Carte à autorisation systématique : jusqu'où avoir confiance ?

Grâce aux banques mobiles comme N26 ou Orange Bank, les cartes à autorisation systématique séduisent de plus en plus de français.

Fini le temps où elles étaient réservées à un public fragile financièrement !

Avec le solde en temps réel et l‘impossibilité d’être à découvert, il faut dire que ces cartes répondent à un vrai besoin.

Carte à autorisation systématique

Mais pour autant, peut-on vraiment faire confiance à ce type de carte dans toutes les situations ?

En effet, dans les péages, parking ou stations-service, les témoignages de carte rejetée sont très fréquents… Sans compter le cas spécifique de la location de voitures, où les loueurs lui mènent la vie très dure.

Bref, si vous avez un doute à passer à une carte dernière génération à autorisation systématique, nous allons tout vous expliquer afin de ne jamais vous retrouver bloquer à cause de votre carte.

La carte à autorisation systématique : c'est quoi exactement ?

La carte à autorisation systématique diffère fondamentalement des cartes de débit ou de crédit classiques pour une raison : le contrôle du solde à chaque paiement.

paiement autorisé

C'est-à-dire qu'au moment de payer, la carte interroge la banque du porteur :

  • Si le solde du compte est supérieur au montant de l'achat, la transaction est acceptée
  • Si le solde du compte est inférieur au montant de l'achat, la transaction est refusée

Et cela change tout.

Pourquoi ?

Dans une transaction avec une carte bancaire à débit immédiat ou différé, seul le plafond de paiement est consulté.

Par conséquent, même avec un solde insuffisant au moment du paiement, l’opération est tout de même validée, chose impossible avec une carte à autorisation systématique.

D’ailleurs, voici le schéma simplifié d’une opération de paiement :

  1. La remise de caisse : le paiement effectué, il faut d'abord attendre que le commerçant effectue sa remise de caisse à sa banque, c'est-à-dire l’envoi des opérations de la journée, dont votre paiement. En général, cette opération a lieu en soirée, mais pour diverses raisons, peut aussi prendre plus de temps

  2. La chambre de compensation interbancaire : suite aux remises de caisse, la banque du commerçant communique ces informations à la chambre de compensation interbancaire, organisme chargé de comptabiliser toutes les opérations bancaires au niveau national.
    A la suite d'une analyse des transactions, et en fonction des sens de transaction de la journée, la chambre de compensation va informer par exemple le Crédit Mutuel de payer 15 millions d'euros à BNP Paribas, que la Société Générale doit 10 millions à la Banque Postale, etc…
    Pour résumer, l'idée est de ne réaliser qu'un seul paiement entre chaque banque au niveau national chaque jour plutôt que de procéder à des millions de petits montants.

  3. Le débit du compte : après l’étape de la chambre de compensation, une journée supplémentaire est souvent nécessaire pour que votre banque débite réellement la somme de l’achat sur votre compte.

C'est pourquoi, entre l'achat à proprement parler et le débit du compte bancaire, s'écoule généralement entre 2 et 4 jours pour une carte à débit immédiat.

Si vous trouvez l’appellation de ce type de carte un peu usurpée, nous pouvons comprendre !

Enfin, concernant les cartes à débit différé, toutes les opérations de paiement sont généralement débitées le dernier jour ouvré de chaque mois.

Mais revenons aux cartes de paiement à autorisation systématique, avec un résumé de ce qui change au quotidien pour les porteurs de cette carte :

