Qu'attendre d'une banque en ligne ?

cohon épargneIndéniablement, rejoindre une banque en ligne, c’est faire le choix de profiter d’avantages uniques en échange d’une nouvelle façon de « vivre » la banque.  Est-ce que le jeu en vaut la chandelle ?

Certains clients affirment haut et fort ne jamais remettre les pieds dans une agence traditionnelle tandis que d’autres éprouvent plus de difficultés…

Partant de constat, Nextbanq dresse donc sans concession les avantages et les défauts de la banque en ligne, pour que selon votre profil, vous puissiez choisir le meilleur parti pour vos finances !

1 Le pour : les 3 grands avantages d’un compte en ligne

Un amalgame est de croire que gérer ses comptes depuis le site Internet d’une banque de réseau (Société Générale, CIC, Crédit Agricole, etc…) est équivalent à utiliser une banque en ligne (Boursorama Banque, ING Direct, etc…).

En réalité, si Internet est bien le dénominateur commun, la comparaison ne va pas plus loin !

L’explication est que les sites Internet des banques traditionnelles n’ont pas d’autres choix que de relayer les offres du réseau, tandis que les banques en ligne sont libérées de cette contrainte. Sans coûteux réseau d’agences à entretenir, les banques en ligne peuvent donc se permettre de sortir des sentiers battus, pour proposer au moins 3 avantages imparables :

C’est le grand atout des banques en ligne et ce qui a d’abord fait leur succès : une vraie révolution sur les prix.

le grand plongeon des frais bancairesDans les meilleures banques à distance, il est même possible de bénéficier d’un compte courant, carte bancaire comprise, sans débourser le moindre euro tous les ans !

Véritable scénario de science-fiction il y a encore seulement quelques années, ne pas payer de frais bancaires est devenu une réalité pour la majorité des clients de ces banques, à condition naturellement d’éviter les incidents de paiement et dans le cadre d’une utilisation "normale" du compte.

En fait, l’astuce est la suivante : l’immense majorité des opérations courantes étant gratuites dans les banques en ligne, le principal poste de dépenses est la cotisation de la carte bancaire. Or, ces banques proposent justement la gratuité de la carte bancaire tous les ans. La boucle est bouclée !

Attention, toutes les banques sur Internet ne proposent pas non plus la carte bancaire gratuite tous les ans. Dans ces cas, l’économie globale se chiffre tout de même en moyenne à environ 50% par rapport aux tarifs pratiqués par les banques traditionnelles, sachant que la dépense moyenne et par an en France pour un compte bancaire est de 150€ (carte comprise). Un avantage toujours plus que conséquent !

Epargne en ligneLe rôle des banques en ligne est loin de se limiter à la mise à disposition d’un compte courant et de moyens de paiement. Au contraire, le compte courant fonctionne plutôt comme une porte d’entrée vers d’autres services, notamment d’épargne en ligne.

Et pour ces produits aussi, la répercussion du modèle économique 100% en ligne est bien réelle : livrets d’épargne, assurance vie ou encore accès à la bourse, le fossé avec les offres traditionnelles est profond.

Des preuves ? 

  • Les livrets d’épargne en ligne ont dorénavant une appellation spéciale, les supers livrets : ceux-ci sont définit par l’absence totale de frais, un taux de rémunération jusqu’à 3 fois supérieur à ceux des livrets traditionnels et très souvent, la présence également d’une offre de bienvenue comme un taux bonifié ou une prime.
  • Les contrats d’assurance vie en ligne ne supportent plus de frais sur les versements, les arbitrages sont très souvent gratuits et parmi les fonds en euros, certaines des plus belles rémunérations sont uniquement disponibles en ligne. Les offres de bienvenues deviennent également de plus en plus fréquentes.
  • Transmettre un ordre de bourse en ligne peut dans certains cas revenir jusqu’à 10 fois moins cher qu’avec une banque traditionnelle. Et cela, sans même profiter des offres spéciales à l’ouverture…

Lister tous les avantages serait trop long. Toutefois, l’idée à retenir est que bien choisir sa banque en ligne, ce n’est pas seulement repérer le compte le moins cher ou l’offre de bienvenue la plus intéressante, mais aussi identifier le catalogue de produits qui réponde le mieux à ses besoins. Le comparatif des banques en ligne de Nextbanq est d’ailleurs là pour vous aider.

Flexibilité des banquesGain de temps et efficacité sont les maîtres mots de la relation bancaire sur Internet.

