TOP
Bourse

Classement

Complet

Comment acheter des actions lors des introductions en bourse ? Le guide + notre avis sur Freedom24

Ecrit par Emilien FRANCOISE, créateur de Nextbanq
Dernière révision : 12 novembre 2021

Comment acheter des actions lors des introductions en bourse ?

Particuliers et institutionnels ne jouent pas à armes égales en bourse.

Vous le saviez déjà !

Mais s’il y a un domaine où cette différence est encore plus marquée, c’est bien celui des introductions en bourse.

Un vrai crève-coeur, car les introductions en bourse comptent parmi les plus belles opportunités pour réaliser de belles plus-values…

De 1980 à 2012, une étude américaine annonce ainsi une performance moyenne de 17,90% pour le premier jour de cotation !

Bien entendu, toutes les IPO ne se déroulent pas à la perfection et ces opérations restent conseillées à des investisseurs capables d’apprécier le risque encouru.

Mais en l’état actuel des choses, force est aussi de constater que la demande pour obtenir des actions avant tout le monde au prix d’introduction est souvent très forte…

Et à moins d’être particulièrement riches, les particuliers sont souvent les plus mal lotis dans cette quête pour obtenir des actions avant l’ouverture officielle du cours de bourse.

Et si cela venait à changer ?

En effet, il semblerait que le vent est en train de tourner avec l'arrivée en France d’un nouvel acteur possédant des compétences rares dans le domaine des IPO, dénommé Freedom24.

Alors, êtes-vous armé pour le monde des introductions ?

Ou au contraire, avez-vous intérêt à passer votre tour ?

Dans ce guide, rentrez de plein-pied dans le monde des introductions en bourse (ou IPO en anglais).

Vous verrez que dans tous les cas de figure, il ne vous laissera pas de marbre !

30
JOURS GRATUITS*

OFFRE VALABLE AVANT LE

En ce moment

* Avec le compte PROMO, 30 premiers jours sans commission. Voir le détail sur le site.

PROCHAINE IPO

Qu’est-ce qui fait le charme des introductions en bourse ?

Lorsqu’une entreprise décide d’entrer en bourse, elle doit fixer le prix d’introduction de ses actions.

Or, s’autoévaluer n’est jamais un exercice facile !

Comment trouver le juste prix ?

D’abord, les caractéristiques intrinsèques de l’entreprise servent de point de départ :

  • Perspectives de croissance
  • Niveau de dette
  • Rentabilité
  • Qualité de l’équipe dirigeante
  • Résilience du modèle économique
  • Etc…

Il existe de nombreuses méthodes comptables pour déterminer la valorisation d’une entreprise, chacune possédant ses avantages et inconvénients.

Cependant, le contexte macro-économique du moment est aussi une variable à ne surtout pas négliger :

  • Niveau des taux d’intérêt
  • Croissance de l’économie mondiale
  • Frénésie des acheteurs pour un certain secteur, un nom ou une croyance
  • Changements technologiques
  • Pandémie
  • Etc…

Cela fait donc beaucoup de paramètres, sans compter que la “publicité” réalisée autour d’une introduction peut aussi venir brouiller les cartes !

Finalement, tous les scénarios sont possibles.

Par exemple, une entreprise peut très bien avoir des fondamentaux très solides et refuser une introduction à cause du contexte économique jugé peu porteur tandis qu’une autre pourrait se retrouver dans une situation inverse.

Cela ne prouve qu’une chose.

Les introductions en bourses sont des moments très volatiles et l’accueil des premiers investisseurs fait office de juges de paix.

Performances passées d’introductions en bourse connues

Curieux de connaître les résultats de quelques introductions connues ?

Le tableau suivant n’a aucune prétention autre que de vous les jeter en pâture !

Mais c‘est aussi l’occasion de savoir plus précisément de quoi on parle :

EntrepriseDate de l’IPO% premier jourPlace de marché
Facebook18/05/20121,00%Nasdaq
GitLab12/10/202122,40%Nasdaq
Virgin America14/11/201449%Nasdaq
DuoLingo28/07/202136,30%Nasdaq
Deliveroo31/03/2021- 26,30%London Stock Exchange
Beyond Meat02/05/2019163%Nasdaq
Twitter07/11/201373%Nasdaq
Alibaba19/09/201438%New York Stock Exchange
Fitbit18/06/201548%New York Stock Exchange
Match19/11/201523%Nasdaq
Ferrari21/10/20155,70%New York Stock Exchange
Xiaomi09/07/2018- 20%Hong Kong Stock Exchange
Uber10/05/2019- 8%Nasdaq
Zoom18/04/201972%Nasdaq
Lemonade02/07/2020139%New York Stock Exchange
Corsair Gaming23/09/2020- 16%Nasdaq
AirBNB10/12/2020113%Nasdaq
Française des Jeux20/11/201916,41%Euronext Paris

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

30
JOURS GRATUITS*

OFFRE VALABLE AVANT LE

En ce moment

* Avec le compte PROMO, 30 premiers jours sans commission. Voir le détail sur le site.