Caractéristiques Dans le détail
Solde du compte en temps réel Avec le solde en temps réel, gérer son budget devient beaucoup plus facile. Et grâce aux applications mobiles, c’est parfois un plaisir !
Absence de découvert autorisé Même si techniquement il est possible d’avoir un découvert autorisé, le cas reste assez rare dans la pratique. Ainsi, l’heure est venue de dire au revoir aux agios…
Paiement un peu allongé en caisse Selon la connectique du terminal de paiement, la demande d'autorisation envoyée peut allonger la durée du paiement lors du passage en caisse, de l'ordre de quelques secondes à une minute
Les péages, les stations-service et les parkings peuvent poser problème Les terminaux de paiement des péages, stations-service et parkings ne sont pas toujours en mesure de communiquer avec la banque du porteur de carte, et pour cette raison, l'autorisation de paiement n'est pas transmise et le paiement est refusé. De plus, peut aussi venir le problème de la caution bancaire (il faut avoir un solde suffisamment élevé sur son compte pour celle-ci, en plus du montant de la transaction)
Les cautions bancaires peuvent poser problème Pour des locations de voiture ou d’hôtel, une empreinte bancaire est souvent réalisée. Il s’agit en fait d’une pré-autorisation de paiement, ce qui correspond donc à une caution. Or, pour des raisons parfois purement mercantiles, la carte à autorisation systématique peut être refusée, ce qui est notamment le cas pour les locations de voiture.
Paiement sur Internet A quelques exceptions près, la carte à autorisation systématique est acceptée partout, comme pour les autres types de carte (les commerçants ont le droit de refuser ce type de carte)

Avant de rentrer dans le détail des points faibles de la carte à autorisation systématique (et les solutions), intéressons-nous d’abord à ses avantages.

Pourquoi sont-elles de plus en plus demandées ?

Comme entrevu précédemment, les cartes bancaires à autorisation systématique surfent sur le succès des banques mobiles, aussi appelées néobanques.

Ces établissements comptent aujourd'hui des millions de nouveaux adeptes : Compte Nickel, C-Zam, N26, Orange Bank, Morning, Revolut, Eko…

Et même si quelques différences existent ici ou là, ces banques mobiles ont en commun de proposer des offres pas chères et souvent innovantes.

Bien entendu, le solde en temps réel est un motif de différenciation important.

Mais surprise : la carte elle-même est devenue un objet de mode !

Carte N26 Metal

Par exemple, avec N26, la carte de l’offre normale comporte une partie transparente pour un effet très réussi tandis que dans son offre Premium dénommée N26 Metal, la carte intègre une partie métallique afin de l’alourdir et procurer ainsi de nouvelles sensations au moment de payer…

Certes, une esthétique réussie n’est pas ce que l’on attend en premier d’une banque mais ce soin du détail démontre l’envie d’être au top de la technologie.

Ainsi, verrouillage de la carte, activation des paiements en ligne ou à l'étranger ou le choix à volonté du code PIN sont des fonctions de "base" de l’offre des banques mobiles.

A partir des applications mobiles, paramétrer sa carte bancaire est devenu un jeu d’enfant.

Bien entendu, les banques traditionnelles ne restent pas les bras croisés, mais elles ne peuvent pas avancer aussi vite que ces nouvelles concurrentes, aux structures beaucoup plus agiles.

C’est pourquoi en combinant ouverture de compte ultrarapide et carte gratuite, ces nouveaux acteurs gagnent rapidement des parts de marché.

De plus, outre la rapidité d’exécution, l’aspect financier est l’autre point fort mis en avant.

Carte à autorisation systématique : des finances vraiment plus saines ?

Proposées environ 35€ par les banques traditionnelles depuis les années 2000, les cartes bancaires à autorisation systématique comme la Visa Electron et la Maestro Mastercard sont historiquement destinées aux personnes avec des difficultés financières ou bien aux mineurs, dans une optique d'apprentissage de la gestion de budget.

Principal avantage : ces cartes ne permettent pas de dépenser plus que le solde du compte.

En d’autres termes, adieu au découvert non autorisé, à ses coûteux agios et autres commissions d'intervention… De quoi voir l’avenir plus sereinement pour ceux qui en ont marre de payer pour rien !

Précisons toutefois que la carte à autorisation systématique est compatible avec un découvert autorisé mais qu’en pratique, peu de banques associent les deux.

Alors, la carte à autorisation systématique, un outil pour mieux gérer ses finances ?

Pas nécessairement.

gérer son budget avec une carte à autorisation systématique

Par exemple, pour certaines factures comme l'électricité ou l'eau, payer avec un découvert pendant quelques jours peut permettre d'éviter bien des désagréments, et pour un coût très modeste.

De plus, dans le cadre d’une gestion parfaite du budget, la carte à débit à différé peut être plus économique, par exemple en faisant coïncider le jour des débits après le versement du salaire, tout en offrant plus de flexibilité.