Voici comment :

  • L’espace client est la véritable « station de contrôle » du compte. A partir de cet endroit sécurisé, le titulaire pilote son compte en complète autonomie : recherche sur opérations passées, mise en place d’un virement, impression de RIB, commande de chéquier ou même gestion des alertes SMS et emails,  la liste des possibilités est complète et ne requière aucune assistance particulière.
  • Besoin de conseils ? Les conseillers bancaires sont joignables par téléphone (appel gratuits), emails ou webcam, avec une plage horaire très étendue par rapport aux banques traditionnelles, souvent jusqu’à 22h00 en semaine et 20h00 le samedi. Fini les files d’attentes, et bonjour le coup de fil à un conseiller en rentrant chez soi à 21h00 !
  • En plus de l’accès depuis un ordinateur, la gestion du compte peut aussi très bien se faire depuis un téléphone portable ou d’une tablette, grâce à des sites optimisés pour la navigation mobile. De plus, les applications iPhone ou Androïd ne sont pas en reste et sont souvent très travaillées. 
  • Souscrire un produit, comme un livret d’épargne ou une assurance vie, est d’une facilité presque déconcertante. Il suffit de télécharger le dossier et de le transmettre par courrier ou bien solution encore plus pratique, utiliser la signature électronique pour une souscription 100% en ligne.
  • Les innovations sont aussi au rendez-vous pour faciliter la gestion du compte : commande de devises, outils de gestion graphique du budget ou enregistrement des chèques sans date de valeur, chaque banque en ligne propose sa propre liste de services innovants.

Pour toutes ces raisons, le consommateur d’une banque à distance est parfaitement en contrôle de son compte, au point même que pour la plupart d’entre eux, l’absence d’une agence bancaire à proximité ne se fait jamais ressentir.

Alors la banque en ligne, remède à tous les maux de banque ? La réponse dépend avant tout du profil du consommateur, et c’est tout l’objet de la prochaine partie. 

 

Nextbanq a choisi pour vous le meilleur de la banque en ligne
Boursorama
Monabanq

 

2 Les freins potentiels

Défauts potentiels des banquesLa consultation du compte bancaire sur Internet est très ancrée dans la vie quotidienne, pourtant seulement environ 5% des Français ont fait le choix d’une banque 100% en ligne. Pourquoi un tel contraste ?

Mis à part un manque d’informations sur les avantages des banques en ligne, Nextbanq dresse le constat des points qui peuvent susciter des incertitudes.

Allez-vous retrouver votre profil ?

C’est certainement l’explication première. Mais rejoindre une banque en ligne ne signifie pas pour autant des heures d’attentes pour accéder à un centre d’appel surchargé où le nom du client est noyé dans la masse.

Ainsi, selon les banques, le client se voit attribuer soit un conseiller personnalisé, soit une équipe de conseillers, mais dans tous les cas les formes sont toujours respectées, avec généralement des prises d’appel au bout de seulement quelques secondes. Ensuite, la discussion se déroule tout à fait normalement, le conseiller en ligne n’étant pas diminué par rapport à son homologue physique ! La seule spécificité est qu’en cas de signature requise, celle peut être donnée soit électroniquement depuis l’espace client, ou soit par courrier.

De plus, s’il est acquis qu’un appel téléphonique ne remplace pas une franche poignée de main, la vraie question que tout client potentiel doit se poser est la suivante : « quelle est la fréquence de mes déplacements en agence, et le cas échéant, la proximité établie avec le conseiller a-t-elle vraiment pu faire avancer mon dossier ? ».

La réponse dépend de chacun, mais il est acquis que si par exemple un client se déplace plus d’une fois par mois en agence, ce profil est alors difficilement compatible avec celui d’un client d’une banque à distance. Vous ne vous souvenez pas de la dernière fois où vous avez rendu visite à votre banquier ? La réponse est plus facile !

Enfin, il faut aussi garder à l’esprit que les banques en ligne ne demandent pas de domiciliation des revenus, et que « tester » ce nouveau mode de relation peut très bien se faire en conservant un compte traditionnel.

Comme pour leurs homologues physiques, des critères d’admission sont parfois appliqués, notamment pour la délivrance des moyens de paiement. Principale différence, et de taille, ces critères tendent à être plus sélectifs, et reflètent donc la volonté des banques en ligne de constituer des clientèles plutôt aisées.

Conditions des banques en ligneMalgré tout, de grosses différences existent entre par exemple Monabanq qui demande de justifier  « seulement » 750€ nets par mois et Fortuneo Banque qui à l’opposé réclame un minimum de 1 500€ de revenus nets mensuels.

En lieu et place de la justification des revenus, une alternative consiste souvent à verser un encours minimum dans un produit maison, par exemple 5 000€ sur le livret d’épargne ou dans un contrat d’assurance vie chez Boursorama Banque. Le comparatif de Nextbanq récapitule les critères d’admission banque par banque.

A ce niveau, il est également intéressant de noter que les « bras en ligne » des grandes banques traditionnelles, notamment eLCL du Crédit Lyonnais et La Net Agence de BNP Paribas, sont beaucoup plus faciles d’accès, à défaut de proposer exactement la même compétitivité.

Au final, bien que toutes les banques en ligne n’affichent pas le même niveau de sélectivité, celles-ci sont tout de même globalement à destination des consommateurs les plus aisés, ce qui peut constituer un frein à leur développement.

Dans l’imaginaire des Français, rejoindre une banque en ligne implique souvent de devoir changer de banque, exercice fastidieux et consommateur de temps. La réalité est tout autre !

