Que penser de ces tarifs au regard de la concurrence ?

D’une manière générale, notamment si on se base sur les paires les plus populaires, eToro paraît très bien placé.

A titre de comparaison, IG Markets, le leader mondial, facture en moyenne 0,7 pip sur la paire EUR/USD, contre 1 pip pour eToro.

Quant au reste de la concurrence, elle se situe souvent au-delà de 1 pip, parfois jusqu’à 3.

Nous constatons donc avec plaisir que la plateforme eToro, destinée aux débutants, ne facture plus ses services au prix fort, mais à un prix positionné du bon côté de la barrière. Une révolution !

Les CFD indices

A travers les CFD, il est également possible de parier à la baisse ou à la hausse sur des indices boursiers.

Jetons un oeil aux tarifs sans plus attendre :

IndicesSpread
CAC 40 (france)100 pips
Eurostox 50 (UE)300 pips
Dow Jones (USA)600 pips
Nasdaq 100 (USA)240 pips
Footsie 100 (UK)150 pips
Dax (Allemagne)200 pips
China 50 (Chine)1 200 pips
Nikkei (Japon)1 000 pips

A première vue, il existe de grandes différences de tarifs d’un indice à l’autre.

Mais ce serait aller un peu vite en besogne de s’arrêter à ce constat…

Par exemple, l’indice Dow Jones coûte-t-il vraiment 6 fois plus cher que le CAC 40, avec 600 pips contre 100 ?

La question est intéressante.

En effet, prenons le CAC 40, valorisé à 5 051,17 points au moment de cet exemple :

CFD indice exemple

Entre le prix d’achat et de vente, nous observons effectivement une différence de 100 pips, équivalente à un point de CAC 40.

Cela veut dire que si vous achetez l’indice CAC à 5 052,17 points, alors qu’il n’en vaut en réalité que 5051,17, eToro empoche la marge de 100 pips.

Maintenant, reprenons ce raisonnement avec le Dow Jones, dont le spread entre le prix d’achat et de vente est de 600 pips :

spread CFD CAC 40

Cette fois, le Dow Jones ayant une valorisation beaucoup plus élevée, ces 600 pips correspondent à 6 points de Dow Jones.

Mais pouvons-nous vraiment comparer un point de CAC 40 (dont l’indice tourne autour de 5 000 points au moment de l’écriture de cet article) et un point de Dow Jones (aux alentours de 28 000 points) ?

La réponse est non !

Pour un trader, voici ce que coûte en % un trade sur le CAC 40 ou sur le Dow Jones :

  • Sur le CAC 40, la marge d’eToro est de 1 point / 5052,17, soit environ 0,02%
  • Sur le Dow Jones, la marge est de 6 points / 28 313,32, soit environ 0,021%

Malgré la différence exprimée en pips, les deux tarifs sont donc en réalité quasiment identiques !

C’est-à-dire qu’en réalité, pour réaliser un profit, l’indice sous-jacent doit varier au minimum de 0,02% dans la direction souhaitée par le trader.

Des tarifs compétitifs en comparaison de beaucoup de courtiers et qui démontrent une fois de plus qu’eToro a évolué dans la bonne direction.

Les CFD matières premières

Une des grandes forces d’eToro est de permettre de parier très facilement sur les cours des matières premières.

Or, pétrole, cacao, cuivre, sucre ou encore blé, eToro fait un excellent travail pour rendre accessible le trading sur ces produits.

Mais à quel prix ?

Comme pour les devises ou les indices, c’est une facturation sous forme de pips qui attend les traders, en gardant à l’esprit que les matières premières les plus recherchées sont généralement aussi les moins chères.

Voici le tableau comparatif des frais, même si comme nous venons de voir, il ne faut pas s’arrêter au nombre de pips, mais les rapporter à la valeur de l’actif sous-jacent et au nombre de chiffres après la virgule :

Matières premièresSpreadValeur de l’actif au 10/09/20
Pétrole5 pips37,56$
Or45 pips1 949,60$
Argent5 pips26,82$
Cuivre2 pips2,981$
Sucre8 pips0,1194$
Blé100 pips548,13$
Gaz naturel10 pips2,545$
Cacao650 pips2 537,00
Palladium20 000 pips2 317,0000$

Voici quelques exemple de spreads afin que vous puissiez vous “entraîner” :

Spread de CFD matières premières

Dans le cadre du palladium, la facturation de 20 000 pips pouvait légitimement faire très peur…

Or, en observant le prix dans la capture d’écran ci-dessus, nous nous rendons compte que la réalité est beaucoup plus mesurée !

Les CFD cryptomonnaies

Comme expliqué plus haut, eToro permet d’acquérir réellement les cryptomonnaies.

