TOP

Conso

Classement

Complet

Pass, Cpay, etc… Les cartes de crédit sur le grill

Dernière révision : 30 septembre 2020

Carte de crédit

En proposant des cartes bancaires, la majorité des organismes de crédit (Cetelem, Oney, Carrefour Banque, etc…) marche sur les platebandes des banques.

Le principe ?

Pour un coût inférieur à celui d’une banque traditionnelle, ces cartes sont adossées à un crédit renouvelable.

Ce qui donne la liberté au consommateur de régler ses achats au comptant ou en puisant dans la réserve accordée.

De plus, ces cartes de crédit comportent souvent des avantages sous forme de cashback ou bons de réductions.

Un bon deal pour tous les Français soucieux de leur budget ?

Cela dépend !

Pour en avoir le coeur net concernant votre budget, , devenez incollable sur les principales cartes de crédit du marché à travers nos questions - réponses.

Réponse

Immédiate*

OFFRE VALABLE AVANT LE

En ce moment

* Faites une demande 100% en ligne pour obtenir une réponse de principe immédiatement

DEMANDER UNE CARTE ZERO

Quels sont les avantages d’une carte de crédit par rapport à une carte de débit classique ?

Carte de crédit cpay de Cetelem

Le seul vrai avantage des cartes de crédit réside dans leur capacité à choisir les achats à régler en plusieurs fois.

C’est le consommateur qui a la main !

Par exemple, à partir de 100€ d’achats, la carte Cpay de Cetelem donne au consommateur le choix suivant :

  • Payer au comptant, c’est-à-dire avec le compte bancaire (Société Générale, CIC, etc…) associé à la carte de crédit
  • Payer en plusieurs fois, c’est-à-dire avec le crédit renouvelable Cetelem attaché à la carte

Avec une carte de débit “classique”, c’est-à-dire sans crédit renouvelable attaché, ce choix n’est pas permis.

Ce qui ne veut pas dire qu’un paiement en plusieurs fois est techniquement impossible !

En effet, de plus en plus d’enseignes permettent de payer en plusieurs fois sur le lieu de vente, par exemple pour l’achat d’un téléviseur.

Dans ce cas de figure, vous pouvez tout-à-fait accepter l’offre de financement avec votre carte de débit.

Mais si vous dévalisez votre boulangerie et que vous souhaitez payer en plusieurs fois, il y a fort à parier que cette dernière ne pourra vous permettre un tel choix… Par conséquent, une carte de crédit vous sera indispensable.

Au quotidien, est-il plus judicieux d’avoir une carte de crédit ou de débit ?

Carte PASS de Carrefour Banque

A condition d’avoir la rigueur nécessaire pour ne pas tomber dans les pièges du crédit renouvelable, il n’y a pas de différences majeures à posséder une carte de crédit par rapport à une carte de débit classique.

Par contre, si vous avez des difficultés à gérer un budget, mieux faut prendre la question très au sérieux avant de souscrire ce type de carte.

Toutefois, une vraie différence existe par rapport aux cartes à autorisation systématique.

En effet, de plus en plus populaires avec l’essor des néobanques comme N26 ou Revolut, ces cartes souffrent néanmoins d’un taux d’acceptation des paiements légèrement inférieur, notamment dans les parkings ou les péages.

Un souci que ne connaissent pas les cartes de débit classiques ou les cartes de crédit.

Enfin, un dernier avantage concerne la location de voiture.

En effet, les loueurs de voitures exigent dans 99% des cas que la mention “crédit” apparaisse sur la carte afin de pouvoir prélever une caution.

Dans ce cas, il est alors nécessaire de posséder une carte de crédit (comme celles distribuées par les organismes de crédit) ou bien une carte à débit différé (qui est techniquement considérée comme une carte de crédit et qui possède donc cette mention).

La carte de crédit peut-elle remplacer la carte de votre banque ?