C’est pourquoi il n’y a pas de réponse tranchée concernant le meilleur type de carte pour gérer ses finances : cela dépend avant tout de vos capacités de gestionnaire.

Mais si vous estimez celles-ci comme étant plutôt faibles, il est sûr que la carte à autorisation systématique vous donnera un coup de main (plus ou moins forcé il est vrai) pour les améliorer.

Enfin, dernier point à signaler et potentiellement le plus important, le coût de la carte à autorisation systématique a été considérablement revu à la baisse depuis l’arrivée des banques mobiles.

Notre préférence va à N26 qui est une des très rares banques mobiles à offrir la gratuité sans conditions d’utilisation minimales.

Mais franchir le pas pour ce type de carte ne comporte pas forcément que des avantages…

En effet, péages, parkings ou cautions bancaires (location de voiture ou chambre d'hôtel), ces opérations ne sont pas toujours permises à cause de l'autorisation systématique.

Parking, péage, stations-service, etc… C'est quoi le problème ?

Payer avec une carte à autorisation systématique dans une station-service, à un péage ou dans un parking n’est pas toujours une partie de plaisir.

Pourquoi est-ce le cas avec ce type de carte et pas les autres ?

Pour comprendre savoir, il faut d’abord savoir qu’une transaction par carte bancaire est en fait une opération assez complexe car faisant intervenir de nombreux paramètres :

  • type de carte (autorisation systématique ou non)
  • caractéristiques du terminal de paiement et de sa connectique
  • banques du commerçant et du client
  • type de réseau (Visa, Mastercard ou Groupement des Cartes Bleues),

Or, lors d’un paiement par carte à autorisation systématique, deux risques supplémentaires potentiels viennentse greffer : la nature du terminal de paiement et si le commerçant réclame une caution bancaire.

Explications ci-dessous.

Premier risque : un terminal de paiement non connecté

Même si ce risque s’est raréfié, certains terminaux de paiement de péages, parking ou stations-service ne sont tout simplement pas équipés pour demander l'autorisation à la banque du client.

payer un parking

Or, sans la connectique pour joindre la banque (réseau filaire, wifi, etc…), aucune autorisation ne peut être accordée et le paiement est refusé.

Et cela même si le terminal de paiement affiche bien le logo Visa ou Mastercard

Parfois, le terminal de paiement n'est pas connecté volontairement par le commerçant afin de diminuer l'attente en caisse, compte tenu du surplus de temps généré pour effectuer les demandes d’autorisation (notamment le cas des péages).

Certes, la mise à jour des terminaux de paiement rend l’éventualité d’un refus moins fréquente, mais le risque est toujours présent.

Dans un tel cas de figure, tout espoir n’est cependant pas perdu.

En effet, certains établissements bancaires (comme N26, Orange Bank ou Eko) permettent malgré tout l’autorisation du paiement, quitte à passer le solde du compte en territoire négatif. Il s’agit ici d’un geste de la part de la banque afin d’épargner à ses clients des tracas inutiles.

Enfin, si vous vous trouvez à bord d'un avion ou d'un train et que le terminal de paiement n’est pas relié à Internet, vous comprenez plus facilement pourquoi votre carte à autorisation systématique a peu de chance d’être acceptée.

Même si le risque d’un terminal de paiement non connecté existe, c’est surtout le prochain risque qui doit retenir l’attention des porteurs de carte à autorisation systématique.

Deuxième risque : la caution bancaire

L'empreinte bancaire, aussi appelée pré-autorisation de paiement ou dépôt de garantie, correspond au blocage d'une caution sur votre compte.

Cette opération est très souvent requise dans les péages, parking et stations-essence parce qu’en théorie, le risque d’impayé est plus élevé dans ces transactions.

Or, puisque chaque opération est réalisée en temps réel avec la carte à autorisation systématique, il faut que le solde du compte soit supérieur au montant de l'empreinte au moment de la transaction.

Dans le cas contraire, la carte est immédiatement rejetée.

Ce qui peut donner des situations ubuesques quand on souhaite payer un petit plein d’essence mais que le solde du compte ne permet pas d’autoriser la caution, d’un montant souvent bien plus élevé…

carte à autorisation systématique - plein d'essence

Le système d'empreinte fonctionne de la même manière pour tous les types de carte, mais ce sont les caractéristiques de la carte à autorisation systématique qui la rende moins adaptée pour ces situations.