PROCHAINE IPO

Quelles sont les 6 étapes pour qu’une entreprise puisse se faire coter en bourse ?

Acheter des actions avant le premier jour de cotation n’est pas toujours une mince affaire.

En fait, tout le monde n’est pas logé à la même enseigne !

Mais comment est-on arrivé dans cette situation ?

Pour savoir où l’on met potentiellement les pieds, il est très important de comprendre le processus qui mène vers une cotation en bourse, ou IPO (Initial Public Offering en anglais, le terme le plus couramment employé).

Reprenons les bases avec les raisons qui poussent une entreprise à entrer en bourse :

AvantagesInconvénients
thumb_up Pour développer son activité en faisant appel à une méthode de financement moins chère que l’emprunt bancaire ou l’émission d’obligations thumb_down Se soumettre à la loi du marché, par exemple à la spéculation ou la perte de contrôle de l’entreprise à cause d’une OPA hostile
thumb_up Pour permettre aux fondateurs de la société de revendre leurs parts thumb_down Obligation de divulguer des informations autrefois confidentielles à l’attention des investisseurs
thumb_up Pour augmenter la notoriété de l’entreprisethumb_down L’opération peut parfois être coûteuse
thumb_up Pour récompenser les employés 

La décision est prise d’ouvrir le capital de l’entreprise ?

Bingo !

Il s’agit de l'ouverture d’une nouvelle page de l’histoire de la société.

Mais pas de temps à perdre !

La première décision consiste à choisir le mode d’entrée en bourse.

Car il en existe plusieurs :

  • L’introduction en bourse classique (IPO)
  • La cotation en directe
  • La prise de contrôle inversée
  • La vente aux enchères hollandaise
  • Le SPAC

Dans ce guide, l’objectif est de s’intéresser au mécanisme des introductions en bourse classiques.

En effet, approximativement près de 80% des nouvelles cotations se font par ce procédé.

Mais il n’est pas inintéressant de comprendre les différences !

 Mode de fonctionnement
IPO (Initial Public Offering)Avec l’IPO, l’entreprise confie son introduction à une banque d’investissement dont la mission est de rechercher des investisseurs institutionnels afin de faire un premier tour de table et ainsi obtenir un prix d’introduction.

Le grand public ne pourra accéder aux titres que le jour de l’introduction, mais à un prix d’ouverture, c’est-à-dire fixé par l’offre et la demande.

Or du fait de la forte en général lors des IPO, le risque est très élevé que le prix d’ouverture soit significativement supérieur au prix d’introduction, réservé à des investisseurs triés sur le volet la plupart du temps.
Cotation en directAvec la cotation en direct, l’entreprise économise sur les intermédiaires et met directement en circulation les titres qu’elles souhaitent le jour de l’introduction.

C’est donc la loi de l’offre et la demande qui prédomine, sachant qu’il n’y a pas de différences entre institutionnels et particuliers dans la distribution des actions.

Du point de vue de l’entreprise, si cette méthode est économique, elle est aussi plus risquée, car le jour de l’introduction comporte beaucoup plus d’incertitudes.
Prise de contrôle inverséeIl s’agit pour une entreprise privée de racheter suffisamment de titres d’une société cotée pour en prendre le contrôle et ensuite fusionner.

De cette manière, les titres achetés correspondent finalement au capital de l’entreprise acheteuse.
SPAC (Special Purpose Acquisition Company)Il s’agit de créer une coquille vide et de la coter en bourse, sur sa promesse d’acquérir une société cible.

Une fois les fonds levés, elle peut ensuite racheter la société visée à l’origine dans le Spac.

De facto, la société rachetée se retrouve finalement cotée en bourse à travers le Spac, qui n’est ni plus ni moins qu’une société créée uniquement dans ce but.

Ces présentations faites, rentrons maintenant dans le vif du sujet !

En effet, il est important de comprendre les grandes étapes d’une IPO afin d’investir en toute connaissance de cause.

1/ Choisir la place de cotation : Nasdaq, Euronext, etc…

Place de marché Wall Street

Selon de multiples critères comme la taille de la société, sa nationalité ou encore ses ambitions, la première mission des dirigeants consiste à choisir la place de marché la plus appropriée pour la cotation des titres.

Par exemple, une entreprise technologique américaine aura tout intérêt à aller à la rencontre des investisseurs sur le Nasdaq tandis qu’une entreprise française pensera plutôt à Euronext.

Mais ce n’est pas une loi absolue.

Par exemple, la pépite française Criteo spécialisée dans la publicité ciblée est cotée sur le Nasdaq.

