TOP

Vie

Classement

Complet

Assurances vie AXA : que cache une telle opacité ?

Dernière révision : 23 avril 2020

Courtier assurance vie Linxea

On ne présente plus AXA, le mastodonte français de l’assurance aux plus de 6 millions de clients.

Cela fait près de 1 Français sur 10 !

Assurance auto / habitation, prêts immobiliers ou compte bancaire, les occasions de faire un bout de chemin avec AXA sont nombreuses.

Et parmi celles-ci, l’assurance vie n’est pas la moins engageante.

Pilier de l’épargne des Français, notamment pour préparer la retraite, les assurances vie AXA pèsent plus de 130 milliards d’euros, d’après la Fédération Française de l’Assurance. Ce qui n’est pas rien !

Et pourtant, sur le site Internet de la vénérable institution, le degré de transparence des assurances vie AXA est proche de zéro.

Et d’après notre expérience, cela n’est généralement pas bon signe…

Nous cacherait-on quelque chose ?

Les résultats de cette enquête sont clairs : oui !

En effet, dans certains cas, le montant des frais est supérieur aux gains.

Dissipez avec nous le parfum de mystère qui entoure les contrats AXA

A la découverte des assurances vie AXA

Envie d’une nouvelle voiture ?

Le premier réflexe est d’en choisir une qui réponde à vos critères : consommation, esthétique, prix, etc…

Maintenant, imaginez que vous vous rendiez sur le site Internet d’un constructeur automobile, et qu’en guise d’information, vous apprenez que le modèle phare de la marque est un véhicule qui roule et pouvant transporter jusqu’à 5 passagers.

Ce n’est pas très vendeur, n’est-ce pas ?

Eh bien, c’est exactement ce qui se passe pour les assurances vie du groupe AXA.

Sur le site Internet AXA, les points forts présentés sont le cadre fiscal, commun à toutes les assurances vie du marché, et quelques informations génériques comme la présence d’une gestion pilotée.

Autant dire aucune information digne de ce nom…

Et à la manière de la plupart des banques traditionnelles, il est obligatoire de pousser la porte d’une agence pour souscrire une assurance vie avec le logo AXA.

Pour souscrire quel contrat ?

D’après nos recherches, voici les contrats AXA les plus “connus” du marché :

  • Arpèges : c’est probablement le contrat phare d’AXA, conçu en partenariat avec l’association d’assurés ANPERE
  • Cler : un poids lourd du monde l’assurance vie, car conçu avec le soutien de l’association d’épargnant AGIPI, une des plus importantes en France
  • Excelium : un contrat haut de gamme 100% AXA

D’autres contrats plus confidentiels ou qui ne sont plus commercialisés se nomment Figure Libre, Millenium, Privilège, Clef 2, Odyssiel, Expantiel, Théma, Optial ou encore Novial.

Enfin, les clients d’AXA gestion privée, c’est-à-dire possédant un patrimoine en millions d’euros, ont accès à au moins deux contrats supplémentaires, dénommés Amadéo et Amadéo Excellence.

Première conclusion ?

AXA est une machine à construire des assurances vie, sous toutes ses formes !

Ce qui ne renforce notre curiosité à en savoir plus.

AXA assurance vie Arpeges

Après de longues recherches et un peu de chance, nous avons trouvé les conditions générales des deux contrats les plus populaires d’AXA, Arpèges et Cler, à travers les portails de ces deux associations.

Les “meilleurs” contrats d’AXA sont-ils à la mesure de leurs nombres d’adhérents ?

C’est ce que nous allons découvrir.

Arpeges et Cler, le nec plus ultra d’AXA ?

Sur tous les contrats AXA recherchés jusqu’à présent, le peu d’informations disponibles datait énormément, et à chaque fois, les structures de frais faisaient froid dans le dos.

Or, l’élément le plus important à prendre en compte dans le choix de son assurance vie est probablement le niveau des frais.

Plus de frais = moins de rendement, c’est aussi simple que cela.

Pourquoi acheter une voiture qui consomme 80 litres au 100 kilomètres quand d’autres se contentent de 5 ?

Malheureusement, c’est à peu près le rapport que nous avons constaté avec la plupart des contrats AXA, ce qui serait une raison valable pour le manque de transparence constaté…

Par contre, du fait de leur statut associatif, les contrats Arpeges et Cler offrent une lueur d’espoir.