Pour rappel :

  Carte à autorisation systématique / Carte prépayée Carte à débit immédiat Carte à débit différé (appelée dorénavant carte de crédit)
Mode de fonctionnement Le solde du compte et le plafond de paiement sont interrogés lors du passage en caisse. Le plafond de paiement est interrogé lors du passage en caisse (mais pas le solde du compte) Le plafond de paiement est interrogé lors du passage en caisse (mais pas le solde du compte)
Débit du compte Instantané (ou presque) 3-4 jours selon les opérations En général le dernier jour ouvré du mois

Ce qui veut donc dire que :

  • Le solde du compte étant interrogé (et non le plafond de paiement comme avec les autres cartes), il doit être supérieur au montant de la caution pour éviter un refus immédiat
  • En cas de solde supérieur au montant de la caution mais insuffisant pour payer en plus la transaction, c'est la caution qui est débitée
  • Pour le porteur de carte, le blocage de la caution revient à un débit normal de son compte (même si le commerçant ne reçoit pas l’argent)
  • Le plafond de paiement associé à la carte est aussi impacté par le blocage de la caution
  • Il faut attendre que le commerçant lève la caution pour que l’argent soit “recrédité“ sur le compte, délai qui va quelques jours pour la plupart des opérations, mais jusqu’à quelques semaines dans les cas les plus extrêmes
  • Parce que le solde du compte est instantané, les opérations liées à la caution (blocage et restitution de celle-ci) apparaissent sur le relevé bancaire

A contrario, le même paiement avec une carte à débit immédiat ou différé implique :

  • Le plafond de paiement étant contrôlé (et non le solde), le prélèvement de la caution intervient en diminution de celui-ci
  • L’opération n’étant inscrite sur le relevé qu’après un délai de plusieurs jours, le plus souvent après la levée de la caution, les banques choisissent de ne pas montrer ces opérations dans les relevés

Besoin d’y voir plus clair ? Faisons un plein d’essence !

Concrètement, au moment de l’introduction de la carte dans le terminal de paiement, la machine réalise donc une pré-autorisation, c’est-à-dire qu’un montant va être bloqué sur le compte bancaire.

Ce montant est fixé par le commerçant et équivaut à environ 130€ dans le cadre des stations-essence.

Toutefois, cette pratique pose problème avec les cartes à autorisation systématique dès que le montant de l’empreinte est supérieur au solde du compte.

Ainsi, avec un solde de 100€ sur votre compte et une pré-autorisation de 130€, la carte sera immédiatement refusée, et cela même si vous n’envisagiez de mettre que 10€ d’essence.

Par contre, avec un solde supérieur à 130€, l’opération devient possible.

Ensuite, pour mettre ensuite 10€ d'essence, deux cas sont possibles :

  • Vous avez un solde suffisant : c'est votre compte bancaire qui va être débité
  • Vous avez un solde insuffisant : c'est la caution qui va payer ces 10€

Malheureusement, ce système de blocage de caution souffre de deux inconvénients majeurs :

  • Même si en théorie, la caution n’est pas débitée par le commerçant, l’argent est indisponible jusqu’à ce que le commerçant “lève” l’empreinte. Ce délai peut varier de quelques jours à plusieurs semaines
  • De même, le blocage de la caution impacte le plafond de paiement associé à la carte

Bref, avec les cartes à autorisation systématique, il faut mieux garder un solde assez élevé pour couvrir les pré-autorisations dans les stations-essence, parking et péages, sous peine de déconvenues.

C’est en effet le seul moyen pour profiter de sa carte sans crainte de mauvaises surprises.

Location de voiture, chambre d’hôtel, etc… Des précautions supplémentaires à prendre

Pour se protéger des dégradations, les hôtels et les loueurs de véhicules fonctionnent également avec des empreintes bancaires.

Mais attention !

Du fait des montants en jeu plus élevés, des précautions supplémentaires sont à prendre de votre côté.

La location de voiture

A vrai dire, les loueurs de voitures semblent plus préoccupés par le prélèvement du dépôt de garantie que l’encaissement de la location.

