Comment profiter des taux immobiliers bas sans écueils ?

La météo des taux est clémente et continue de ravir les futurs emprunteurs.

En effet, les taux immobiliers atteignent actuellement des niveaux records en s’établissant en dessous des planchers de 2016…

Une aubaine pour ceux qui hésitent encore à acheter et même pour ceux qui ont déjà acheté !

Car les personnes déjà propriétaires d’un crédit immobilier ont aussi la possibilité de profiter de cette baisse de taux en effectuant une renégociation de prêt.

renegociation credit

Ce type d’opération a pour but de permettre à l’emprunteur de réaliser des économies sur le coût total de son crédit.

Mais pour être réussie, une renégociation de prêt doit respecter certains critères.

Une renégociation réussie peut faire une différence qui se compte en milliers d’euros… Il serait donc dommage de ne pas en profiter ! Nos explications.

La renégociation de crédit, qu’est-ce que c’est ?

Si vous vous apercevez que le taux de votre prêt immobilier est actuellement supérieur pour un pourcentage allant entre 0,70% et 1,00% par rapport à la moyenne des taux de prêt du marché, il est probablement judicieux d’effectuer une renégociation de votre prêt immobilier.

Mais attention à ne pas confondre entre renégociation, rachat de crédit immobilier et rachat de crédits :

  • La renégociation de crédit immobilier permet à l’emprunteur de revoir avec sa banque les modalités de remboursement du crédit avec l’objectif de profiter de la baisse des taux. Un moyen de mettre la pression à son banquier est de faire un rachat de crédit immobilier…
  • Le rachat de crédit immobilier consiste à demander à une banque concurrente de solder le prêt en cours afin d’en contracter un nouveau avec cette dernière, à un taux naturellement plus avantageux. Le remboursement du premier prêt peut engendrer des frais, ce qui explique pourquoi cette opération doit être bien réfléchie en amont
  • Le rachat de crédits (parfois appelé aussi regroupement) est une opération qui vise à solder tous les crédits de l’emprunteur pour le remplacer avec un seul souscrit le plus souvent auprès d’un nouvel établissement. De cette manière, l’emprunteur n’a plus qu’une mensualité à régler, celle-ci pouvant être inférieure ou supérieure à la somme des anciennes mensualités selon la durée de remboursement choisie

Ainsi, dans le cas d’une renégociation, l’interlocuteur unique de l’emprunteur est la banque du crédit originellement souscrit. Il n’est donc pas nécessaire de démarcher d’autres organismes.

Mais comment s’assurer d’une renégociation réussie ?

Renégociation : les règles d’or

Pour une opération de renégociation réussie, le respect de deux règles d’or permet de mettre toutes les chances de son côté.

La première concerne bien entendu le différentiel de taux entre l’ancien et le nouveau prêt immobilier. Si cet écart se situe à partir d’une fourchette comprise entre 0,70% et 1,00%, les chances de réaliser des économies grâce à la renégociation de votre crédit immobilier sont suffisamnent élevées pour passer à la deuxième règle d’or.

Celle-ci consiste à s’assurer que le prêt en cours ne soit pas en fin de vie ou tout du moins puisse concerner un montant de capital dû suffisamment élevé.

C’est ainsi que si ce dernier montant est compris entre 70 000€ et 100 000€, les conditions semblent être réunies pour pouvoir absorber les coûts d’une telle opération.

Ceux-ci peuvent beaucoup varier d’une banque à l’autre mais il n’est pas rare que les frais de dossier soient facturés pour un montant minimum de 1 000€ ou bien 1% du capital restant dû.

Vous pensez être "dans les clous" par rapport à ces deux règles d’or ?

Si oui, il serait vraiment dommage de ne pas pousser la porte du bureau de votre banquier pour réaliser une opération de refinancement à votre avantage !

 

Si vous avez aimé ce contenu

Gardez contact avec Nextbanq !
1 fois par mois, recevez les infos essentielles.
Faites-le savoir !
Grâce aux réseaux sociaux, rien de plus facile !

Dernières infos

Sur le sujet

Pour aller plus loin