Dans l’absolu, oui, vous ne perdez pas au change.

Que ce soit au niveau de l’acceptation des paiements ou des assurances, ces cartes de crédit offrent exactement le même service, avec en plus la possibilité de puiser dans un crédit renouvelable à tout moment.

Selon les profils, cela peut être considéré comme un avantage ou un inconvénient.

En dehors du crédit renouvelable, combien coûte une carte de crédit ?

Les crédits renouvelables adossés aux cartes de crédit ne sont pas évidemment pas gratuits.

Mais avant de se pencher sur cette question, voici un tableau comparatif des autres frais à connaître :

 Carte Cpay
Cetelem
Carte Gold Pass
Carrefour Banque
Carte Visa Premier Oney
Oney
Carte Gold
Floa Bank
Coût annuel carte “premium”0€55€54€54€
Coût annuel carte “normale”0€14€14€15€
Retrait aux distributeurs automatiques de billets zone Euro0€0,95€0€0€
Retrait aux distributeurs automatiques de billets hors zone Euro1,88% + 2,29€1,50%2% + 3€ (max 8€)2% + 3€
Paiement à l’étranger hors de la zone EuroInfo introuvable1,69%2,10% (max 8€)2,00%
Réédition code confidentielInfo introuvable5€7€5€
Remplacement de la carte en cas de vol ou de perteInfo introuvable10€8€10€

Verdict ?

Tout dépend de votre point de référence.

Si vous comparez avec une banque traditionnelle de type Société Générale ou BNP Paribas, la cotisation annuelle de ces cartes de crédit est deux fois moins chère qu’une carte de type Visa Classic ou Visa Premier.

Plutôt pas mal, même si les autres frais associés (retraits à l’étranger, etc…) sont par contre à un niveau élevé, équivalent aux banques traditionnelles.

D’ailleurs, à ce titre, nous regrettons le manque de transparence de Cetelem, surtout pour une marque qui communique comme étant la championne du crédit responsable

En revanche, si le point de comparaison est une banque en ligne, comme Boursorama Banque ou Hello bank!, le coût des cartes de crédit peut alors être considéré comme élevé.

En effet, les banques en ligne ne facturent généralement aucuns frais pour leurs cartes bancaires, le tout avec des frais annexes beaucoup moins élevés. Néanmoins, leurs cartes à débit différé (et donc avec la mention crédit) sont souvent liées à des conditions de revenus.

N’hésitez pas à consulter notre classement des meilleures banques en ligne pour avoir tous les détails.

Enfin, nous pouvons mentionner la Carte Zéro qui est la seule carte de crédit du marché gratuite, sans frais annexes, sans condition de revenus spécifiques et avec un crédit renouvelable attaché.

Les cartes de crédit sont-elles faciles à souscrire ?

Cela ne fait aucun doute.

Dans la plupart des établissements de crédit, les conditions à remplir pour souscrire une carte sont légères.

Néanmoins, l’enjeu pour ces organismes est de proposer le juste montant de réserve de crédit renouvelable, en fonction des revenus du consommateur.

Pour cette raison, vos chances de souscrire une carte de crédit sont les suivantes :

  • Vos revenus sont faibles ou inexistants ? Il y a de fortes chances que vous puissiez cotiser pour la carte, même si le montant de réserve accordé risque d’être très faible
  • Vos revenus sont normaux ou importants ? A priori, nous n’aurez aucun problème pour bénéficier d’une réserve “normale”

Combien coûte le crédit renouvelable ?

Coût du crédit renouvelable

Cela n’est pas une surprise, potentiellement très cher !

Mais il ne faut pas s’arrêter à ce constat bien connu.

En effet, si on a des difficultés pour joindre les deux bouts, le crédit renouvelable peut avoir son utilité dans certains cas, à condition d’être suffisamment discipliné pour rembourser l’utilisation de sa réserve dès la tombée des revenus.