Quelle carte pour une location de voiture ?

Allons droit au but pour les porteurs de carte à autorisation systématique : ces dernières sont refusées quasi systématiquement.

Visa Electron, Mastercard Maestro ou même une World Elite Black de Mastercard exclusive à N26, la sanction est la même pour toutes les cartes qui portent une mention débit.

Ce qui inclue aussi les cartes à débit immédiat, même si elles sont Premium comme la Gold Mastercard ou Platinum comme la Visa Infinite !

Pourquoi une telle situation ?

Comme nous avons vu, les cartes à autorisation systématique ou à débit immédiat sont pourtant techniquement capables d'accepter des pré-autorisations.

Du coup, c'est du côté de la politique commerciale des loueurs de véhicules qu'il faut aller chercher la réponse.

Malheureusement, ceux-ci n‘aiment pas trop s’épancher sur le sujet…

Néanmoins, voici quelques hypothèses qui tiennent la route :

  • Une influence venue des Etats-Unis : là-bas, une majorité d'américains possède des cartes de crédit, ce qui veut dire qu'il est plus facile pour les loueurs de juger du "score de crédit" de leurs clients
  • Des meilleures assurances : les cartes à autorisation systématique ont souvent de moins bonnes assurances que les cartes à débit différé (ou même à débit immédiat). Par conséquent, en cas de litige, le loueur pourra plus facilement renvoyer la balle vers les assurances de la carte bancaire si la caution a été réalisée avec une carte de crédit. Toutefois, il existe de nombreuses cartes à débit immédiat avec d’excellentes assurances dans le cadre d'une location de voiture…
  • Vous faire payer plus cher : c'est probablement la meilleure des explications. De nombreux loueurs proposent des assurances conçues spécialement pour les clients ne possédant qu'une carte à débit immédiat, pour un montant souvent supérieur au prix de la location. Ainsi, ces porteurs de carte n'ont pas d'autre choix que d'accepter ces conditions afin de continuer leur voyage en voiture et de ne pas perdre le montant de leurs réservations…

Moralité de l'histoire ?

Si dans de trop rares cas (notamment auprès de petits loueurs), il est encore possible de louer une voiture et de prélever une caution via une carte de débit, ce n'est clairement pas la norme et il est important d'être sensibilisé au problème avant de s'engager dans un long voyage.

Avoir une carte de secours, ce qui est considéré comme une bonne pratique, implique également que celle-ci soit une carte à débit différé.

Heureusement, vous pouvez consulter notre comparatif des banques en ligne pour en obtenir une gratuitement, et même bénéficier d'une prime de bienvenue.

A noter que la carte à débit différé d'ING Direct se démarque de la concurrence avec des transactions qui remontent beaucoup plus rapidement dans l'historique, souvent en moins d’une semaine, ce qui permet d’être plus proche de son budget.

Enfin, une fois votre carte de crédit entre les mains, n'oubliez pas que ces dépôts de garantie impactent lourdement votre plafond de paiement.

Avant de partir, assurez-vous donc d'avoir une marge suffisante en augmentant le plafond dans l'espace client ou bien en contactant votre service client.

Réserver une chambre d’hôtel

Contrairement aux loueurs de voitures, la réservation d’une chambre d’hôtel est plus facile pour les porteurs d’une carte de débit (en incluant celles à autorisation systématique), même si elles ne constituent pas une assurance tout risque.

Quelle carte pour réserver un hôtel

Tout d’abord, les règles concernant la pré-autorisation sont toujours d’actualité, ce qui implique un solde suffisamment élevé pour faire face à la pré-autorisation ainsi qu’au paiement du séjour, sans oublier l’impact sur le plafond de paiement.

Toutefois, puisque chaque hôtel est responsable de sa politique commerciale, il existe une variété incroyable de situations :

  • Des hôtels qui refusent les cartes de débit pour le prélèvement de caution
  • Des hôtels qui facturent le séjour directement à partir de l’empreinte déjà réalisée, et non par un paiement supplémentaire
  • Des prélèvements de caution à la réservation mais aussi à l’arrivée dans l’hôtel (ce qui est abusif)
  • Des hôtels qui n’exigent pas de cautions
  • Des hôtels qui acceptent l’argent liquide en guise de caution

Bref, tout dépend vraiment de la politique commerciale de votre hôtel en la matière, sachant qu’elles peuvent être très différentes d’un établissement à un autre.