Assurance vie Cler par Agipi

En effet, les associations Anpere et Agipi ont à coeur d’offrir les meilleurs produits à leurs adhérents, car c’est leur raison d’être.

Association d'épargnant Anpere

Pour cette raison, Arpèges et Cler seront les porte-étendard des assurances vie AXA dans la suite de cet article.

Pour les juger, nous allons les évaluer en trois points :

  • Performances des fonds en euros
  • Frais
  • Autres critères (unités de compte, prévoyance, etc…)

C’est parti !

 

Les fonds en euros : c’est pas mal

Même si les performances passées ne préjugent pas des performances futures, elles restent le meilleur moyen d’évaluer rapidement un fonds en euros.

Pour évaluer les fonds en euros proposés pas AXA, rien ne vaut donc une bonne vieille comparaison !

Voici les forces sélectionnées :

  • AXA Cler : c’est le fonds en euros du contrat Cler, conçu en partenariat avec l’association d’épargnant Agipi, une des plus anciennes et des plus réputées avec près de 600 000 adhérents
  • AXA Arpèges : distribué dans le réseau AXA, le contrat Arpèges est le contrat recommandé par l’association d’assurés Anpere, forte de plus d’un million d’adhérents
  • FFA : nous avons le taux moyen du marché, tel que relevé par la Fédération Française de l’Assurance
  • Evolution Vie : le fonds euros du contrat Evolution Vie, assuré par Aviva, est considéré comme un des meilleurs du marché
  • Société Générale : le contrat Sequoïa est distribué par la Société Générale, avec un fonds en euros assuré par Sogecap, réputé pour ses performances en queue de marché

Ce qui donne :

AXA Cler AXA Arpèges Moyenne FFA Evolution Vie Société Générale
Les performances passées ne préjugent pas des performances futures
2019 1,70% 1,60% Non publié 1,76% 0,90%
2018 2,10% 1,90% 1,80% 2,21% 1,33%
2017 2,10% 1,90% 1,80% 2,31% 1,33%
2016 2,25% 2,10% 1,90% 2,46% 1,41%
2015 2,50% 2,20% 2,30% 3,08% 2,02%
2014 2,85% 2,55% 2,50% 3,33% 2,63%
2013 3,03% 2,70% 2,80% 3,53% 2,80%

Premier bilan ?

A un détail près, AXA s’en sort plutôt avec les honneurs.

En effet, si Arpèges peut être considéré comme étant légèrement au-dessus du marché et Cler au-dessus, les performances affichées dans le tableau ne prennent pas en compte les frais sur les versements.

Or, ceux-ci sont très élevés puisqu’ils peuvent atteindre 5%.

Ce qui veut dire que pour chaque versement réalisé, il faut attendre environ 3 ans avant de commencer à gagner de l’argent. Une donnée qui peut avoir son importance.

En comparaison, avec Evolution Vie, un de nos contrats préférés, l’absence de frais permet aux épargnants de générer des gains dès le premier jour.

Quant à la présence d’un bonus de rendement dénommé Euro +, cela devient une norme à présent, et pour cette raison, cela n’apporte pas grand-chose de l’inclure.

Au final, le principal point positif est donc l’absence de conditions de répartitions en unités de compte, ce qui donne la possibilité aux épargnants d’investir à 100% dans le fonds en euros, et de ne pas prendre de risques en unités de compte. Pour aller plus loin sur ce sujet, voici le classement des fonds en euros avec et sans contraintes.

 

Les frais : c’est horriblement cher !

Les frais sont l’ennemi numéro un des épargnants.

Tout ce que vous payez à l’assureur, c’est autant de pertes sur le contrat.

Mais tous les frais ne se valent pas, loin de là.

Voici les principaux frais à connaître :

  • Frais sur les versements

Sur le principe, ils sont discutables.

Cela revient à rémunérer séparément le travail du vendeur lors de l’achat d’une voiture. Or, on part du principe que la part du vendeur est incluse dans le prix !

Pour cette raison, il est très facile de trouver des contrats sans frais sur les versements, par exemple dans les banques en ligne ou les courtiers en ligne.

Ceci dit, ces frais ne sont payés qu’une seule fois, et s’ils permettent d’accéder à un service d’exception, ils sont justifiables.

  • Frais annuels de gestion

Ce sont de loin les frais les plus importants, car ils sont récurrents et l’assurance vie est par nature un placement de long terme.

Les frais de gestion annuels se calculent sur le montant de l’encours du contrat.