Ensuite, à l’intérieur d’une bourse, il peut y avoir plusieurs marchés.

En prenant Euronext pour référence, nous avons par exemple :

  • Euronext “classique” pour les grandes entreprises
  • Euronext Growth pour les PME
  • Euronext Access pour les ETI (Entreprise de Taille Intermédiaire)

D’un marché à l’autre, de sacrées différences existent puisque la taille moyenne d’une introduction varie d’environ 260 millions d’euros sur Euronext “classique” à seulement 38 000€ sur Euronext Access, en passant par 20 millions d’euros sur Euronext Growth.

Bien évidemment, les critères d’entrée (et donc le coût) n’ont parfois rien à voir d’une place de marché à l’autre.

Choisir la bonne “bourse” n’a donc rien d’anodin…

2/ Le dossier de candidature

Après avoir ciblé une place de marché, ne reste plus qu’à obtenir son feu vert.

Logiquement, plus une place de marché est importante et plus le niveau d’exigence est élevé.

En effet, il en va de la réputation de la place !

L’entreprise doit donc montrer patte blanche en remplissant un dossier de candidature contenant les éléments suivants :

  • Informations comptables et financières
  • Présentation de l’actionnariat
  • Nombre d’actions à mettre sur le marché et fourchette de prix
  • Perspectives de croissance
  • Etc…

Pour se mettre en conformité, notre entreprise a donc généralement besoin de se faire aider, par exemple en engageant des experts-comptables, des avocats ou encore des experts financiers rattachés à des banques d’investissement.

Finalement, un résumé du dossier doit être aussi fourni, dénommé le prospectus.

3/ Validation du dossier et communication officielle

Si toutes les cases sont cochées, notre entreprise peut espérer recevoir l’agrément pour sa future cotation en l’espace de quelques semaines, le temps que le superviseur puisse vérifier la conformité du dossier.

Celui-ci est validé ?

Le projet rentre dans une nouvelle phase puisque l’IPO fait l’objet d’une communication officielle.

Pour que tous les investisseurs puissent (en théorie) partir sur une ligne d’égalité, cette communication inclut notamment le prospectus mentionné à l’étape précédente.

Par exemple, voici une des premières pages du prospectus pour l’IPO de Coinbase au Nasdaq :

Prospectus de l'IPO de Coinbase

Ainsi, dès que l’IPO est dans le domaine public, l’intérêt de l’entreprise est de faire monter les enchères pour obtenir la meilleure valorisation possible.

Pour cela, il est donc impératif de se faire connaître.

Pour cette raison, si ce n’est pas déjà fait, l’emploi d’une agence de communication intervient souvent à cette étape.

Notez toutefois qu’un juste compromis n’est pas toujours une mission facile, car pour être cataloguée de succès, il est communément admis qu’une IPO doit enregistrer une belle progression le premier jour.

Or, avec un prix trop élevé, les chances s’amenuisent…

4/ Premier tour de table privé

La date fixée pour son introduction en bourse, l’entreprise doit maintenant tout mettre en oeuvre pour en faire un succès.

Et il y a encore du pain sur la planche !

La grande interrogation concerne le prix d’introduction.

Toutefois, pour obtenir l’estimation la plus précise possible, l’entreprise est déjà en mesure de prendre la température du marché en démarchant ses premiers investisseurs.

Bien entendu, les petits porteurs ne sont ici pas la cible. Ceux-ci devront attendre patiemment le premier jour de cotation !

En réalité, l’exercice consiste à dénicher les actionnaires les plus solides possibles :

  • Capable de croire sur l’avenir de l’entreprise sur le long terme
  • Avec les poches pleines.

Sans surprise, ce sont donc les investisseurs institutionnels qui sont visés, comme les fonds d’investissement.

Le moment est également propice pour mettre à contribution le carnet d’adresses de la banque d’investissement retenue pour soutenir l’opération.

De cette manière, le premier tour de table ne s’adresse qu’aux “gros” :

  • Les institutionnels
  • Les très riches particuliers, par exemple clients de banques privées

Du fait de leur poids économique, ils bénéficient parfois aussi d’un contact privilégié avec l’équipe dirigeante de la société.

Des tractations se faisant en dehors des oreilles indiscrètes ont donc lieu pour s’entendre sur une quantité d’actions et une fourchette de prix.

Autrement dit, ce premier tour de table est déjà une rencontre entre l’offre et la demande, et donc l’occasion de se rapprocher d’un prix d’introduction.

5/ Fixation du prix d’introduction

Grâce au premier tour de table réalisé, l’entreprise peut y voir beaucoup plus clair concernant le prix d’introduction.

L’heure est donc venue de le fixer définitivement, sachant qu’il s’appliquera rigoureusement de la même manière pour tous les investisseurs de la première heure.