Dans ce cas, le crédit renouvelable se révèle souvent moins cher et moins stressant qu’un découvert bancaire.

Mais encore une fois, il est impératif que l’utilisation du crédit ne soit que de quelques jours et le remboursement intégral à chaque fois !

Dans le cas contraire, le taux d’intérêt extrêmement élevé du crédit, proche de l’usure (le maximum légal) constitue souvent une porte d’entrée vers le surendettement.

En effet, le risque d’un montant non-remboursé rapidement est de se constituer doucement une dette perpétuelle à un taux d’intérêt très élevé…

Par conséquent, il est important de considérer le crédit renouvelable comme une aide ponctuelle au budget, et non comme une incitation à consommer.

Malheureusement, les organismes de crédit ne sont pas d’une grande aide à ce sujet.

Trop souvent, à partir du moment où vous devenez client, leur objectif est au contraire de vous faire consommer autant que possible, à l’aide de multiples sollicitations marketing afin de vous faire puiser dans votre réserve, sous couvert de “bons plans” et de cashbacks en tout genre…

Aurez-vous les reins assez solides pour faire face aux sirènes du marketing ?

Faut-il craquer pour les “bons plans” des cartes de crédit ?

Partenaires des organismes de crédit

A côté de la présence du crédit renouvelable, l’argument majeur des cartes de crédit est la présence de bons plans, sous la forme de réductions ou de cashback, ainsi que de solutions de financement sans frais :

 Carte Cpay
Cetelem
Carte Gold Pass
Carrefour Banque
Carte Visa Premier Oney
Oney
Carte Gold
Floa Bank
Remises dans les grandes surfacesChoisir une carte Cpay parmi les 8 disponibles (Conforama, Maisons du Monde, E. Leclerq, But, Maison Dépôt, Habitat, Mr Bricolage, Cora) pour profiter du programme de fidélité associéA travers le programme de fidélité et les journées PASS dans les magasins CarrefourChoisir une carte enseigne parmi les 5 disponibles (Auchan, Leroy Merlin, Boulanger, Norauto, Alinéa) pour profiter du programme de fidélité associé + cashback et une réduction de -10% le mardi dans les magasins Auchan (à condition de posséder la carte Auchan dans cet exemple)2% de cashback dans les enseignes Casino et Cdiscount
Remises dans les enseignes partenairesBons de réduction et cashback dans le réseau Aurore (Intersport, Burton, Florajet, Marionnaud, etc…)Réductions jusqu’à 10% auprès des 20 enseignes du programme Pass W’in (Quick, Ibis Budget, Flam’s, Jean Louis David, Saint Algue, etc…)Réseau de 100 enseignes partenaires (Flunch, Samsung, Kiabi, Pimkie, Vertbaudet, Décathlon, Vente-privée, Krys, etc…) pour payer à crédit1% de cashback pour tous les autres achats, peu importe l’enseigne + accès aux réductions du programme Priceless de Mastercard + offres de cashback du programme moncashback (AliExpress, Booking, L’Oréal, etc…)
Paiement en plusieurs fois sans fraisNon3x sans frais pour les achats entre 50€ et 3 000€ dans les magasins Carrefour4x sans frais pour les achats entre 100€ et 4 600€ dans les magasins Auchan (à condition de posséder la carte Auchan dans cet exemple)Non
Paiement différé sans fraisNonReport sous 3 mois gratuits entre 50€ et 1 000€ dans les magasins CarrefourNonNon

Ces bons plans sont-ils vraiment des bons plans ?

Mettons de côté le fait que ces organismes de crédit souhaitent avant tout vous faire consommer dans un giron prédéfini et soyons pragmatiques un moment.

Nous avons tous besoin de faire des courses hebdomadaires !

Ainsi, si vous êtes fidèle à une grande surface près de chez vous, il ne fait aucun doute que de cumuler les avantages du programme de fidélité et de la carte de crédit est une bonne idée.