Plus spécifiquement, imaginez que vous ayez 50 000€ sur un fonds en euros et 50 000€ en unités de compte.

Selon toute vraisemblance, vous paierez des frais annuels de gestion dédiés sur la partie en euros, par exemple 0,60%, et sur la partie en unités en unités de compte, par exemple 0,80%.

Vous ne vous rendez pas compte de ce que cela représente ?

C’est normal, ce n’est pas une information que les assurances vie aiment mettre en avant.

Pour une assurance vie de 100 000€ qui rapporte 3% en moyenne et avec des frais annuels de gestion moyens à 0,60%, le total des frais sur 15 ans est de 13 072€, soit 23% des gains totaux du contrat (55 796€).

Si l’on porte ces frais annuels de gestion à 1,00%, le total des frais est alors de 21 210€, soit 38% des gains totaux du contrat (toujours 55 796€).

Sur le papier, la différence ne paraît pas énorme entre 0,60% et 1,00%. Et pourtant, dans les faits, ce sont des milliers d’euros !

Par conséquent, à surveiller comme le lait sur le feu.

  • Frais annuels de gestion pilotée

Si vous optez pour une gestion pilotée, les frais annuels de gestion présentés juste au-dessus sont majorés, par exemple de 0,20%, pour la rémunération de ce service.

  • Autres frais

Frais sur les arbitrages, sur les options automatiques de prévoyance ou de gestion, de conversion du capital en rente, etc… Il est important de consulter les conditions générales avant de souscrire un contrat d’assurance vie.

D’où l’importance de pouvoir les consulter librement.

Iriez-vous dans une concession automobile sans avoir une idée du prix des modèles présentés ?

  • Les frais “cachés”

Ce sont les frais spécifiques aux unités de compte.

C’est-à-dire que chaque unité de compte peut prélever des frais de versement ou de gestion en plus de ceux présentés ci-dessus. On dit qu’ils sont “cachés” car les épargnants en soupçonnent rarement l’existence, du fait qu’ils n’apparaissent pas sur les rapports de performance, puisqu’ils sont prélevés à la source.

Ils sont souvent élevés, et c’est pourquoi nous préférons les trackers, beaucoup moins chers, aux fonds de placement gérés par des humains. A l’exception des trackers, toutes les unités de compte de tous les contrats du marché pratiquent ce genre de frais.

Passons maintenant au grand test !

Cette fois, compte tenu de l’importance de la question, nous avons choisi le contrat Linxea Avenir, un des moins chers du marché, en guise de référence.

 ClerArpègesLinxea Avenir
Frais sur les versements4,85%4,85%0%
Frais annuels de gestion sur le fonds en euros0,75%0,80%0,60%
Frais annuels de gestion sur les unités de compte1,00%0,96%0,60%
Frais annuels de gestion sur la gestion pilotée0,60%0,60%0,20%
Frais sur les arbitrages0,80%0,80%0%

Verdict ?

C’est un massacre !

Reprenons notre exemple d’une assurance vie sur 15 ans avec 50 000€ en fonds euros et 50 000€ en unités de compte, et rajoutons une gestion pilotée.

En gardant une hypothèse de performance moyenne de 3% par an, les contrats AXA prélèvent au total 36 397€ pour un gain final pour l’épargnant de 19 399€.

En d’autres termes, AXA prélève 65% de la performance réalisée, et pour vous, le reste !

Et encore, dans cette simulation, nous n’avons même pas intégré les frais d’arbitrage.

En comparaison, avec le contrat Linxea Avenir, le gain pour l’épargnant est de 38 600€, pour un coût de 18 196€. Cette fois, l’assureur ne prélève “que” 31% des gains, et le solde est pour le compte de l’épargnant.

Vous avez donc le choix :

  • de payer 36 397€ pour gagner 19 399€ avec AXA
  • ou de payer 18 196€ pour gagner 38 600€ avec Linxea.

Sur la question des tarifs, nous sommes donc très déçus par les contrats AXA, d’autant plus qu’ils sont conçus en partenariat avec des associations…

Malgré tout, la différence de prix se justifie peut-être ailleurs ?

C’est ce que nous allons voir sans plus tarder.

Le reste : rien d’exceptionnel

Il est difficile de juger de la qualité du “service” d’une assurance vie.

Par exemple, les délais de traitement en cas de retrait, l’ajout d’un bénéficiaire, etc…

D’un individu à l’autre, les expériences sont souvent différentes.

Et si on se fie aux avis sur Internet, ceux-ci sont généralement très mauvais sur AXA.