Il s’agit d’une étape assez technique, mais sachez globalement qu’il existe globalement trois méthodes :

  • L’offre à prix ouvert (OPO) recueille tous les ordres du marché dans une fourchette de prix communiquée à l’avance, afin de permettre de trouver un prix d’équilibre
  • L’offre à prix ferme (OPF) consiste en un prix fixe déterminé à l’avance
  • L’offre à prix minimal (OPM) consiste en un système de vente aux enchères

Une fois la méthode retenue, il n’y a plus qu’à finaliser les mois de travail réalisés en amont...

6/ L‘introduction en bourse

C’est le grand jour !

Introduction en bourse de GitLab au Nasdaq

Mais avant même le retentissement de la cloche qui marque l’ouverture de la séance, beaucoup d’action s’est déjà passée dans les coulisses, au sens propre comme figuré !

En effet, avant que le grand public ne puisse avoir son mot à dire, il faut d’abord servir les investisseurs du premier tour de table, selon la méthode retenue de fixation du prix.

Il s’agit du marché primaire, c’est-à-dire l’endroit où les actions sont vendues pour la première fois.

La vente de ces actions est donc encaissée directement par l’entreprise.

Ensuite, sur la base du prix d’équilibre trouvé sur ce marché primaire, l’ouverture au grand public peut finalement avoir lieu.


NE CONFONDEZ PAS PRIX D'INTRODUCTION ET D'OUVERTURE !


Dès l’ouverture des cotations, la foire d’empoigne peut donc officiellement commencer.

En effet, une IPO est un moment d’extrême volatilité des cours de bourse.

Ce qui est logique, dans la mesure où de très nombreux investisseurs et traders se rencontrent au même moment, chacun ayant potentiellement une grille de lecture différente du potentiel de croissance de l’entreprise.

Pour revenir à Gitlab, voici son graphique d’ouverture, passant de 94.50$ à 103,89$.

Cours du premier jour de bourse de Gitlab

Une journée certainement très mouvementée pour de nombreux traders !

Mais n’oubliez jamais que l’inverse est également possible, même si statistiquement plus rare.

Un excellent exemple récent est celui-ci de l’application de livraison à domicile Deliveroo.

Lors de son introduction, la chute a été de 26%, la faute à des investisseurs inquiets (à raison) de l’environnement légal de l’entreprise.


30
JOURS GRATUITS*

OFFRE VALABLE AVANT LE

En ce moment

* Avec le compte PROMO, 30 premiers jours sans commission. Voir le détail sur le site.

PROCHAINE IPO

Alors, comment acheter des actions lors d’une IPO ?

Les IPO sont scrutées de très près par beaucoup d’investisseurs.

De par leur fréquence relativement faible et l’unicité de chaque introduction, les IPO sont même parfois considérées comme des évènements marquants d’une vie d’investisseur.

Par exemple, pour des raisons différentes, les IPO de Facebook, Coinbase ou encore Française des Jeux ont défrayé la chronique !

Mais à quelle fréquence se produisent les IPO ?

Voici un tableau indicatif :

 2021*2020201920182017
Nasdaq + New York Stock Exchange900480232255217
Euronext4326131619
London Stock Exchange100503689108
* Jusqu’au 5 novembre 2021

Conclusion ?

Malheureusement pour l’investisseur “franchouillard” amateur d’IPO, l’action se situe principalement sur les places de marchés anglo-saxonnes.

Pour ne louper aucune IPO, il est important de les suivre à la source.

Ainsi, chaque place de marché possède en effet son listing avec les IPO passées, du moment et à venir :

Mais au juste, comment passer un ordre pour obtenir des actions à un prix d’introduction, et non d’ouverture ?

Deux cas de figure sont possibles :

Si vous êtes dans le deuxième cas de figure, deux solutions s’offrent à vous :

  • Avec votre courtier actuel, mais il y a beaucoup de restrictions
  • Avec Freedom24, un nouvel acteur dont l'accès aux IPO fait partie de ses principales forces

Option 1 : en passant par votre courtier actuel

Client d'une banque traditionnelle, d'une banque en ligne ou d'un courtier spécialisé ?

Chaque courtier possède sa propre politique en matière d’IPO.

Néanmoins, d’une manière générale, vous pouvez déjà tirer un trait sur toutes les IPO anglo-saxonnes.

Ce qui est dommage, car l’essentiel des opportunités se concentre sur ces marchés…

Ceci étant dit, sur les IPO européennes et notamment françaises, vous avez de meilleures chances de pouvoir participer.

Mais gardez bien en tête que cela reste du cas par cas.

Enfin, sachez que dans des cas très spécifiques, comme pour l’introduction en bourse de l’entreprise publique Française des Jeux, il est beaucoup plus facile de faire partie de l’aventure.