Alors, comment s’y retrouver ?

Pas de miracle : pour un voyage 100% sans encombre, il faut mieux se renseigner avant de partir en contactant l’hôtel, et idéalement posséder une carte à débit différé en solution de secours.

A vrai dire, faire passer d’un côté les cautions et les frais importants (voiture, hôtels) sur une carte à débit différé et de l’autre les achats quotidiens sur la carte à autorisation systématique nous apparaît comme la meilleure stratégie pour gérer le budget des vacances.

En ligne, à l’étranger, assurances, etc… Autres choses à savoir ?

Encore quelques doutes au sujet de la carte à autorisation systématique ?

Voici le passage en revue des questions les plus fréquentes.

  • Puis-je utiliser ma carte à l’étranger ?

A partir du moment où la carte est une Visa ou une Mastercard, n’ayez aucune crainte concernant l’acceptation de celle-ci à l’étranger, en dehors des cas spéciaux vus précédemment (location de voiture, etc…).

A vrai dire, dans de nombreux pays, le système d’autorisation systématique est même la norme.

  • Puis-je payer sur Internet ?

Pas d’inquiétudes particulières à avoir également concernant les achats en ligne.

Toutefois, vérifiez bien que votre banque autorise les paiements par 3D Secure.

Pour rappel, le 3D Secure est une étape supplémentaire au moment du paiement, où le client doit insérer un code de vérification reçu par SMS émanant de sa banque.

Or, toutes les banques mobiles, grandes pourvoyeuses de cartes à autorisation systématique, ne sont pas encore compatibles avec le 3D Secure.

Enfin, chaque commerçant ayant sa politique commerciale propre, des surprises ne sont jamais complètement à exclure. Par exemple, le Playstation Store accepte les Mastercard Maestro mais refuse la Visa Electron.

En cas de souci, n’oubliez pas qu’un portefeuille électronique type Paypal permet souvent de contourner le problème, totalement gratuitement.

  • Puis-je payer mes abonnements mensuels ?

Les abonnements mensuels en ligne (musique, cinéma, presse, etc…) se sont multipliés ces dernières années.

Comme pour les achats en ligne, sauf très mauvaise surprise en fonction des politiques commerciales des commerçants, la carte à autorisation systématique fonctionne sans problème pour les abonnements.

Vous remarquerez qu’une pré-autorisation est parfois effectuée, ce qui peut impacter le solde du compte et le plafond de paiement.

En cas de problème, nous conseillons aussi également la solution du portefeuille électronique.

  • Quelles sont les assurances associées ?

Puisqu’à l’origine les cartes à autorisation systématique étaient destinées à une clientèle fragile financièrement, ces cartes étaient considérées comme “bas de gamme” et avaient par conséquent des assurances moins protectrices que les cartes dites “normales” ou “premium”.

Avec l’explosion de l’offre des banques mobiles, si ce constat n’a pas beaucoup changé sur le fonds, certains acteurs font l’effort de proposer de meilleures assurances, parfois gratuitement (Orange Bank) ou dans le cadre d’une offre Premium (N26 Black).

  • Quelle est la différence avec une carte prépayée ?

A côté de la carte à autorisation systématique, nombre de banques mobiles ont fait le choix de cartes prépayées. C'est notamment le cas de Revolut.

Au quotidien, le fonctionnement de ces deux types de carte est quasi identique.

La seule différence concerne l’accès au découvert qui est rigoureusement impossible avec une carte prépayée, puisque les établissements qui distribuent ce type de carte n’ont pas la license nécessaire.

Par conséquent, il est parfois possible qu’une carte à autorisation systématique possède un taux d’acceptation plus élevé qu’une carte prépayée (selon les politiques des banques, par exemple si des découverts exceptionnels sont permis, comme pour un paiement dans un parking).

Quelle est la meilleure carte ?

Vaste question !