Mais c’est à relativiser, car les épargnants prennent généralement la parole en cas de problème, et non quand tout va bien. Et comme AXA est une grande marque…

Par contre, nous pouvons regarder la qualité, la quantité et la variété des unités de compte proposées.

Rappelez-vous : si les frais sont élevés, peut-être sont-ils justifiés par l’offre d’unités de compte ?

Malheureusement, avec des gammes de quelques dizaines d’unités de compte, si la quantité est correcte, la variété n’est pas vraiment au rendez-vous.

En dehors des fonds actions, on relève essentiellement la présence de deux OPCI, de la gamme Selectiv’Immo, afin d’investir dans l’immobilier.

Mais une absence totale de trackers !

Or, ces fonds automatiques qui ne font rien d’autre que de répliquer un indice (par exemple le CAC 40) ont de meilleures performances que 90% des fonds de placement classiques.

Le secret ?

Des frais de gestion beaucoup plus bas que dans les fonds classiques (les fameux frais cachés mentionnés plus haut).

Encore et toujours la même rengaine.

Bref, si les gammes d’unités de compte n’ont rien d’extraordinaire à proposer, qu’en est-il des autres caractéristiques ?

  • Il existe de nombreux mandats de gestion pilotée, ce qui est plutôt un bon point, bien que l’absence de transparence sur les performances passées ne nous permette pas d’émettre un avis détaillé
  • Un de ces mandats de gestion pilotée est dénommé Perspectiv’ESG, c‘est-à-dire n’investissant que dans des fonds ESG, plus respectueux sur des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance
  • Les gammes d’options de prévoyance et d’options de gestion automatique sont assez complètes

C’est probablement ce dernier point qui est le plus intéressant.

Par exemple, avec Arpèges, la garantie plancher est comprise par défaut.

Ce qui est également le cas avec Cler, le contrat d’Agipi, mais à la condition de ne faire que de la gestion pilotée.

Si sur le papier, ce “cadeau” est plutôt une bonne nouvelle, il ne faut toutefois pas perdre de vue que compte tenu des frais aussi élevés, il est permis de relativiser.

Par exemple, Linxea Avenir, mentionnée plus haut pour ses frais très bas, propose également une garantie plancher gratuite.

 

Conclusion sur les assurances vie AXA

AXA assurances vie

Dans cet article, nous avons analysé les contrats AXA Arpèges et Cler pour deux raisons :

  • Conçus en partenariat avec des associations, l’intérêt financier de l’épargnant doit en théorie primer
  • Nous avons en notre possession les conditions générales

Et le bilan ne se révèle pas fameux.

Certes, compte tenu du nombre important de contrats AXA disponibles, nous n’écartons pas totalement que des “pépites” se cachent ici ou là.

Mais avec aussi peu de transparence, comment le savoir ? Nous préférons rester sur nos gardes.

Ainsi, d’après nos analyses, si les contrats Arpèges et Cler ne se défendent pas trop mal en termes de contenu - comprendre qu’ils sont plutôt situés dans la bonne moyenne du marché de l’assurance vie - les frais sont franchement abusifs.

Dans nos simulations, les épargnants remplissent d’abord les caisses d’AXA et de leurs partenaires, plutôt que leurs poches. Un comble pour un produit censé travailler au bénéfice de l’épargnant.

C’est pourquoi, dans l’état actuel des choses, ces contrats n’ont aucune chance d’intégrer notre classement des meilleures assurances vie.

De plus, nous notons que la souscription en ligne est impossible, ce qui implique un déplacement en agence obligatoire.

De deux choses l’une :

  • C’est l’occasion d’en savoir beaucoup plus sur des avantages passés inaperçus dans l’élaboration de cet article. Mais pourquoi diable ne pas les mettre fièrement en avant ?
  • C’est l’occasion de tenir un discours bien rôdé auprès d’épargnants qui n’y connaissent pas grand-chose en assurance vie, loin des regards indiscrets…

Nous n’avons pas poussé la porte d’une agence pour en avoir le coeur net.

Mais si c’est votre intention, nous vous conseillons très fortement de poser la question concernant la justification de ces frais très élevés.

Et si un coin d’opacité se lève, n’hésitez pas à nous contacter !

newsletter

Toujours pas abonné ? N'attendez plus !

Donnez un futur à vos finances, c'est facile avec la newsletter Nextbanq

1 email maximum par mois et uniquement si l'actualité l'exige