Pour cela, il suffit simplement de passer un ordre d’achat.

Par exemple, pour un achat de 25$ de bitcoins :

CFD bitcoin

Avec un effet de levier fixé à 1 (c’est-à-dire sans levier), il est clairement indiqué que le trader devient propriétaire de l’actif sous-jacent, en l’occurrence du bitcoin.

Sur ce même ticket d’opération, il est également possible d’ajouter de l’effet de levier, jusqu’à 2 :

trading de marge bitcoin

D’un point de vue technique, parce que le trader détient réellement l’actif sous-jacent, nous parlons ici de trading sur marge (prendre une position avec de l’argent qui ne nous appartient pas) et non de CFD (avec de l’argent qui ne nous appartient pas, mais sans détenir réellement l’actif).

Toutefois, du point de vue du trader, la mécanique de trading reste la même.

Concernant la structure de frais, c’est un spread en pourcentage qui s’applique selon la crypto choisie.

Par exemple, sur le bitcoin, ce spread est de 0,75% tandis que sur le Ripple, il est de 2,45% :

CryptomonnaiesSpread
Bitcoin0,75%
Ethereum1,90%
Bitcoin Cash1,90%
Ripple2,45%
Lite Coin1,90%
Binance Coin2,45%
Tezos5%

Enfin, ces frais s’appliquent également si vous souhaitez parier sur une baisse du cours du bitcoin à travers le CFD, disponible en un clic sur le bouton “vente” :

vente CFD bitcoin

Que penser des frais liés aux CFD des cryptomonnaies ?

Alors que ceux-ci se justifient dans le cadre d’un achat simple, dans le but de devenir propriétaire des devises, plus de vigilence est de mise concernant les CFD.

En effet, l’optique n’est plus la même, puisque dans le cadre de trading, l’horizon d’investissement est généralement beaucoup plus court.

Et l’impact des frais potentiellement beaucoup plus fort !

C’est pourquoi nous considérons ces frais comme plutôt élevés, et probablement en phase avec les volatilités beaucoup plus fortes sur ce type d’actif.


0%

Sur les actions*

OFFRE VALABLE AVANT LE

En ce moment

* Trading des actions sans frais. 75% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils négocient des CFD avec ce fournisseur.

DECOUVRIR ETORO

Les frais de roulement sur les CFD

A côté des frais de trading qui s’appliquent à l’ouverture et de la fermeture d’une position, les CFD comportent potentiellement des frais de roulement, en lien avec l’effet de levier.

Ainsi, grâce à l’effet de levier, même en réalisant un dépôt d’un montant modeste, par exemple de 200€, il est permis d’ouvrir des positions avec une exposition beaucoup plus importante.

Ce qui permet de multiplier les gains, mais aussi les pertes.

Par exemple, avec un effet de levier de 10, un dépôt de 200€ permet d’investir dans l’actif de notre choix à hauteur de 2 000€.

Les variations du cours auront donc beaucoup plus d’impact…

Concrètement, cela revient à un prêt d’argent de la part du fournisseur de CFD, en l’occurrence eToro.

Si vous ouvrez et fermez une position dans la journée, ce qui est extrêmement fréquent dans le monde du trading, ce prêt d’argent ne fait l’objet d’aucune facturation. Il est donc gratuit !

Par contre, si la position reste ouverte après la fermeture des marchés, ce prêt d’argent n’est plus gratuit et génère des intérêts au jour le jour.

Le montant total de ces intérêts dépend donc du nombre de jours où la position est ouverte.

Nous parlons donc de frais de roulement, de frais au jour le jour ou encore de rollover en anglais.

Parce que ces frais peuvent avoir un impact important sur un horizon d’investissement lointain, cela explique pourquoi les CFD sont un instrument réservé au trading tandis que les actions sont plus indiquées pour faire de l’investissement.

Maintenant, intéressons-nous au montant de ces frais !

Exemple de frais de roulement sur les CFD actions

Une des forces d’eToro est d’afficher les frais de roulement très explicitement sur le ticket d’opération.

Dans l’exemple ci-dessous, une position de 1 000€ à l’achat sur l’action Apple (200€ avec un levier de 5) équivaut à des frais de roulement journalier de 0,19$.

Frais de roulement CFD

Ces frais de roulement sont exprimés sous la forme du rollover journalier sous le bouton “Ouvrir la position”.

Concrètement, pour chaque jour de trading supplémentaire sur cette position, le trader doit s’acquitter de 0,19$ supplémentaires.

Au même niveau, il est également possible de distinguer un rollover weekend de 0,57$.

La raison est simple : si vous laissez courir une position le weekend (les marchés étant fermés, il est impossible de la clôturer), cela se traduit sous la forme de trois nuitées supplémentaires : vendredi, samedi et dimanche.

