TOP

Banque en ligne

Classement

Complet

La carte virtuelle arrive chez Hello bank!, est-ce qu'on s’en sert ?

Dernière révision : 14/10/2020

Carte virtuelle Hello bank!

Avec des dizaines d’établissements bancaires luttant pour les mêmes clients, pas facile de se faire une place au soleil.

Grâce à un rythme élevé d’innovations, Boursorama Banque est indiscutablement en train de remporter la partie, à en juger par le nombre de nouveaux clients.

Néanmoins, dans cette course technologique, un des points forts de Fortuneo Banque est la présence de cartes bancaires virtuelles gratuites.

Un besoin souvent réclamé par une clientèle très connectée et dont la sécurité des achats sur Internet est un critère de choix important.

Toutefois, avec l’arrivée de la carte virtuelle d’Hello bank!, Fortuneo Banque ne peut plus se présenter comme la seule banque en ligne proposant cette option…

Mais l’approche retenue étant différente, il est intéressant de faire le point sur cette technologie de plus en plus appréciée.

Toutes les explications !

Une carte virtuelle, pour quoi faire ?

D’une manière très générale, une carte virtuelle fonctionne exactement comme une carte bancaire classique, à l’exception qu’elle ne permet pas de faire de réaliser des retraits ou des achats en magasins.

Elle est donc seulement consultable dans l’application bancaire, avec tous les attributs que l’on s’attend à trouver sur une carte bancaire classique : numéro, code secret à trois chiffres, etc…

Bien entendu, les plafonds associés et les assurances de la carte “classique” s’appliquent de la même manière.

Alors, pour quoi faire ?

En premier lieu, l’intérêt est d’améliorer la sécurité de ses achats en ligne.

Pour cela, l’approche de Fortuneo Banque est certainement la plus poussée.

En effet, les informations de la carte virtuelle (notamment son numéro) ne sont valables que pendant un laps de temps prédéfini (jusqu’à 24 mois), de même que le montant chargé sur la carte.

On parle donc ici de carte virtuelle éphémère.

De cette manière, si des personnes malintentionnées arrivaient à intercepter des informations confidentielles, le risque de dégâts serait drastiquement réduit.

Et pour limiter encore plus les risques, rien ne vous empêche par exemple de créer une carte sur mesure pour chaque achat en ligne…

Une approche sécurisante, mais dont le revers de la médaille concerne toutefois l’achat de billets en tout genre (concerts, train, etc…), par exemple si une preuve d’utilisation de la carte est ensuite demandée pour retirer le billet.

A côté de cette façon de procéder de Fortuneo Banque (et du groupe Crédit Mutuel Arkea en règle générale, notamment via la carte Max), Hello bank! se contente d’une approche plus classique.

130€

OFFERTS*

OFFRE VALABLE AVANT LE

29 oct. 2020

* Grâce à l'offre de parrainage exceptionnelle en cours.

LES DETAILS

La carte virtuelle d’Hello bank! en détails

Plutôt que d’être personnalisable, la carte virtuelle Hello bank! est plus classique dans le sens où sa durée de vie par défaut est de trois ans.

Ainsi, même si elle n’est pas physiquement présente dans votre portefeuille, elle est à considérer exactement comme vos autres cartes bancaires, et possède donc ses propres numéros.

Qu’elle soit à débit immédiat ou différé, l’intérêt est ici une meilleure organisation du budget, notamment des dépenses en ligne.

De plus, en cas de vol de la carte physique, la mise en opposition n’a pas de répercussion sur le bon fonctionnement des abonnements en ligne type Netflix ou autre.

A n’en pas douter, ce service dématérialisé n’est pas à considérer comme essentiel, mais il peut rendre de fiers services aux clients faisant preuve d’organisation dans leur budget et coutumiers des achats en ligne.

Si elle gratuite, la carte virtuelle d’Hello bank! est néanmoins réservée aux clients de son offre premium à 5€ par mois, dénommée Hello Prime.

A titre de comparaison, Fortuneo Banque ou Max ne facture pas ce service tandis que d’autres établissements peuvent facturer la création de cartes, ou en inclure un certain nombre en fonction du forfait choisi, option retenue par Revolut notamment.

Ne pas confondre carte virtuelle et paiement mobile !

Un dernier point pour devenir incollable sur le sujet.

Grâce aux nouveaux modes de paiements mobiles comme Apple Pay, Google Pay ou encore Samsung Pay, il est aujourd’hui possible de dématérialiser sa carte bancaire.

Concrètement, ces portefeuilles (ou wallets) permettent “d’absorber” la carte (à partir du moment où la banque l’autorise) pour ensuite utiliser les informations contenues afin de payer en magasins ou en ligne.

Techniquement, le paiement mobile est donc un moyen de rendre virtuelle toute carte bancaire, car le morceau plastique n’est plus ensuite nécessaire.

Mais à la différence des cartes virtuelles qui sont indépendantes (numéros propres, etc…), les achats réalisés par paiement mobile restent in fine liés à la carte physique.

Enfin, il est intéressant de noter que ces deux technologies permettent une application similaire.

D’un côté, Boursorama Banque et N26 ont récemment annoncé la possibilité de commencer à payer dès l’ouverture du compte bancaire, avant même la réception physique de la carte, grâce à son intégration immédiate dans un portefeuille mobile.

De l’autre côté, avec Hello bank!, le paiement dès l’ouverture du compte est donc également possible, mais par l’activation de la carte virtuelle, ce qui en limite aussi l’usage aux achats en ligne.

Nous vivons dans une époque formidable !

newsletter

Toujours pas abonné ? N'attendez plus !

Donnez un futur à vos finances, c'est facile avec la newsletter Nextbanq

1 email maximum par mois et uniquement si l'actualité l'exige