TOP
Vie

Classement

Complet

Associations d'épargnants : une option avantageuse pour votre assurance vie ?

Ecrit par Emilien FRANCOISE, créateur de Nextbanq
Dernière révision : 26/04/2024

Performances 2023 des assurances vie Linxea

Le marché de l’assurance vie en France est dominé par les banques, les assureurs et les courtiers. Mais saviez-vous qu’il existe une alternative méconnue : les associations d’épargnants ? Zoom sur ces acteurs qui en théorie vous veulent du bien !

4,10%
TAUX 2023*

OFFRE VALABLE AVANT LE

En ce moment

* Rendement du fonds en euros 2023 de Placement-direct Euro+

Placement-direct Euro +

Le fonctionnement des associations d'épargnants

Ces structures à but non lucratif proposent des contrats d'assurance vie dont l'objectif principal est la recherche de rendement pour leurs adhérents. Les contrats sont dits collectifs (en oppositon aux contrats individuels, qui représentent la norme) et l'association d'épargnants associée est dénommé le souscripteur.

En règle générale, ces assurances vie sont réputées pour leur fonds en euros, mais donnent aussi accès à une gamme sélective d'unités de compte. Le niveau des frais peut en revanche dépendre de l'association et de son conseil d'administration. Mais que valent-elles réellement ? Sont-elles une bonne alternative aux acteurs traditionnels ?

Les principales associations d'épargnants

En France, on compte à peu près une vingtaine d'associations d'épargnants, dont voici les plus connues :

L'AFER

  • Fondée en 1976, c'est la plus grande association avec plus de 700 000 membres et 45 milliards d'euros d'encours
  • Le fonds en euros de l'Afer a généré un rendement de 2,22% en 2023.

L'ASAC-FAPES

  • Établie en 1946, elle compte plus de 100 000 membres avec 3 milliards d'euros d'encours
  • Le fonds en euros de l'ASAC a généré un rendement de 2,10% en 2023

GAIPARE

  • Créée en 1983, GAIPARE compte plus de 38 000 adhérents pour 3,7 milliards d'euros d'encours
  • Le fonds en euros de a généré un rendement de 2,30% en 2023

AGIPI

  • Créée en 1976, cette association d'épargnant compte aujourd'hui plus de 1 000 000 adhérents pour un total de 22,1 milliards d'euros d'épargne sous gestion
  • Le fonds en euros de l'AGIPI a généré un rendement de 2,45% en 2023

Ces associations proposent donc non seulement des fonds en euros, mais aussi des gammes d'unités de compte, incluant actions, obligations et fonds immobiliers. Toutefois, ces dernières sont généralement plus limitées par rapport aux courtiers en ligne, avec souvent des manques au niveau des ETF.

Les assurances vie des associations d'épargnant sont-elles meilleures ?

Les associations d'épargnants se distinguent beaucoup des assurances vie traditionnelles, c'est-à-dire proposée par les grands réseaux bancaires.

Premièrement, leurs frais d'entrée et de gestion sont généralement inférieurs à ceux des contrats bancaires. Ces frais moins importants s'expliquent notamment par leur structure associative et à but non lucratif. En cas de frais élevés, les adhérents iraient simplement voir ailleurs !

Par contre, cette même structure implique également une ligne de frais supplémentaire : le droit d'entrée. L'Afer, par exemple, perçoit un droit d'entrée fixé à 20 euros par adhérent : il s'agit d'un droit unique et non répétitif. De plus, l'association perçoit également une contribution annuelle de 0,0145% de l'épargne gérée calculée en fin d'exercice : cette contribution est prélevée par les assureurs sur les frais de gestion du contrat d'assurance vie de 0,475%, qui leur sont contractuellement acquis, et reversée à l'Association. Ces chiffres sont très bas comparés à ceux des contrats bancaires, qui eux, peuvent atteindre 5% de frais d'entrée et 0,80% de frais de gestion annuels en moyenne.

Autre point à considérer, les associations d'épargnants, dirigées généralement par des bénévoles, offrent une gestion transparente où les adhérents ont accès à toutes les informations relatives à la gestion des contrats. Cette transparence permet donc aux épargnants de mieux comprendre les choix d'investissement et de s'assurer que leurs intérêts sont respectés. L'AFER, toujours elle, publie chaque année un rapport détaillé sur la performance des fonds en euros et sur la répartition des encours.

Enfin, elles ont pour principal objectif de maximiser le rendement des contrats pour leurs adhérents à long terme, sans être soumises à la pression de recruter de nouveaux adhérents à tout prix, par exemple avec des offres de bienvenue. Cela se traduit par une politique d'investissement plus prudente et orientée vers le long terme. Par exemple, le fonds en euros de l'AFER a généré un rendement de 2,22% en 2023, supérieur à la moyenne du marché qui est de 1,80%.

Peut-on toujours leur faire confiance ?

Il est crucial de ne pas se baser uniquement sur les performances passées lorsqu'il s'agit d'investir, y compris dans le domaine des assurances vie proposées par les associations d'épargnants. Malgré les avantages potentiels qu'elles offrent, un revers de la médaille peut toujours exister.

Nous faisons notamment allusion au scandale de l'AFER. L'affaire remonte à plus de 20 ans, lorsqu'en 1999, une première plainte est déposée contre deux des fondateurs de l'AFER. Ils sont poursuivis pour avoir détourné près de 130 millions d'euros, par le biais d'un accord de rémunération avec Abeille Vie, l'assureur des contrats d'assurance vie de l'AFER à l'époque. Les deux fondateurs concernés ont été condamnés à deux ans de prison avec sursis et à 200 000 euros d'amende, en plus de la confiscation par l'État de 92 millions d'euros correspondant à des sommes détournées. Mais pour les adhérents lésés, il aura fallu attendre jusqu'à 2019 pour qu'ils récupèrent l'intégralité de leur argent. Cet exemple révèle que le risque de mauvaise gestion n'est pas nul, même si cette affaire a permis de beaucoup avancer en termes de transparence. N'hésitez pas à consulter notre avis sur l'assurance vie AFER pour connaître la vraie compétivité de ce contrat !

Peut-on continuer à leur faire confiance ?

En conclusion, les associations d'épargnants peuvent être des options intéressantes car elles recherchent les meilleurs rendements pour leurs adhérents. Les principales associations d'épargnants comme l'AFER, l'ASAC-FAPES ou GAIPARE offrent des produits généralement plus compétitifs que les banques traditionnelles, grâce notamment à des frais de gestion inférieurs. Elles se distinguent également par leur transparence et leur gestion orientée vers les intérêts des adhérents avec une politique d'investissement prudente et axée sur le long terme.

Cependant, malgré ces caractéristiques très intéressantes, les meilleurs assurances vie sont principalement celles des courtiers en ligne, d'après notre comptaratif ultra détaillé. n'hésitez pas à vous faire votre propre opinion !

A propos de l'auteur
Article écrit par


Emilien FRANCOISE Emilien FRANCOISE est le fondateur de Nextbanq, site de référence dans l'univers des finances personnelles.
Titulaire d'un diplôme de grande école de commerce, il écrit des contenus indépendants à temps plein depuis 2007 avec l'ambition d'aider tous les lecteurs à améliorer leur pouvoir d'achat.

newsletter

Toujours pas abonné ? N'attendez plus !

Donnez un futur à vos finances, c'est facile avec la newsletter Nextbanq

1 email maximum par mois et uniquement si l'actualité l'exige