Par conséquent, le rollover du weekend est de 3 fois 0,19$, soit 0,57$.

Conclusion sur les frais de roulement

Les frais de roulement facturés par eToro sont-ils plutôt compétitifs ou chers ?

En réalité, il est assez difficile de répondre à cette question de manière tranchée.

A l’exception des CFD actions qui suivent une formule de tarification standard, tous les autres actifs de la plateforme possèdent des frais spécifiques, même à l’intérieur d’une classe d’actif.

Certains sont sans frais (comme le cuivre) tandis que d’autres semblent avoir des frais élevés (comme le Nasdaq 100).

Pour cette raison, il est plus intéressant de vous apprendre à pêcher que de vous donner une réponse toute faite !

En effet, une des forces de la plateforme d’eToro est de présenter très clairement les frais de roulement avant de prendre position.

Cloture de la position

Etudiez ces frais avec minutie et surtout considérez l’horizon d’investissement de votre position.

En minutes, heures, jours, semaines ?

A partir de cette réponse, vous serez en mesure d’évaluer l’impact de ces frais sur votre performance.

Pour reprendre l’exemple de la position Apple ci-dessus, le coût total de ces frais serait de 5,32$ pour une durée d’ouverture de 4 semaines (28 x 0,19$).

En d’autres termes, pour les couvrir, il faudrait que l’action Apple prenne au moins 0,532% au bout de 4 semaines. Est-ce compatible avec votre stratégie ?

En conclusion, notre impression générale est que les frais de roulement eToro sont un peu plus cher que la moyenne, mais dans des proportions raisonnables.

Néanmoins, il existe de grandes disparités selon les actifs. La vigilance du trader est donc de mise !

Les autres frais eToro

Nous avons vu tous les frais liés au trading sur eToro.

Afin d’être exhaustif, voici la liste de tous les autres frais potentiels ainsi que notre avis sur ceux-ci.

Les frais d‘inactivité

Depuis quelques années, les frais de compte pour comptes inactifs se sont multipliés dans tous les domaines.

Par exemple, de nombreuses banques facturent dorénavant 30€ par an à destination des clients inactifs.

Avec des frais de 10$ par mois à partir de 12 mois d’inactivité, eToro déçoit donc sur ce point.

Des frais par conséquent à éviter autant que possible.

Néanmoins, la bonne nouvelle est que cela ne constitue a priori pas un obstacle infranchissable, puisqu’une simple connexion à la plateforme est suffisante, alors que de nombreux courtiers concurrents réclament au moins une transaction.

Les frais de retrait

Les frais de retrait sont assurément une des caractéristiques ayant fait couler le plus d’encre sur eToro, et pas pour de bonnes raisons…

Néanmoins, cette mauvaise publicité appartient en grande partie au passé.

Pourquoi ?

A l’époque où le courtier prélevait la somme très élevée de 30$ à chaque retrait (peu importe le moyen de paiement), cette pratique avait pour but principal de dissuader les petits comptes à récupérer leur argent. Pas de quoi réellement instaurer une relation de confiance…

Aujourd’hui, eToro a manifestement changé son fusil d’épaule puisque les frais de retrait ne sont plus que de 5$.

Pas de quoi non plus sauter au plafond, certes, mais si on considère qu’un courtier reconnu comme Bourse Direct facture également 6€ à chaque retrait, les frais de retrait eToro ne sont plus un souci majeur.

Les frais de transfert sur les cryptomonnaies

A la manière des frais de retrait, eToro facture des frais pour les retraits en cryptomonnaies.

En effet, contrairement à de nombreux sites de trading CFD, une des forces d’eToro est de permettre l’acquisition réelle de cryptomonnaies, comme le bitcoin ou l’ethereum.

Ainsi, si vous souhaitez les stocker en dehors de la plateforme, il est nécessaire d‘utiliser un eToro Wallet.

Libre à vous ensuite de stocker les cryptomonnaies dans cette application ou de les transférer ailleurs.

Toutefois, comme c’est la norme sur ce marché, des frais de retrait vers le eToro Wallet sont prélevés.

Ceux-ci sont libellés dans la cryptomonnaie choisie.

Afin d’y voir clair, nous les avons convertis en dollars à la date du 8 septembre 2020.

Ce qui nous donne :

CryptomonnaiesFrais de retraitDollars
Bitcoin0,0005 BTC5$
Ethereum0,006 ETH2$
Ripple0,25 XRP0,06$
Litecoin0,001 LTC0,05$
Bitcoin cash0,001 BCH0,20$

Verdict ?

Bien évidemment, le niveau de ces frais va dépendre de la valeur de la cryptomonnaie à l’instant T.