En effet, en tant que principal actionnaire de la FDJ, la volonté de l’état français était d’ouvrir le capital à un maximum de petits porteurs.

Ce qui est très loin d’être toujours le cas…

Pour cette raison, la majorité des courtiers était donc en mesure d’en faire bénéficier leurs clients.

En réalité, si vous souhaitez sérieusement participer à des IPO, il faut alors considérer très sérieusement l’option suivante.

Option 2 : en passant par Freedom24

Freedom24 est une entité fraîchement débarqué sur le territoire français, avec une vision novatrice de l'accès aux IPO pour les particuliers.

Courtier Freedom24

Pourquoi Freedom24 peut faire ce que les autres ne font pas ?

Parce qu‘il présente la particularité d’être l’unique courtier européen coté au Nasdaq, sous le ticker FRHC.

Et depuis son IPO en 2018 jusqu’à la date de cet article (05/11/2021), on remarque d’ailleurs que l’évolution du cours de bourse force l’admiration…

Cours de bourse de Freedom24

Valorisé plus de 4 milliards de dollars aujourd’hui, Freedom24 est donc le courtier du groupe bancaire Freedom Holding Corp.

Voici une vidéo de présentation des activités :

Découvrir le site Freedom24

Mais revenons à nos IPO !

En réalité, le secret de Freedom24 est de disposer des agréments nécessaires avec les principales places de marché du monde afin de recevoir des allocations d’actions lors des IPO.

Structure du groupe Freedom Finance

A ce titre, il existe même une équipe d’analystes dédiée à la sélection des IPO les plus prometteuses.

C’est-à-dire qu’un projet d’introduction doit d’abord passer les critères de sélection pour que Freedom24 fasse ensuite la demande à l’émetteur concerné pour recevoir une allocation de titres.

Charge ensuite à Freedom24 de redistribuer les actions en fonction des demandes de ses clients.

Les clients de Freedom24 peuvent donc ainsi bénéficier du prix d’introduction des IPO, exactement dans les mêmes conditions que pour n’importe quel primo-investisseur, c’est-à-dire présent au premier tour de table.

Cela implique donc une période de blocage pour la revente des actions, comme expliqué précédemment.

Par défaut, cette période de blocage est fixée à 93 jours pour tous les projets de Freedom24.

Pour quel résultat ?

Cette sélection semble porter ses fruits puisque sur les 258 IPO recommandées par le courtier depuis 2012, le rendement moyen à la fin de la période de blocage est de 63%*.

Chiffres clefs de Freedom24 sur les IPO

Une belle statistique qui permet de comprendre encore un peu mieux l’engouement des investisseurs pour les IPO d’une manière générale.


Découvrir le site Freedom24

Comment participer à une IPO avec Freedom24 ?

Pas de difficultés à l’horizon.

Il suffit de se rendre sur la page suivante dédiée aux IPO en cliquant sur ce lien.

Comment participer à une IPO avec Freedom24

Sur cette page, il suffit de fournir une adresse email et un mot de passe pour créer son compte.

Ensuite, les étapes sont les suivantes :

  • Résidence fiscale
  • Signature du contrat en cochant deux cases
  • Processus de vérification sur le mobile
  • Envoi d’un justificatif de domicile et d’identité

Un processus d’inscription qui prend moins de 5 minutes, à condition d’avoir les deux justificatifs demandés à portée de main.

On a connu pire !

Une fois client, il n’y qu’à se rendre sur la page dédiée aux IPO.

Et bonne surprise, il y a un même tableau de bord pour suivre les résultats des IPO !

Tableau de bord des résultats des IPO pour Freedom24
Découvrir le site Freedom24

Cela prouve que Freedom24 joue à fond la carte du courtier spécialisé dans les IPO, même si en tant que nouveau client, nous n’avons pas encore participé à de telles opérations.

Et si le coeur nous en dit, rien n’est plus facile que de sélectionner une des IPO disponibles à la souscription.

Par exemple, nous n’avons plus beaucoup de temps pour participer à l’introduction en bourse d’Expansify, une plateforme logicielle basée sur le cloud !

Participer à l'introduction en bourse d'Expansify avec Freedom24

En cliquant sur la page dédiée à Expensify, il est possible d’obtenir des informations sur la société, et notamment un accès direct au prospectus.

Rappelez-vous, le document officiel dédié à tous les investisseurs !

Prospectus d'Expansify

Intéressé par le potentiel de l'entreprise ?

Les investisseurs convaincus n’ont plus qu’à se faire connaître en cliquant sur le bouton “Participer à l’IPO” en indiquant la quantité souhaitée, sachant que le montant minimum d’achat ne peut pas être inférieur à 2 000$.

IPO Freedom24

Autre avantage de la plateforme, celle-ci vous tient informé à travers une newsletter des IPO en cours et à venir.