Vous avez le choix de payer environ 35€ par an en passant par une banque traditionnelle pour une carte de type Visa Electron ou Maestro Mastercard, comme avec BNP Paribas.

Ou bien d'opter pour une banque mobile (N26, Compte C-zam, Revolut, etc…) et de bénéficier d'une carte pour un coût bien inférieur, parfois même gratuit.

Pour vous aider dans vos recherches de la perle rare, voici trois cartes à autorisation systématiques qui se démarquent avec des fonctionnalités exclusives :

Les cartes N26

Outre le fait que N26 est une banque mobile reconnue pour sa qualité de service, les cartes N26 nous impressionnent par leur design franchement réussi.

Carte N26

Au point de rendre parfois l’acte de paiement un moment de plaisir, ce qui peut surprendre au début.

Outre le design, nous apprécions le taux élevé d’acceptation aux péages, parking et stations-service, grâce à une configuration de la carte plus souple de la part de la banque afin de permettre ces paiements plus facilement.

Trois cartes sont disponibles :

  • Offre classique : 100% gratuite et sans condition, la carte Mastercard affiche un design transparent très novateur, avec toutes les caractéristiques d’une carte à autorisation systématique. Plus d’infos sur la carte N26
  • Offre Black : pour un coût de l’ordre d’une dizaine d’euros par mois, la carte Black est destinée en priorité aux voyageurs qui apprécieront notamment l’ajout de nombreuses garanties d’assurance et d’assistance. Cliquez ici pour notre analyse
  • Offre Métal : pour un coût encore plus élevé, l’offre Metal reprend les caractéristiques de l’offre Black, mais avec une composante métallique intégrée dans la carte bancaire, pour rendre celle-ci plus lourde. Cela ne sert pas à grand-chose, mais il semblerait que la sensation procurée fasse son petit effet

 

La carte Orange Bank

Carte Orange Bank

Outre le design tout en verticalité de la carte Orange Bank, de nombreuses caractéristiques qui rendent cette dernière vraiment unique :

  • Contrairement à l’immense majorité des banques mobiles, la carte Orange Bank est une carte Visa
  • Il s’agit aussi du fruit d’une collaboration poussée avec Visa : celle-ci est présentée comme à interrogation systématique et non à autorisation systématique. C’est-à-dire qu’elle ne bloque pas les paiements en l’absence d’autorisation, ce qui lui donne un taux d’acceptation plus élevé (même si le compte doit toujours être créditeur pour couvrir le montant des demandes de pré-autorisation)
  • Hors évènements exceptionnels (comme un achat dans un TGV), le solde du compte est en temps réel ou presque
  • Après quelques mois d’utilisation, il est possible de bénéficier d’un découvert et de remplacer sa carte pour obtenir un débit différé (opération payante)
  • Malheureusement, dans le cadre d’un débit différé, les opérations apparaissent en fin de mois et non en temps réel
  • La carte possède par défaut de nombreuses garanties d’assurance et d’assistance, ce qui est très rare pour une offre gratuite

Pour rappel, la gratuité est conditionnée à trois utilisations de la carte par mois, sous peine de devoir payer une pénalité de 5€ par mois non respecté.

La carte Eko

Carte Eko par le Crédit Agricole

La banque mobile du Crédit Agricole, Eko, propose également une carte qui sort des sentiers battus, même si cette dernière n’est peut-être pas celle qui attire le plus l’attention.

En effet, les grandes forces de la carte à contrôle de solde Eko sont les suivantes :

  • Une tolérance de 30€ : pour faciliter la vie lors des paiements aux parkings, péages, etc… L’autorisation systématique n’est pas requise jusqu’à cette limite de 30€. Ce qui veut aussi dire qu’il est techniquement possible d’être à découvert
  • Des garanties d’assurance et d’assistance comprises par défaut

Malheureusement, ces avantages sont contrebalancés par un coût mensuel de 2€ et un solde du compte qui n’est pas en temps réel (compter jusqu’à trois jours pour apparaître dans le relevé).

Si vous avez aimé ce contenu

Gardez contact avec Nextbanq !
1 fois par mois, recevez les infos essentielles.
Faites-le savoir !
Grâce aux réseaux sociaux, rien de plus facile !

Dernières infos

Sur le sujet

Pour aller plus loin