Par exemple, avec la carte Gold de Floa Bank, ces achats rapportent un cashback de 2%, ce qui est très intéressant.

Malheureusement, toutes les cartes ne jouent pas le jeu, à la manière de la Cpay en partenariat avec l’enseigne Leclerq.

Dans ce dernier exemple, le passage en caisse se fait un peu plus rapidement, car il n’y pas besoin de présenter la carte de fidélité, mais c’est tout !

Votre fidélité à une enseigne de distribution est donc un critère très important pour tirer le meilleur parti de ces cartes.

Mais si ce n’est pas le cas ?

Chaque carte est associée à un réseau de partenaires, offrant pour la plupart des réductions et des cashbacks.

De quoi faire pencher la balance pour une carte de crédit ?

A notre avis, non !

Certes, ces réductions peuvent être appréciées à l’occasion, mais le choix d’une carte de crédit doit d’abord relever de critères liés à votre budget : besoin de joindre les deux bouts à un moment donné, une deuxième carte bancaire, des avantages quantifiables en tant que client fidèle d’une enseigne, etc…

La possibilité de peut-être bénéficier d’une offre qui corresponde à vos besoins à un instant T est trop faible pour constituer un argument de poids.

D’ailleurs, si vous êtes à la recherche de cashback et de réductions en tout genre, de nombreuses alternatives gratuites pour faire la chasse aux bons plans… Pas la peine de souscrire une carte de crédit pour cela, sinon cela se saurait…

Pour cette raison, nous vous conseillons de rester mesuré au moment de choisir une carte de crédit sur ce critère.

Malgré tout, parmi toutes les cartes testées, notons que la carte Gold de Floa Bank se distingue dans la mesure où tous les achats réalisés avec cette carte comptent dans le calcul du cashback, un peu à la manière du fonctionnement des cartes American Express.

Faut-il choisir une carte de crédit de type Visa Premier ou Gold Mastercard pour les assurances ?

Les organismes de crédit donnent généralement le choix entre des cartes “normales” ou de type de premium.

Concrètement, selon le fournisseur de cartes, les clients ont le choix entre :

  • Visa Classic et Visa Premier chez Visa
  • Mastercard Classic et Gold Mastercard chez Mastercard

Un tableau pour y voir plus clair !

 Carte Cpay
Cetelem
Carte Pass
Carrefour Banque
Carte Oney
Carte
Floa Bank
Réseau CBMastercardMastercardVisa Mastercard
Carte ClassiqueCpay Mastercard (0€)Pass (14€)Classic (14€)Classic (15€)
Carte PremiumCpay Gold Mastercard (0€)Gold Pass (55€)Premier (54€)Gold (54€)

Tout d’abord, notons une grande proximité dans les tarifs.

A l’exception de Cetelem, il n’est pas exagéré de parler de marquage à la culotte !

Toutefois, nous regrettons un manque de transparence de la part de Cetelem sur les autres frais, ce qui incite à la prudence.

Par rapport aux cartes classiques à 15€, le principal intérêt des cartes de crédit premium est de fournir des assurances supplémentaires.

Le jeu en vaut-il la chandelle ?

Par rapport aux cartes premium des banques traditionnelles et en ligne, elles n’ont en tout cas rien à leur envier à ce niveau, puisque ce sont les mêmes.

Ainsi, d’une manière générale, nous les conseillons plutôt aux personnes qui partent régulièrement à l’étranger, car nombre de garanties sont liées à cette condition.

Pour le reste, il ne faut pas hésiter à se plonger dans les notices d’assurances, ces documents peu agréables à lire, car l’intérêt des assurances dépend des petites lignes qui y sont présentes.