Par exemple, ici nous avons reçu un email pour nous rappeler la proximité de la clôture pour l’IPO d’Expansify.

Email Freedom24 sur les IPO

Ensuite, l'IPO est classée dans les IPO passées avec le résultat enregistré.

Dans le cas d'Expensify, la première journée de cotation s'est par exemple être révélée être un grand succès.

Résultat de l'IPO d'Expensify

Enfin, sur cette même page dédiée aux IPO, un listing des opérations à venir est toujours disponible.

Calendrier des IPO
Découvrir le site Freedom24

Combien coûte une IPO avec Freedom24 ?

De manière compréhensible, les opérations de IPO possèdent une tarification séparée.

Ainsi, ces frais dépendent directement de la taille totale des actifs de l’investisseur sur la plateforme.

Ce montant est calculé à la fin du jour ouvrable qui précède l’IPO de la manière suivante :

Taille du portefeuilleFrais de transaction
Inférieur à 20 000$5%
Entre 20 000$ et 49 999$4%
Supérieur à 50 000$3%

De plus, à la revente des actions, le courtier prélève une commission de 0,50%.

Que penser de ces tarifs ?

Ceux-ci sont supérieurs à ceux d’une transaction classique sur le Nasdaq ou le NYSE avec l’immense majorité des courtiers.

Mais il faut aussi relativiser avec le fait que Freedom24 propose un service unique en France à ce jour, avec les résultats que nous avons vus auparavant.

Dans ces conditions, à chacun de se forger un avis, mais pour nous, cette grille nous apparaît cohérente.

Découvrir le site Freedom24

Combien d’actions espérer recevoir lors d’une IPO avec Freedom24 ?

A ce stade, vous l’avez très bien compris, lors d’une IPO, la première difficulté pour tout investisseur est de mettre la main sur des titres au prix d’introduction.

Dans ce contexte, Freedom24 possède deux avantages de poids :

  • Des relations privilégiées avec les bourses américaines, notamment grâce à sa cotation au Nasdaq
  • L’ambition d’être le meilleur courtier pour les IPO

Cela veut dire qu’à chaque IPO sur laquelle le courtier souhaite se positionner, il profite de sa présence à la table des premiers investisseurs pour négocier une quantité de titres.

Charge ensuite au courtier de les redistribuer à sa clientèle.

Toutefois, dans la pratique, il n’y a pas toujours suffisamment de titres pour servir tout le monde à 100%.

Alors, comment faire ?

Logiquement, Freedom24 récompense ses meilleurs clients en priorité.

C’est-à-dire qu’un système de notation, similaire dans son fonctionnement à un programme de fidélisation, est en place dans ce but.

Des notes sur 5 sont donc attribuées à chaque client.

Notation des clients Freedom24

Pour améliorer sa note et donc bénéficier d’un meilleur taux d’allocation, trois points sont pris en considération :

  • Taille totale des avoirs
  • Activité de trading
  • Régularité dans la participation aux IPO sélectionnées

Bref, pour mettre toutes les chances de son côté, il est plutôt conseillé de garder un portefeuille sur Freedom24, et de ne pas se servir du courtier uniquement comme porte d’entrée pour les IPO.

Et justement, en dehors des IPO, que penser du courtier Freedom24 ?

Découvrir le site Freedom24

Que vaut le courtier Freedom24 ? Notre avis

Pour former notre avis sur Freedom24, intéressons-nous à trois axes :

  • Les tarifs
  • L’offre
  • La sécurité

C’est parti !

Les tarifs de Freedom24

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Freedom24 bénéficie d’une tarification aussi originale que compétitive.

Tarifs du courtier Freedom24

En effet, c’est le seul courtier à notre connaissance qui fonctionne sur le principe de l’abonnement !

Un propos à mesurer cependant.

De nombreux courtiers possèdent des conditions d’activité présentées en tout petit dans leurs tarifications… Par exemple, réaliser au moins une transaction par mois sous peine d’une pénalité de 10€.

L’avantage avec Freedom24, c’est que tout est très clair sur ce point.

Quels sont justement les forfaits proposés ?