Or, comme nous le savons tous, la volatilité sur ces actifs est très forte…

C’est pourquoi ces frais peuvent aussi bien apparaître comme très élevés que très faibles.

Avis final : l’heure de la réhabilitation pour eToro ?

Les frais eToro n’ont plus rien à voir avec ceux ayant contribué à la mauvaise réputation du courtier.

Le point fort étant incontestablement le trading sans commission sur les actions.

Difficile de faire mieux !

Toutefois, si eToro est prêt à prendre en charge tous les coûts liés au trading d’actions, comment la société gagne de l’argent ?

Pour y arriver, l’objectif est clair : enregistrer un maximum de trades sur les CFD et les cryptomonnaies.

On pouvait donc craindre le pire sur ces frais, mais ils sont globalement à un niveau raisonnable, voire même très compétitif pour les actifs les plus tradés (comme la devise EUR/USD ou l’indice CAC 40).

De plus, sans commission fixe (du type 10$ quel que soit le montant de l’ordre) comme chez d’autres courtiers réputés, les petits porfefeuilles ont de vraies chances de réaliser un profit, d’autant plus que les paiements fractionnés sont de la partie.

Mais tout n’est pas rose pour autant.

Un peu plus de transparence sur les frais appliqués à chaque trade de CFD serait la bienvenue.

En effet, en dehors des potentiels frais de roulement (très clairement indiqués), les frais sur le spread (la différence entre le cours d’achat et de vente, principale source de frais) sont intégrés dans le résultat final de chaque trade et n’apparaissent donc jamais indépendamment.

Par conséquent, avant d’ouvrir un trade, il est important d’étudier avec attention le spread et d‘aller voir la page des tarifs au moindre doute.

Heureusement, cette page des tarifs d’eToro est d’une grande clarté et franchement, une des meilleures de l’industrie.

spread apple

Pour les CFD actions, la page indique un spread unique de 0,09% par opération, soit 0,18% pour un trade complet.

Cela veut donc dire que le cours d’achat proposé aux traders est plus élevé de 0,09% que le cours de vente.

A défaut de pouvoir connaître le montant exact de ces frais appliqué au trade, deux solutions existent.

D’abord, il est possible de calculer manuellement les frais en fonction de la taille de la position. Un peu laborieux, mais très formateur !

Alternativement, il est aussi possible de consulter immédiatement le résultat du trade dès son ouverture.

En effet, celui-ci ouvre systématiquement en territoire néfatif, ce qui est normal puisque les frais sont incorporés dans le résultat du trade.

Par conséquent, le montant observé en rouge est très proche du montant réel des frais :

spread apple

Dans cet exemple, le montant investi est de 100$ avec un effet de levier de 10, pour une position de 1 000$.

Alors, eToro, l’heure de la rédemption ?

Malgré ce point négatif, et sans oublier à un degré moindre les frais de conversion, eToro a beaucoup d’atouts dans sa manche : actions sans commission, absence de commission fixe, CFD actions avec un spread fixe de 0,09%, paire EUR/USD à un pip, etc…

Mais comme pour tous les courtiers, les frais associés peuvent beaucoup varier d’un actif à l’autre.

Ainsi, d’une manière générale, à moins de vraiment beaucoup sortir des sentiers battus, il n’y a pas beaucoup à craindre des frais eToro, ce qui est l’essentiel… et une révolution.

Au final, si vous êtes débutant, la somme des points positifs l’emporte donc largement sur les points négatifs.

Mais que cela ne soit pas un prétexte pour ne pas vous former au trading ou confondre trading et casino en ligne

Au contraire, prenez l’habitude d’étudier scrupuleusement vos frais de trading et d’observer l’impact de ceux-ci sur vos résultats.

Cette gymnastique est le plus sûr moyen pour devenir un trader gagnant sur le long terme.

0%

Sur les actions*

OFFRE VALABLE AVANT LE

En ce moment

* Trading des actions sans frais. 75% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils négocient des CFD avec ce fournisseur.

DECOUVRIR ETORO

Frais eToro

Date de publication : 11/09/2020

Vos finances en avant

Courtier CFD à la réputation sulfureuse à cause de frais historiquement très élevés, mais salué pour sa plateforme de trading pensée pour les débutants, eToro a changé de dimension en diminuant drastiquement ses tarifs. Aujourd'hui, ceux-ci sont globalement raisonnables, avec en point d'orgue le trading gratuit des actions. Encore un petit effort sur la transparence des spreads facturés et eToro s'imposera comme le courtier de référence pour les débutants.

4 / 5 étoiles

newsletter

Toujours pas abonné ? N'attendez plus !

Donnez un futur à vos finances, c'est facile avec la newsletter Nextbanq

1 email maximum par mois et uniquement si l'actualité l'exige