TOP

Vie

Classement

Complet

Quelle stratégie adopter pour choisir une nouvelle assurance vie ?

Dernière révision : 13 novembre 2018

Stratégie à adopter sur l'assurance vie

Produit d'épargne préféré des Français, l'assurance vie est aussi un marché très compétitif. On dénombre plusieurs centaines de contrats disponibles !

Dans ces conditions, comment être sûr de faire le bon choix pour son épargne ?

Car la question est loin d'être innocente : entre un mauvais contrat, criblé de frais et aux performances décevantes, et un excellent contrat qui cumule les bons points, le même investissement de départ donnera sur la durée des résultats très différents, de l'ordre de plusieurs milliers d'euros !

Vous pouvez en être certain : le temps que vous passez en ce moment à rechercher le meilleur est du temps bien investi.

Découvrez les conseils de Nextbanq pour être sûr de ne rien laisser de côté !

Définissez vos besoins avec une précision chirurgicale

Constituer une épargne, bénéficier d’une rente à vie, transmettre un capital ou encore un mélange de ces trois objectifs : voici les besoins qui motivent l’ouverture d’un contrat d’assurance vie.

A quelle mission destinez-vous en priorité votre contrat d'assurance vie ?

Afin de comparer les caractéristiques qui ont le plus de valeur à vos yeux, n'hésitez pas à utiliser la grille ci-dessous :

Objectifs Points à considérer
Gagner de l'argent sans prendre de risques
  • Performances passées du ou des fonds en euros
  • Frais du fonds ou des fonds en euros
  • Conditions d'entrée sur certains fonds en euros aux meilleures performances (par exemple, investir un pourcentage en unités de compte)
Gagner de l'argent en prenant des risques
  • Variété et profondeur de la gamme d'unités de compte
  • Frais de gestion sur les unités de compte
  • Frais "cachés" des fonds en unités de compte
  • Opter pour une assurance vie avec des trackers ?
  • Présence des options de gestion automatique
Obtenir la meilleure performance générale
  • Le niveau de frais en général (frais de versement, arbitrages, etc...)
  • Mode de gestion le plus adapté : gestion libre pour les épargnants expérimentés, gestion profilée pour ceux qui souhaitent des unités de compte mais qui ont peu d'expérience
  • Facilité de gestion du contrat et aide à la prise de décision (gestion en ligne, sélecteur de fonds, etc...)
Préparer la retraite
  • Effectuer des simulations de rente en utilisant la table de mortalité
  • Vérifier l'absence de frais d'arrérages
Anticiper la succession
  • Présence et coût des options de prévoyance

Prenons un exemple : si votre objectif est de constituer une épargne en prenant le moins de riques, les critères en lien avec le fonds en euros auront beaucoup plus de poids, tandis que l'absence d'option de prévoyance n'aura que peu d'incidence à vos yeux.

C'est pourquoi plus l'étude des besoins est précise et plus la sélection d'un contrat en devient facilitée. C'est même une règle d'or !

Sondez les différents types de contrats

Faut-il privilégier un contrat traditionnel, en ligne ou émanant d'une startup de la Fintech ?

Tout d'abord, il faut savoir que tous les contrats d’assurance vie répondent à la même législation. Ce n'est pas parce qu'un contrat est moins cher qu'il est de seconde catégorie !

Cette incertitude levée, Nextbanq n’hésite pas à recommander d'une manière générale les contrats en ligne pour au moins deux raisons : des frais beaucoup plus bas et pour la simplicité de gestion.

Et que penser de la Fintech ? Les startups de l'épargne (Yomoni, Wesave, etc...) souffrent d'un déficit de notoriété bien compréhensible, mais ce sont des options plus que sérieuses. En effet, les fonds sont sécurisés puisque placés chez des assureurs (par exemple Generali pour les fonds en euros) et les innovations apportées sont bien réelles. Par exemple, à Nextbanq, nous apprécions particulièrement l'emploi des trackers.

Le classement des meilleurs contrats en ligne de Nextbanq est à votre disposition pour repérer les meilleurs contrats du marché.