Voici les présentations :

Compte PROMO

  • 30 jours seulement pour tous les nouveaux clients
  • Aucun frais autre que le prêt sur marge
  • 12% sur le prêt sur marge, c’est-à-dire le fait de demander un emprunt pour financer un achat de titres
  • Sans frais sur les dépôts par carte

Découvrir le compte PROMO

Compte SMART IN

  • 0€ / mois
  • 2€ mini par ordre + 0,02€ / action sur les actions aux USA, en Europe et en Asie
  • 12% sur le prêt sur marge, c’est-à-dire le fait de demander un emprunt pour financer un achat de titres
  • 0,05€ par notification SMS
  • 2,50% sur les dépôts par carte

Découvrir le compte SMART IN

Compte FIX IN

  • 10€ / mois
  • 1,20€ mini par ordre + 0,012€ / action sur les actions aux USA, en Europe et en Asie
  • 12% sur le prêt sur marge, c’est-à-dire le fait de demander un emprunt pour financer un achat de titres
  • 0,03€ par notification SMS
  • 2,50% sur les dépôts par carte

Découvrir le compte FIX IN

Compte SUPER IN

  • 200€ / mois
  • 1,20€ mini par ordre + 0,008€ / action sur les actions aux USA, en Europe et en Asie
  • 12% sur le prêt sur marge, c’est-à-dire le fait de demander un emprunt pour financer un achat de titres
  • Sans frais sur les notifications SMS
  • 2,50% sur les dépôts par carte

Découvrir le compte SUPER IN

Comment interpréter ces tarifs ?

C’est très simple.

Ils sont extrêmement compétitifs, à condition que vous ne soyez pas un adepte des “penny stocks” !

En effet, si votre stratégie consiste à multiplier les achats d’actions cotant moins de 1€, vous risquez d’être déçu.

Certes, des frais de 2,50% sont prélevés pour les dépôts par carte bancaire, mais sachez que le virement bancaire est gratuit, et surtout beaucoup plus pratique pour les investisseurs.

Finalement, Freedom24 se montre particulièrement à son aise face aux courtiers concurrents.

Voici une comparaison en se basant sur le forfait Smart In à 0€ / mois et en prenant pour référence une action ayant une valeur théorique de 50€ :

Montant de l’ordre500€1000€3000€5000€10000€100 000€
Freedom24 Smart In 2,20€ 2,40€ 3,20€ 4,00€ 6,00€ 42,00€
Saxo Banque Classic 2,50€ 2,50€ 5,00€ 5,00€ 10,00€ 100,00€
Bourse Direct 0,99€ 1,90€ 3,80€ 4,50€ 9,00€ 90,00€
Fortuneo Optimum 1,95€ 3,90€ 6,00€ 10,00€ 20,00€ 200,00€
Boursorama Classic 5,50€ 5,50€ 14,40€ 24,00€ 48,00€ 480,00€
Bforbank 2,50€ 2,50€ 5,00€ 10,00€ 13,00€ 130,00€
Easybourse Premium 2,00€ 3,80€ 13,50€ 22,50€ 45,00€ 450,00€
Société Générale 8,50€ 8,50€ 16,50€ 27,50€ 45,00€ 350,00€
BNP Paribas (En ligne) 5,99€ 5,99€ 10,99€ 24,00€ 48,00€ 480,00€
30
JOURS GRATUITS*

OFFRE VALABLE AVANT LE

En ce moment

* Avec le compte PROMO, 30 premiers jours sans commission. Voir le détail sur le site.

PROCHAINE IPO

Résultats des courses ?

Freedom24 s’impose sans mal comme un des courtiers les moins chers de l’hexagone, surtout pour les ordres à partir de 3 000€.

De quoi répondre aux besoins de l'immense majorité des investisseurs.

Par conséquent, le forfait FIX IN à 10€ par mois nous apparaît uniquement adapté pour les traders avec une activité vraiment très élevée.

Enfin, à l’instar de Bourse Direct, notons que la seule petite déception concerne des frais de 7€ lors des retraits d’argent.

Mais rien qui ne remette en cause notre satisfaction à la lecture des tarifs.

L’offre de Freedom24

Application mobile

Avec des tarifs aussi compétitifs, on pourrait croire que Freedom24 mette à disposition une offre de CFD, ces produits hautement spéculatifs et très rentables pour les courtiers.

Or, il n’en est rien !

La plateforme fait la publicité de plus d’un million d’instruments disponibles, ventilés de la manière suivante :

  • Actions
  • ETF
  • Obligations
  • Contrats à terme
  • Options

En d’autres termes, on apprécie une offre qui s’adresse aussi bien aux investisseurs de long terme qu’aux traders émérites.

Quant au confort de trading, il est vrai qu’au premier contact, le maniement de la plateforme peut surprendre.

En réalité, comme pour la tarification, on se rend compte que sa conception sort des sentiers battus.

Cela demande donc un peu de temps pour reprendre ses repères, mais toutes les fonctionnalités classiques sont bien présentes :

Plateforme de trading Freedom24

Finalement, notre principal regret concerne les traductions françaises.

Que ce soit sur le site ou la plateforme, ces dernières nous font parfois froncer les sourcils !

Heureusement, la présence d’un compte de démonstration permet de s’initier à la plateforme en toute sécurité.

Toutefois, nous rangeons les traductions dans les points faibles, en espérant qu’elles s’améliorent avec le temps à mesure que le courtier fait son trou en France.