Sans rentrer dans les détails, voici un “pot commun” des assurances premium :

  • Annulation ou modification de voyage
  • Interruption de voyage
  • Véhicule de location
  • Retard d’avion, de train ou de bagages
  • Vol, perte ou détérioration des bagages
  • Neige et montagne (premiers secours, forfaits, bris de matériel, etc…)
  • Décès et invalidité
  • Responsabilité civile à l’étranger
  • Assistance médicale et frais médicaux à l’étranger
  • Assistance juridique à l’étranger

Sur ce socle, chaque carte peut ensuite ajouter quelques garanties plus “originales” :

  • Garantie livraison Internet (Cpay)
  • Extension de garantie (Cpay, Gold Casino)
  • Garantie reprise (Gold Casino )
  • Garantie achats et casse (Pass)

Verdict ?

Avant toute décision, n’oubliez pas de consulter les garanties d’assurance de votre carte actuelle.

Parce que d’une manière générale, il ne sert à rien de payer deux fois pour le même service !

Enfin, n’oubliez pas que pour bénéficier de la couverture de ces garanties, il est souvent nécessaire de régler avec ladite carte.

Par exemple, pour faire jouer la garantie d’annulation de voyage suite à un licenciement économique ey ainsi obtenir le remboursement du billet d’avion, il est nécessaire d’avoir réglé ce billet avec la carte de crédit disposant de cette garantie annulation de voyage.

Bref, si vous comptez opter pour une carte de crédit premium, assurez-vous de l’utiliser le plus souvent possible !

Enfin, il peut-être intéressant de souligner qu’à l’exception de quelques banques en ligne comme Boursorama Banque (avec la carte Ultim) ou Monabanq, les cartes premium ne sont jamais accessibles sans condition de revenus.

Par conséquent, les cartes premium des organismes de crédit peuvent constituer de très bonnes alternatives.

Comment choisir la meilleure carte de crédit ?

Carte zéro

De notre point de vue, il existe deux usages types :

  • Si vous faites vos courses au même endroit et que vous souhaitez optimiser vos achats
  • Si vous avez besoin d’un crédit renouvelable

Dans le premier cas, la recommandation est plutôt facile, puisqu’il suffit de souscrire la carte de crédit en lien avec votre grande surface préférée.

De cette manière, vous disposerez d’un outil supplémentaire pour gérer votre budget, à condition de ne pas céder aux multiples campagnes marketing de ces enseignes.

Toutefois, assurez-vous de bénéficier de réels avantages supplémentaires par rapport au programme de fidélité, puisque ce n’est pas toujours le cas.

Ce qui nous amène au deuxième cas, avec la Carte Zéro d’Advanzia Bank qui receuille nos faveurs.

Réponse

Immédiate*

OFFRE VALABLE AVANT LE

En ce moment

* Faites une demande 100% en ligne pour obtenir une réponse de principe immédiatement

DEMANDER UNE CARTE ZERO

Le premier avantage se cache dans le nom.

En effet, cette Gold Mastercard est entièrement gratuite, que ce soit au niveau de la cotisation annuelle ou des frais annexes (paiements et retraits en France ou à l’étranger, remplacement de la carte, frais d’inactivité, etc…).

De plus, le crédit renouvelable est lui-aussi gratuit, dans la limite de 6 semaines.

Trop beau pour être vrai ?

Non, c’est bel et bien le cas depuis ses débuts en France en 2012.

Mais où est l’entourloupe ?

En réalité, les frais du crédit renouvelable s’activent après la période de crédit gratuit, et comme vous pouvez vous en douter, au prix fort.

Néanmoins, ceux-ci restent toujours en dessous du taux de l’usure et sont au final au même niveau que les cartes concurrentes.

Encore une fois, à condition d’être en capacité de gérer un crédit renouvelable, la Carte Zéro ne présente donc que des avantages.

N’hésitez pas à consulter notre avis complet sur la Carte Zéro.

newsletter

Toujours pas abonné ? N'attendez plus !

Donnez un futur à vos finances, c'est facile avec la newsletter Nextbanq

1 email maximum par mois et uniquement si l'actualité l'exige