Enfin, concernant l'assurance vie traditionnelle, nous entendons souvent que le conseil est de meilleure qualité. A notre avis, ce fait est largement exagéré. En effet, par nature leurs frais sont très élevés et vous n'entendrez jamais un conseiller pointer cette caractéristique, alors que c'est un point essentiel de la recherche du meilleur contrat.

Cependant, l'assurance vie traditionnelle se rattrape sur les contrats haut de gamme : c'est-à-dire portant sur des centaines de milliers d'euros, où il est alors possible d'obtenir des caractéristiques sur mesure, chose très rare avec les contrats en ligne.

Surveillez les offres de bienvenue

Dans ce marché compétitif, de nombreux assureurs n’hésitent pas à rivaliser à coups d'offres promotionnelles pour attirer de nouveaux clients.

Entre deux contrats aux caractéristiques similaires, pourquoi ne pas se laisser tenter ? Très souvent, il s'agit d'une prime à l'ouverture, par exemple 100€ ou 200€.

Toutefois, étudiez bien les conditions d'attribution de ces bonus. En effet, il faut souvent réaliser un premier dépôt avec un montant minimum ou répartir l'investissement sur des unités de compte.

Si les conditions du bonus rentrent dans les clous, banco.

Sinon, soyez assuré que sur le long terme vous avez beaucoup plus intérêt à préférer le contrat avec les meilleures caractéristiques par rapport à un gain ponctuel initial. Prenez notre conseil argent comptant !

Prenez en considération la réputation de l’assureur

Une des caractéristiques de l'assurance vie est d’être intransférable d'un établissement à un autre. Choisir un assureur, c’est donc s'engager pour la vie du contrat.

Si les cas de faillite d'assureur sont heureusement très rares, il est toujours intéressant de savoir où on met les pieds.

Si nous voyons fleurir actuellement beaucoup de nouveaux contrats (Advize, Wesave, Yomoni, Binck, etc...), il est en fait plus intéressant de se pencher sur les assureurs in fine qui détiennent les fonds. Or, le plus souvent, ce sont des noms bien connus de l'assurance vie : Spirica, Generali, Apicil, Suravenir, etc...

Le conseil est donc le suivant : la devanture peut avoir un nom récent, le plus important est que la sécurité des fonds soit au rendez-vous via un assureur de renom dans l'arrière-boutique.

N'hésitez donc pas à vous renseigner sur l'assureur du contrat au même titre que l'établissement qui le commercialise.

Testez le service client

Pourquoi ne pas directement poser vos questions au service client ?

Si vous envisagez un contrat en ligne, l'absence d'interlocuteur direct peut parfois être un frein.

Pourtant, à condition de faire le premier pas, vous avez le plus souvent quelqu'un à qui parler.

Email, chat ou téléphone, n'hésitez pas à tester la qualité des réponses et le temps passé.

Temps nécessaire pour faire un retrait, changer de mode de gestion, quel fonds choisir, etc... Outre des réponses à vos interrogations, contacter le service client est aussi souvent l'occasion de considérer une offre donnée sous un nouvel angle. Ne vous en privez pas !

Restez au contact de votre contrat

L'assurance vie étant un placement de long terme, il est parfois humain de ne vérifier les performances qu’à intervalles très espacés, par exemple tous les ans.

Or, si vérifier quotidiennement n'est pas pas nécessaire, un contrôle mensuel permet d'aider à se poser les bonnes questions, notamment sur la suite à donner à l’investissement. Celui-ci est-il toujours en ligne avec ses objectifs initiaux ? Faut-il réajuster ceux-ci ?

Par exemple, à destination plus particulièrement des épargnants en gestion libre, quand la bourse entre dans un climat agité, à la hausse ou à la baisse, être capable de réagir afin de pondérer l'encours du fonds en euros par rapport aux unités de compte est une preuve de bonne gestion.

Une fois ouvert, ne laissez pas votre contrat s'autogérer, mais au contraire, n'hésitez pas à le pousser dans ses retranchements !

newsletter

Toujours pas abonné ? N'attendez plus !

Donnez un futur à vos finances, c'est facile avec la newsletter Nextbanq

1 email maximum par mois et uniquement si l'actualité l'exige