Quoi qu’il en soit, en plus des traditionnelles places de marché américaines et européennes, nous apprécions le fait que Freedom24 donnent un accès à des places asiatiques normalement délaissées, comme la Russie, l’Ukraine, la Turquie, l’Ouzbékistan ou encore le Kazakhstan.

Certainement de quoi changer ses habitudes !

Justement, pour partir à la conquête des marchés étrangers, nous apprécions encore plus le fait que Freedom24 propose un compte multidevises très développé.

Compte multidevises de trading

En effet, outre l’euro, les devises suivantes sont représentées :

  • Dollar américain
  • Dollar de Hong Kong
  • Rouble
  • Hryvnia (Ukraine)
  • Tenge (Kazakhstan)
Découvrir le site Freedom24

Finalement, à côté de cette offre rafraîchissante, comment ne pas mentionner le compte Système D ?

Compte d'investissement Système D

Freedom24 marque en effet une nouvelle fois son originalité avec ce compte rémunéré à 3,00%.

Un montant énorme comparé à nos livrets d’épargne classiques qui ne rapportent plus rien, et même face aux fonds en euros des assurances vie.

Comment un tel miracle est-il possible ?

Si en France et dans le reste de la zone Euro, les taux d’intérêt sont très bas, ce n’est pas nécessairement le cas dans le reste du monde, surtout dans les pays avec des devises moins fortes.

Ainsi, grâce à une stratégie de swap de devises et son envergure mondiale, Freedom24 est capable de garantir une rémunération annuelle de 3,00% sur son compte Système D.

Bref, l’originalité du courtier est encore une fois illustrée, et de la plus belle des manières en permettant la rémunération des liquidités entre deux opérations.

D’ailleurs, cerise sur le gâteau, notons que la rémunération est versée quotidiennement, chose à laquelle on n’est pas habituée en France.

Bref, en guise de conclusion, l’offre de Freedom24 mérite certainement que l’on s’y intéresse, même si les traductions pourraient être plus soignées.

Un courtier de confiance ?

Premier jour de cotation de Freedom24 au Nasdaq

Freedom24 appartient au groupe Freedom Holding Corp., un poids lourd de l’industrie bancaire, comme le prouve sa cotation au Nasdaq.

Malgré son manque de notoriété en France, Freedom24 arrive donc avec de solides arguments pour nous rassurer.

Structure de la holding Freedom Finance

Dans le cadre de ses activités de courtage, l’établissement est régulé dans plusieurs juridictions, notamment en Allemagne (auprès de la Bafin), des USA (auprès de la SEC) et dans l’Union Européenne (auprès de la Cysec).

En France, le courtier opère avec une licence accordée par la Cysec, l’organisme de régulation chypriote.

Ainsi, à travers le passeport européen, le courtier est dûment enregistré auprès de la Banque de France.

Légalité de Freedom24

Autrement dit, Freedom24 peut à notre avis être pleinement considéré comme un courtier de confiance, dans la mesure où toutes les cases sont cochées.


Découvrir le site Freedom24

Conclusion : que retenir sur les IPO ?

Même si vous ne tradez pas les IPO, comprendre leur fonctionnement est particulièrement utile dans la culture financière de tout bon investisseur.

Avec en principale conclusion, ne jamais confondre prix d’introduction et prix d’ouverture !

Vous voyez dans les IPO une opportunité pour votre portefeuille ?

Ne faites pas l’erreur de croire que les introductions en bourse sont des martingales garanties…

Au contraire, prenez encore plus de temps pour respecter les principes de votre stratégie.

Plus que jamais, ayez un objectif clair.

Etes-vous à la recherche d’un profit rapide ? Ou au contraire, croyez-vous au potentiel à long terme de la société ?

A titre d’exemple, après une première journée de cotation considérée comme ratée pour les petits porteurs, l’action Facebook (dites Meta maintenant !) s’est envolée…

Convaincu par les IPO et à la recherche des prochaines introductions qui vont faire les gros titres ?

Si vous n’avez pas la chance d’être client d’une banque privée, n’hésitez à vous inscrire gratuitement sur Freedom24 pour être toujours informé de l’actualité des IPO, tout en ayant de vraies chances de bénéficier d’actions au prix d’introduction.

 







A propos de l'auteur
Article écrit par


Emilien FRANCOISE Emilien FRANCOISE est le fondateur de Nextbanq, site de référence dans l'univers des finances personnelles.
Titulaire d'un diplôme de grande école de commerce, il écrit des contenus indépendants à temps plein depuis 2007 avec l'ambition d'aider tous les lecteurs à améliorer leur pouvoir d'achat.

newsletter

Toujours pas abonné ? N'attendez plus !

Donnez un futur à vos finances, c'est facile avec la newsletter Nextbanq

1 email maximum par mois et uniquement si l'actualité l'exige