Le premier point est que si certaines banques demandaient effectivement de changer de banque à une époque, ce n’est absolument plus le cas aujourd’hui. A vrai dire, de très nombreux consommateurs gardent leur compte traditionnel, tout du moins le temps de "goûter" à cette nouvelle façon de gérer ses finances.

Deuxième élément de réponse, de gros progrès ont été réalisés pour faciliter les formalités, même si les banques se gardent bien de trop en faire la publicité.

A la pointe sur ce sujet, les banques en ligne proposent des outils directement en ligne, afin de contacter automatiquement les organismes débiteurs. Cerise sur le gâteau, certaines banques prennent même en charge intégralement le changement de banque par un conseiller !

Mais une nouvelle fois, répétons que le rapatriement des comptes n’est en aucun cas une condition obligatoire et qu’il ne s’agit donc ici que d’un frein psychologique !

C’est probablement le talon d’Achille des banques en ligne. En effet, comment déposer des espèces dans une banque qui ne possède pas agences ?

Argent liquideMis à part Hello bank! et Monabanq qui sont les deux seules banques en ligne à accepter le dépôt en liquide via leurs réseaux respectifs (BNP Paribas pour la première et le Crédit Mutuel pour la seconde), la seule solution consiste à se rendre dans un bureau de poste pour effectuer le dépôt par l’intermédiaire du service mandat cash (appelé parfois aussi mandat compte). Cette solution ne peut être cependant que très temporaire, car c’est un service facturé par le bureau de poste, et à la charge du client.

En clair, si un consommateur est souvent amené à faire des dépôts en espèces, garder un compte courant dans une agence traditionnelle est clairement le choix le plus judicieux.

Pour les clients ayant le réflexe d’associer un dépôt de chèque à un déplacement en agence, l’absence d’agence peut parfois constituer un handicap. Bien entendu, il n’en est rien !

En effet, plutôt que de déposer l’enveloppe contenant les chèques dans la boite aux lettres de l’agence, les banques en ligne donnent tout simplement des enveloppes (la plupart du temps déjà affranchies) avec l’adresse du siège de la banque. Problème résolu !

Revers de la médaille, le délai d’encaissement du chèque se trouve tout de même allongé en moyenne de 2 ou 3 jours, ce qui peut avoir quelques conséquences agaçantes notamment pour les clients qui perçoivent des revenus sous forme de chèques. Dans ce cas, Monabanq est la seule banque à proposer gratuitement un service de bordereau numérique afin de permettre l’enregistrement d’un chèque directement en ligne, avec en bonus la suppression des dates de valeur.

Le dernier frein potentiel concerne l’offre des crédits. En effet, à quelques exceptions près, les banques en ligne ne font pas spécialement du crédit un choix stratégique. Parfois, ceux-ci sont même parfois tout bonnement absents de la carte ! Il peut donc s’agir d’une vraie limitation.
Parmi les exceptions notables, nous pouvons citer Boursorama Banque qui propose un excellent crédit immobilier, ou encore Monabanq pour le crédit à la consommation. Les agences en ligne des banques traditionnelles reprennent ici du poil de la bête, avec une mention spéciale pour La Net Agence qui figure généralement très bien dans notre classement des meilleurs crédits en ligne.
Enfin, les découvert autorisés ou non autorisés étant également une forme de crédit, les banques à distance sont en revanche bien plus compétitives que leurs consoeurs traditionnelles, avec des taux beaucoup plus bas, notamment Cortal Consors.

 

Nextbanq a choisi pour vous le meilleur de la banque en ligne
Boursorama
Monabanq

 

3 Conclusion : banque en ligne ou pas ?

L’heure du jugement a sonné ! Comme nous avons vu, les banques en ligne sont positionnées très loin devant les agences traditionnelles sur la question des tarifs, de l’offre d’épargne et de la souplesse d’utilisation.

Verdict banque en ligne ou pasToutefois, ces avantages sont à pondérer selon le profil de l’utilisateur : si celui-ci est par exemple habitué à se rendre fréquemment en agence, notamment pour déposer du liquide, le risque d’être déboussolé est bien réel…

Et vous, comment vous situez-vous ? Si les freins potentiels listés ne vous ont pas semblé insurmontables, il y a fort à parier pour que votre profil soit compatible. Dans cas, Nextbanq vous propose un des deux choix suivants :

  • Vous êtes convaincus : ne reste plus qu’à comparer les banques avec notre service exclusif et constamment mis à jour.
  • Vous souhaitez en savoir plus : non abordée jusqu’ici et fréquemment posée, la question de la sécurité des banques en ligne fait l’objet d’un article à part entière.

Enfin, si vous vous ne reconnaissez pas dans le profil d’un utilisateur de banque en ligne, Nextbanq espère que cet article vous a fait avancé dans le cheminement de votre décision !

Si vous avez aimé ce contenu

Gardez contact avec Nextbanq !
1 fois par mois, recevez les infos essentielles.
Faites-le savoir !
Grâce aux réseaux sociaux, rien de plus facile !

Dernières infos

Sur le sujet

Pour aller plus loin